Skip to main content

Les Rangers ont surpris tout le monde en stoppant les marqueurs des Sabres

LNH.com @NHL

(PC) - Les Rangers de New York se retrouvent dans une série deux de trois contre l'équipe qui a remporté le trophée du Président et ils ont réussi cet exploit en fermant la porte aux grands marqueurs des Sabres de Buffalo.

Les Sabres ont dominé la LNH avec 298 buts en saison, une moyenne de 3.63 buts par match. Mais en quatre matches face aux Rangers, ils n'ont marqué que 10 fois, dont une fois dans un filet désert.

Est-il temps de dire que les Rangers sont devenus une des meilleures équipes défensives de la ligue, un peu à l'image des Devils du New Jersey? Seuls les Devils ont accordé moins de buts que les Rangers cette saison dans l'Association de l'Est.

"Tout ce que nous voulons, c'est de gagner et d'être respectés pour la façon dont on joue, a dit l'entraîneur Tom Renney. Nous voulons acquérir une certaine réputation. Nous voulons entendre dire que les adversaires nous craignent quand nous arrivons en ville."

Ils ont limité Ilya Kovalchuk, Marian Hossa et les Thrashers d'Atlanta à six buts en quatre matches en première ronde. Et là, ils ont réussi à dompter la plus importante attaque du circuit.

L'entraîneur des Sabres, Lindy Ruff, un des grands stratèges du hockey, a tenté de riposter en modifiant ses trios continuellement. Il a même laissé de côté pour le quatrième match Maxim Afinogenov, un attaquant qui a récolté en moyenne un point par match en saison régulière.

Les Rangers ont tellement bien fait en défensive qu'ils ont même limité la jeu de puissance des Sabres à trois buts en 25 chances.

"Nous tentons de rendre leurs entrées au but et en zone adverse plus difficiles, a dit Renney. C'est le genre d'équipe qui peut marquer de bien des façons. En leur rendant les entrées de zone plus difficiles, nous sommes capables de les retarder un peu.

"Mais ils ont toujours une équipe formidable, même si les chiffres nous disent qu'ils en arrachent peut-être un peu avec leur jeu de puissance. Mais avec eux, cela peut changer rapidement."

Et les Rangers sont toujours bien vivants dans cette série, même s'ils n'ont inscrit eux-mêmes que huit buts. Même Renney admet qu'il aurait été très craintif si on lui avait dit avant le début de la série que son équipe n'allait marquer que deux buts en moyenne.

"En ne marquant que deux buts par match, j'aurais cru que ç'aurait été très difficile contre les Sabres, a admis Renney. Mais nous avons bien joué défensivement et notre gardien a été formidable. Si nous pouvons continuer de la sorte, on se dit qu'on a à marquer qu'un certain nombre de buts pour bien s'en tirer. Si deux buts sont suffisants pour l'emporter, c'est tant mieux."

En voir plus