Skip to main content

Les réservistes des Penguins en défense jouent des rôles importants

Avec les blessures à Kris Letang et Trevor Daley, Pittsburgh mise sur sa profondeur en défensive en finale d'association contre les Sénateurs

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

PITTSBURGH - Les noms ne sont pas ceux que les Penguins de Pittsburgh s'attendaient à voir à leur ligne bleue au début de la saison. On n'y retrouve pas celui de Kris Letang, ni celui de Trevor Daley. Dans le match no 7 de la deuxième ronde de l'Association de l'Est contre les Capitals de Washington, les Penguins ont plutôt utilisé Brian Dumoulin et Ron Hainsey, Olli Maatta et Justin Schultz, Ian Cole et Chad Ruhwedel.

Il s'agit d'une situation qui mettrait à l'épreuve la profondeur de n'importe quelle équipe, et ce sera encore le cas lorsque les Penguins vont disputer le match no 1 de la finale de l'Association de l'Est contre les Sénateurs d'Ottawa au PPG Paints Arena samedi (19 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN).

Il s'agit d'une situation que les Sénateurs ont déjà vue chez des rivaux, et dont ils ont profité. Avant le milieu de la première ronde contre les Bruins de Boston, les Sénateurs jouaient déjà contre des joueurs qui n'étaient pas des réguliers à la ligne bleue, alors que Boston était privé des services de Torey Krug, Brandon Carlo, Adam McQuaid et Colin Miller, blessés. 

La situation n'est pas aussi extrême à Pittsburgh, mais Letang sera absent pour le reste de la saison après avoir subi une opération au cou, alors que Daley est réévalué sur une base quotidienne en raison d'une blessure au bas du corps. Il s'agit de deux pertes majeures, car ces deux joueurs sont peut-être les deux premiers défenseurs des Penguins. 

« Je crois que notre profondeur est notre force. Nous misons sur beaucoup de bons joueurs, a avancé Maatta. Nous avons été aux prises avec les blessures toute la saison, et nous savons qu'il y aura toujours un joueur prêt à prendre la relève au besoin. Lorsque quelqu'un tombe au combat, c'est évidemment malheureux, mais cela fait partie du jeu. Il faut simplement pouvoir compter sur ces autres joueurs qui peuvent se lever. »

Mais cela devient de plus en plus difficile à mesure que les séries éliminatoires de la Coupe Stanley progressent.

« Nous croyons que tous ces joueurs sont capables de nous aider à gagner des matchs », a déclaré l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan, louangeant au passage la possibilité de pouvoir jongler avec ses paires de défenseurs. [Letang et Daley] sont assurément des joueurs difficiles à remplacer. Je crois que je ne fais qu'énoncer l'évidence lorsque je dis cela. 

« Mais nous croyons certainement que nous misons sur un groupe capable d'élever son jeu d'un cran et de jouer de manière solide pour nous, et qui peut nous aider à continuer à jouer de la manière que nous voulons, et qui nous permet de signer des victoires. Ce sont nos attentes, et c'est le message que nous envoyons à notre groupe. »

Qu'ils sont assez bons. Qu'ils sont capables. Que même si ce n'est pas exactement leurs noms qui devaient être dans l'alignement de prime abord, les Penguins peuvent - et devraient - gagner avec ces joueurs en uniforme. 

Bien qu'ils aient éprouvé des difficultés à leur premier match sans Daley, un revers de 5-2 contre les Capitals dans le match no 6, la manière dont ils ont été en mesure de neutraliser Washington dans leur gain de 2-0 au cours du match no 7 n'a fait que renforcer ce sentiment. Ils savent ce qu'ils peuvent accomplir, et ils l'ont déjà montré. Ils ont compris - du moins ils l'espèrent - comment composer avec les ressources qu'ils ont sous la main et comment faire en sorte que cela fonctionne.
 
« Nous formons un groupe confiant, a dit Maatta. Nous savons que nous misons sur des joueurs qui peuvent faire le travail. Je crois que c'est ce qui est le plus important. Nous savons à quel point nous sommes bons. Mais d'un autre côté, nous savons que nous devons jouer de la bonne manière pour accomplir quoi que ce soit. »

En voir plus