Skip to main content

Les Sénateurs à la recherche d'un Thomas Chabot sans faille

La décision de l'organisation de le renvoyer dans la Ligue américaine a été prise dans une optique à long terme

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAVAL - Aussi audacieuse qu'elle puisse paraître, les Sénateurs d'Ottawa sont convaincus d'avoir pris la bonne décision en rétrogradant le défenseur québécois Thomas Chabot dans la Ligue américaine.

Après avoir amorcé la dernière saison à Ottawa et disputé un match dans la LNH, la croyance populaire voulait que le Beauceron âgé de 20 ans obtienne la confiance de l'organisation et réussisse à se tailler un poste au sein de la brigade ottavienne cette année.

Le directeur général Pierre Dorion a cependant opté pour la décision la moins populaire, mais qui - croit-il - rapportera davantage, soit de permettre à Chabot de lentement faire la transition chez les professionnels en évoluant avec les Sénateurs de Belleville.

Tout cela avec comme objectif d'obtenir un défenseur sans faille lorsque Chabot fera son entrée dans le circuit Bettman.

« Nous savons ce que nous obtenons avec Thomas, a expliqué l'entraîneur-chef de Belleville Kurt Kleinendorst. Il y a occasionnellement des gars qui font directement le saut du junior ou des rangs collégiaux à la LNH et Thomas aurait pu être un de ces gars si nous avions voulu accepter ses lacunes.

« Mais nous croyons que nous pouvons l'aider dans un aspect particulier et c'est son jeu sans la rondelle. Nous allons lui donner l'occasion à ce niveau de se concentrer principalement à devenir un très bon joueur défensif et si nous pouvons l'aider à le faire, nous lui ferons justice ainsi qu'à l'organisation. »

Cette décision n'a évidemment pas fait le bonheur de Chabot, mais il commençait à la voir venir plus le camp d'entraînement avançait. Son dernier match préparatoire face aux Canadiens de Montréal, où il a affiché un différentiel de moins-5, a disons facilité la décision de ses patrons.

« Entrevue après entrevue, Pierre Dorion répétait qu'Erik Karlsson et que Cody Ceci étaient passés par la Ligue américaine, a dit Chabot. C'est sûr que c'est décevant, je me sentais prêt et je crois avoir eu un bon camp. C'est certain que le dernier match à Montréal n'a pas été mon meilleur à vie, mais ça arrive, c'est le monde du hockey. On ne sera pas parfait tous les soirs. »

Mais c'est justement de la perfection dont les Sénateurs veulent se rapprocher.

Et ils savent qu'avec un diamant brut comme Chabot sous la main, il ne reste qu'un peu de polissage à faire pour obtenir un défenseur qui appartiendra à l'élite de la LNH. Chabot en est aussi conscient et il admet que de ne pas brûler d'étapes dans son développement peut lui être salutaire.

« Si je prends l'exemple de plusieurs défenseurs qui ont fait ça dans leur carrière, c'est certain que ç'a été bénéfique, a élaboré l'arrière de 6 pieds 2 pouces et 196 livres. Tu regardes P.K. Subban, il a été longtemps dans la LAH et il a maintenant un gros impact dans la LNH.

« Même chose avec Karlsson et Ceci à Ottawa, si on regarde ce côté-là c'est certain que c'est positif. C'est frustrant pour nous les joueurs parce qu'on veut tous être dans la LNH. Mais si c'est mieux pour moi d'être ici, je vais en profiter. »

Les Sénateurs de Belleville vont aussi en profiter.

Un défenseur offensif avec la vision du jeu, le gabarit et la rapidité de Chabot, ça ne court pas les rues. Il sera utilisé à toutes les sauces, comme il l'a été à son premier match face au Rocket de Laval, vendredi.

« Il aura beaucoup de temps de glace ici, nous n'allons pas le protéger, a déclaré Kleinendorst. S'il n'est pas confortable dans certaines situations et que ça ne fonctionne pas à son goût, en tant qu'organisation, nous aimons mieux que ça se passe ici plutôt qu'à Ottawa.

« Je ne dis pas qu'il connaîtra assurément des moments éprouvants, mais tous les jeunes joueurs ont des passes plus difficiles. Thomas est très bon offensivement. Maintenant, nous voulons l'aider à devenir très bon défensivement. »

 

 

 

En voir plus