Skip to main content

Les Rangers rendent l'hommage suprême à Andy Bathgate et Harry Howell

LNH.com @NHL

NEW YORK - Quelque trois décennies après que Harry Howell et Andy Bathgate eurent été intronisés au Temple de la renommée du hockey, voilà que les numéros 3 et 9 qu'ils ont portés pendant leurs glorieuses carrières ont été hissés dans les hauteurs du Madison Square Garden - le nouvel édifice et non pas celui dans lequel ils ont brillé il y a si longtemps.

Ces deux coéquipiers pendant de nombreuses saisons avec les Rangers de New York ont fait l'objet d'une cérémonie spéciale avant le match de dimanche face aux Maple Leafs de Toronto.

Howell a passé un peu plus d'une saison complète dans l'édifice situé sur la 33e rue, en plein coeur de Manhanttan, mais lui et Bathgate ont surtout fait leur marque dans le vieux building, dans lequel ils ont pris part à 704 matchs ensemble.

"Y a-t-il meilleur endroit au monde pour jouer au hockey que New York?", a lancé Bathgate, attirant un tonnerre d'applaudissements de spectateurs qui, pour la grande majorité, ne l'ont jamais vu jouer. "Jamais nous avions rêvé de vivre pareille soirée, je peux vous l'assurer."

Howell, un défenseur, et Bathgate, un ailier droit, se sont tous deux joints aux Rangers lors de la saison 1952-1953. Lorsqu'il a quitté les Rangers après un échange effectué en juin 1969, Howell avait participé à 1160 matchs avec les "Blueshirts", une marque d'équipe encore inégalée. Le séjour de Bathgate avec les Rangers a pris fin 45 ans jour pour jour avant l'hommage qui lui a été réservé dimanche, lorsqu'il a été cédé aux Maple Leafs dans une transaction impliquant sept joueurs le 22 février 1964.

"Qui dois-je encourager ce soir?", a lancé Bathgate en riant. "Je blague. Nous avons besoin de la victoire."

Les deux vedettes de la soirée étaient accompagnées par plusieurs anciens coéquipiers et par Red Kelly, Dick Duff, Frank Mahovlich et Stan Mikita, quatre anciens grands rivaux et tous membres du Temple de la renommée.

Agé de 76 ans, Bathgate est le deuxième joueur ayant porté le numéro 9 avec les Rangers à voir son chandail retiré, après Adam Graves qui a reçu un hommage semblable il y a quelques semaines à peine.

Graves, qui s'était rendu au champ d'exercice de Bathgate pour l'informer que lui et Howell seraient honorés, s'est fait un plaisir d'inviter l'ancien gagnant du trophée Hart, en 1959, au sein de ce groupe sélect.

"C'est un honneur de vous présenter le plus grand joueur ayant jamais porté le numéro 9 chez les Rangers de New York", a annoncé Graves avec l'humilité qui l'a toujours caractérisé.

Ils étaient nombreux à croire que ce double hommage n'aurait jamais lieu. Sam Rosen, descripteur des matchs des Rangers à la télé et le maître de cérémonies dimanche, a d'ailleurs affirmé que cette "soirée se préparait depuis 57 ans".

"C'est un événement que j'espérais voir se réaliser depuis très longtemps, vous pouvez me croire", a lancé Rodrigue Gilbert, dont le chandail numéro 7 a été immortalisé le 14 octobre 1979, après une carrière de 18 saisons avec les Rangers, de 1960 à 1978.

En 17 ans avec les Rangers, Howell a amassé 82 buts et 263 passes pour un total de 345 points et s'est vu remettre le trophée Norris remis au meilleur défenseur à l'issue de la saison 1966-1967.

En acceptant l'honneur, Howell s'était dit heureux d'avoir été élu, "car un jeune joueur du nom de Bobby Orr va s'approprier le trophée pendant plusieurs saisons". Howell avait vu juste, Orr gagnant le trophée Norris huit ans de suite à compter de 1967-1968.

Dans le cadre de la cérémonie dimanche soir, le défenseur Michal Rozsival s'est départi du numéro 3 et adopté le numéro 33.

Bathgate a amassé 272 buts et 457 mentions d'aide pour un total de 729 points en 12 saisons avec les Rangers. Il est également reconnu pour avoir décoché un tir frappé qui a atteint Jacques Plante au visage, poussant le gardien du Canadien de Montréal à instaurer le port du masque.

En voir plus