Skip to main content

Les Red Wings se sont rendus jusqu'au bout de leurs ressources

LNH.com @NHL

DETROIT - Mike Babcock n'a pas fait de grand discours à ses joueurs, vendredi, après que les Red Wings de Detroit eurent été déchus de leur titre de champions par les jeunes Penguins de Pittsburgh.

"Je les ai simplement remerciés, a fait savoir l'entraîneur des Wings. Et que j'allais leur reparler lundi. Ils ne sont pas intéressés par ce que j'ai à dire en ce moment, de toute manière.

"Mais les ficelles qui tenaient ce groupe-ci debout étaient pas mal effilochées depuis le début des séries, a ajouté Babcock. Les gars ont fait du bon travail pour batailler au travers tout ça et faire du mieux qu'ils pouvaient. Dans certaines situations, nous n'avons pas été aussi bons que nous le sommes normalement. Mais quand les gars te donnent tout ce qu'ils ont, c'est tout ce que tu peux leur demander.

"Nous avons trouvé une manière de se donner des chances. Quand tu gagnes trois matchs dans une finale, tu te donnes des chances. Nous n'en avions pas assez dans le réservoir pour aller jusqu'au bout.

"Il faut aussi donner crédit à (Marc-André) Fleury, a affirmé Babcock. Il a connu ses deux meilleurs matchs de la finale lors des sixième et septième affrontements."

"Il restait deux secondes à faire et il a peut-être réalisé ses deux plus gros arrêts, a noté le vétéran des Wings Kirk Maltby au sujet du gardien des Penguins. Il a bloqué les rondelles quand il le fallait.

"On ne peut pas juste se fier au jeu de puissance (pour gagner), a ajouté Maltby. Il faut pouvoir jouer à cinq contre cinq et obtenir des occasions à armes égales."

En voir plus