Skip to main content

Les Sabres ne chercheront pas à venger leur coéquipier Chris Drury

LNH.com @NHL

BUFFALO (PC) - La vengeance ne fait pas partie du plan de match des Sabres de Buffalo. Les joueurs de Lindy Ruff ont vécu des moments tumultueux face aux Sénateurs d'Ottawa mais ils n'entendent pas régler des comptes dans une série qui s'annonce chaudement disputée.

Chris Drury prétend avoir déjà oublié la mise en échec que Chris Neil lui a appliquée le 22 février dernier. Un coup d'épaule servi sur le tard qui a assommé le cocapitaine des Sabres. Drury a subi une commotion cérébrale qui lui a fait rater quatre matchs. Cet incident a mené à une bagarre quasi générale au cours de laquelle les gardiens Ray Emery et Martin Biron ont échangé des coups avant l'intervention d'Andrew Peters, des Sabres. Depuis, Biron a été échangé aux Flyers de Philadelphie tandis que Peters n'a toujours pas disputé un seul match des présentes séries.

"C'est un incident auquel je ne pense pas, a déclaré Drury. J'ai cessé d'y penser dès que je me suis relevé, que j'ai reçu des points de suture et que j'ai pris ma douche."

Daniel Brière souhaite que ses coéquipiers se concentrent sur le match seulement.

"Toute cette histoire est déjà oubliée, a-t-il noté. Il ne faudrait surtout pas affronter les Sénateurs avec l'idée de se venger. L'objectif qu'on vise est beaucoup trop important. Nous, c'est la coupe qu'on veut.

"Aucun joueur ne voudra mettre l'équipe dans le trouble simplement pour venger un coéquipier", a-t-il ajouté.

Des partisans survoltés

Les partisans des Sabres ne vont pas l'entendre ainsi. On peut être certain qu'ils vont réserver aux Sénateurs un accueil très hostile. Emery sera leur principale cible.

"J'aime ça, on est encore plus dans le match, fait valoir le gardien des Sénateurs. Ca peut être motivant même s'ils crient des obscénités."

Emery ne s'est pas fait d'amis plus tôt cette semaine lorsqu'il s'est dit déçu de ne pas affronter les Rangers de New York. Il aurait préféré se rendre à Manhattan plutôt qu'à Buffalo.

Un club discipliné

Les Sabres ne risquent pas de tomber dans le panneau. Ils sont l'une des équipes les plus disciplinées de la ligue, surtout en séries. Jusqu'ici, Buffalo est l'équipe la moins pénalisée avec une moyenne de 9,8 minutes de pénalités par rencontre. Ottawa occupe le quatrième rang avec 13,2 minutes de pénalités par match.

Les Sabres auraient doublement raison de se tenir tranquilles puisque les Sénateurs excellent en infériorité numérique avec un taux d'efficacité de 22,7 pour cent, un sommet parmi les quatre équipes du carré d'as.

En voir plus