Skip to main content

Les Red Wings et l'Avalanche se retrouvent en deuxième ronde

LNH.com @NHL

DETROIT - Elle est de retour.

Les Red Wings de Detroit et l'Avalanche du Colorado ajouteront un autre chapitre à l'une des plus grandes rivalités de la LNH, jeudi, quand ils amorceront leur série demi-finale de l'Association Ouest.

Les Wings et l'Avalanche se sont rencontrés cinq fois en séries entre 1996 et 2002. L'Avalanche a eu le meilleur trois fois au cours de ces affrontements. Les deux équipes ont remporté pas moins de cinq coupes Stanley dans cette période de sept ans.

"On s'est mutuellement forcés à donner le meilleur de nous-mêmes", a déclaré l'attaquant des Red Wings Darren McCarthy mercredi, avant de rencontrer l'Avalanche pour une sixième fois en séries. "On s'en est donnés à qui mieux mieux - au figuré."

De façon littérale aussi.

Du sang, des bagarres - impliquant même les gardiens - et des fractures ont ponctué ces affrontements.

"Nous détestions quelques joueurs de cette équipe, a ajouté McCarthy, mais nous avions le plus grand respect pour eux."

McCarthy a dit qu'il détestait Claude Lemieux, qui avait fracturé le nez et la mâchoire de Kris Draper avec une mise en échec violente, et a admis être lui-même encore détesté à Denver."

Draper et McCarthy sont parmi les huit joueurs qui ont aidé les Wings à se défaire de l'Avalanche en 2002 pour remporter leur troisième titre en six ans.

Du côté de l'Avalanche, quatre joueurs seulement étaient dans l'alignement lors du dernier affrontement en séries: Joe Sakic, Peter Forsberg, Adam Foote et Milan Hejduk.

"Si vous y étiez, vous vous rappellez de l'ambiance dans les deux villes, s'est rappelé Sakic. Les nouveaux vont y goûter dès le départ."

Joel Quenneville, l'entraîneur-chef de l'Avalanche, est d'accord. Il a goûté à cette rivalité en tant qu'entraîneur-adjoint avec l'Avalanche en 1996.

"Les gars qui n'y ont pas goûté vont immédiatement ressentir tout ça. L'ambiance sera complètement folle."

L' équipe du Colorado a reçu l'aide de trois joueurs acquis à la date limite des transactions pour se défaire du Wild du Minnesota en six matchs: Forsberg, Foote et Ruslan Salei. José Théodore et sa moyenne de buts alloués de 1,88 n'a pas nui non plus.

L'Avalanche espère maintenant que ces quatre joueurs les aideront à éliminer les Red Wings pour la première fois depuis leur conquête de la coupe Stanley, en 2001.

Les Red Wings ont toutefois eu le meilleur en saison régulière, remportant quatre victoires en autant de matchs, dont les trois dernières par blanchissage. L'Avalanche a marqué son dernier but contre les Wings le 27 décembre dernier.

En voir plus