Skip to main content

Les Sabres mettent fin à la série de quatre victoires du Canadien

LNH.com @NHL

BUFFALO - Le Canadien n'a pu miser, mercredi, sur les deux principaux ingrédients de la recette du succès qu'il a concoctée dernièrement: le brio de Jaroslav Halak et l'efficacité du jeu de puissance. Avec comme résultat qu'il a vu les Sabres l'emporter facilement 5-1 et mettre fin à sa série de quatre victoires, en présence de 17 745 personnes au HSBC Arena.

En fait, le Tricolore a goûté à sa propre médecine: Patrick Lalime a été solide devant le filet et les Sabres ont marqué deux fois en supériorité numérique, en plus d'une fois en infériorité.

Le CH a été blanchi en quatre occasions en attaque massive, au cours des 22 premières minutes d'action, et Carey Price a accordé trois buts en 17 lancers en une période et demie ou presque. C'en était fait de la soirée, les troupiers de l'entraîneur Guy Carbonneau réagissant plutôt mal au "vote de confiance" des dirigeants.

Aucune controverse de gardiens à l'horizon, Halak va reprendre sa place à Atlanta, vendredi. Ce n'est pas que Price, à son premier match depuis le 19 février, ait été mauvais. Mais il n'a pas fait la différence, son opposant Patrick Lalime lui étant nettement supérieur.

Tomas Plekanec l'a privé d'un 36e jeu blanc dans la LNH, en faisant mouche à 1:06 de la fin.

Price a vu sa moyenne gonfler à 3,94 depuis son retour au jeu, tout juste avant le match des étoiles.

Pour la première fois en neuf matchs, le Canadien a eu l'avantage dans les tirs, 39-27.

Derek Roy, avec ses 23e et 24e buts de la saison, et Paul Gaustad ont obtenu un doublé chacun. Jaroslav Spacek a fourni l'autre but des Sabres, qui demeurent au plus forts de la lutte pour une place en séries éliminatoires dans l'Est. Seulement quatre points les séparent du Canadien.

Georges Laraque a quitté en cours de route après avoir subi une blessure au bas du corps.

Occasions ratées

Le Canadien a connu un fort début de soirée. Seule son incapacité à saisir les occasions en supériorité numérique l'a empêché de se forger une avance. Il faut dire que Lalime a été alerte, en bloquant les 18 tirs auxquels il a fait face. A un moment donné, c'était 13-3 dans les lancers.

Lalime a vu son coéquipier Tony Lydman venir à sa rescousse, le revers soulevé de Matt D'Agostini était en voie de franchir la ligne rouge. Le gardien a par la suite frustré Alex Kovalev à deux reprises.

Les Sabres ont résisté à trois jeux de puissance, avant de marquer à leur unique attaque massive de la période, à 17:53.

Roy a envoyé du revers dans l'ouverture béante la rondelle qui est apparue près de lui.

Trop généreux

Les hôtes ont ajouté deux buts au deuxième vingt pour prendre les devants 3-0. Le Tricolore a péché de trop de revirements.

Josh Gorges en a commis un sur la séquence du deuxième filet, à 2:59. Daniel Paillé a récupéré la rondelle dans le coin gauche, avant de la refiler à son compatriote franco-ontarien Roy, "oublié" devant le but.

Les visiteurs sont tombés à plat. Davantage encore à la suite du filet de Spacek, à 9:07. Profitant d'un autre revirement au centre, le défenseur s'est moqué de Patrice Brisebois en entrée de zone et il s'est élancé de toutes ses forces devant Price, battu du côté de la mitaine.

Gorges a manqué la plus belle occasion à l'attaque du CH, vers la fin.

En troisième, Gaustad a d'abord augmenté l'avance des siens en supériorité, avant ensuite de marquer en infériorité.

En voir plus