Skip to main content

Les Sabres sont déjà habités par un sentiment d'urgence face aux Sénateurs

LNH.com @NHL

BUFFALO (PC) - La série Buffalo-Ottawa pourrait bien s'étirer jusqu'à la limite des sept matchs. Les Sabres et les Sénateurs ont été construits à partir du même moule. Les deux équipes misent sur quatre trios rapides et talentueux, un corps défensif étanche et un gardien alerte.

"Il n'y a pas de favoris dans cette série, fait valoir Daniel Brière. Les Sénateurs jouent bien, c'est une équipe complète. On va devoir jouer notre meilleur hockey sinon on va se retrouver rapidement en vacances", a-t-il ajouté à la veille de disputer le premier match de la finale de l'Association Est, jeudi soir, au HSBC Arena.

Le patineur natif de Gatineau se dit encouragé par les deux dernières victoires remportées contre les Rangers de New York. Il croit que les Sabres sont animés par un sentiment d'urgence qui était absent dans les deux premières séries. Buffalo ne risque pas de commettre la même erreur face aux Sénateurs, sans doute la meilleure formation dans l'Est depuis Noël.

"On entendait dire qu'on allait disposer des Islanders en quatre matchs. On les respectait mais il n'y avait aucune animosité entre les deux équipes", raconte Brière.

"C'était un peu la même chose contre les Rangers. On était largement favoris pour l'emporter. On y a cru nous-mêmes après avoir gagné les deux premiers matchs chez nous. Mais après les deux défaites subies à New York, on a été obligés de réagir. Ce fut pour nous tout un réveil. Soudainement, on a été habités par un sentiment d'urgence.

"On a ensuite remporté le cinquième match en prolongation. Ce fut notre meilleure partie des séries même si Chris (Drury) nous a sauvés en fin de match. Sans Henrik Lundqvist, on aurait gagné par un écart de cinq ou six buts. On a aussi gagné le sixième à New York. Il n'était pas question de disputer un septième match. On avait trop peur. On ne sait jamais ce qui peut se produire. Le gardien en face peut faire des miracles, la chance peut favoriser l'autre club."

Les Sabres mieux préparés

Les Sabres se retrouvent en finale de l'Est pour une deuxième année de suite. Selon Brière, l'équipe est mieux préparée qu'elle ne l'était l'an dernier face aux Hurricanes de la Caroline.

"C'était une première pour bien des joueurs à l'exception de Chris (Drury) et Jay McKee, rappelle-t-il. L'expérience acquise l'an dernier va profiter à tous.

"On entreprend aussi la série en santé. Ce n'était pas le cas l'an dernier. On a été durement éprouvés par les blessures, surtout à la ligne bleue.

"Les deux derniers matchs face aux Rangers, je le répète, nous ont remis dans le droit chemin. Je trouve que nous sommes en bonne position. J'ai vraiment hâte que la série commence."

En voir plus