Skip to main content

Les Rangers considèrent le match no 1 comme une occasion ratée

Ils ont été incapables de profiter d'une performance dominante de leur gardien Henrik Lundqvist

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

OTTAWA - Les Rangers de New York doivent considérer leur défaite aux mains des Sénateurs d'Ottawa dans le match no 1 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est comme étant une occasion ratée. Un autre échec du genre dans le match no 2 samedi les mettrait dans une situation encore plus précaire.

« Nous avons simplement besoin que tout le monde en donne plus », a affirmé le défenseur Dan Girardi.

Il y a donc lieu de se demander pourquoi tout le monde n'en a pas donné plus lors du match no 1 au Centre Canadian Tire, alors que les Sénateurs l'ont emporté 2-1 grâce au but d'Erik Karlsson du coin droit avec 4:11 à jouer en troisième période pour prendre une avance de 1-0 dans la série quatre de sept.

« Il faut forcer l'autre équipe à payer le prix pour leurs erreurs, a commenté l'entraîneur des Rangers Alain Vigneault. Nous ne l'avons pas fait et cela est revenu nous hanter. »

Vigneault parlait du tir de Michael Grabner en première période et de celui de Kevin Hayes en troisième qui ont touché le poteau, ainsi que des chances ratées lors de descentes en surnombre, incluant celle où Grabner a raté le filet avec son tir lors d'une échappée au premier vingt.

Mais la chose qui devrait nuire encore plus aux Rangers est le fait qu'ils ont perdu malgré le fait qu'ils ont reçu une des meilleures performances du gardien Henrik Lundqvist, auteur de 41 arrêts, dont 21 en première période, un record personnel dans une période d'un match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, selon l'Elias Sports Bureau.

Perdre un match quand leur gardien était aussi alerte et dominant que Lundqvist l'a été représente un gros échec.

« Voilà la vie d'un gardien », a lancé Lundqvist.

Lundqvist a permis aux Rangers de traverser une première période difficile au cours de laquelle ils ont eu des problèmes à interrompre la circulation de la rondelle des Sénateurs pendant les trois jeux de puissance des locaux.

Les Sénateurs ont enregistré neuf tirs vers le filet en avantage numérique pendant les 20 premières minutes, mais ils n'ont jamais noirci la feuille de pointage. Ils ont également fait pression sur New York en infériorité numérique, obtenant trois tirs et forçant le défenseur des Rangers Brady Skjei à écoper d'une pénalité pour accrochage pendant le jeu de puissance de New York. Mais Ottawa n'a reçu aucune récompense pour son travail.

Ryan McDonagh a procuré une avance de 1-0 aux Rangers avec un but en avantage numérique à 7:10 de la deuxième période. Avec la manière dont Lundqvist jouait, les Rangers devaient croire qu'un autre but contre le gardien des Sénateurs Craig Anderson serait suffisant.

Ils ne l'ont jamais obtenu.

« Nous avons eu beaucoup de chances dont nous aimerions avoir tiré profit, mais ils diront la même chose quand ils reviendront sur leur match, a dit McDonagh. Il faut parfois un but peu commun pour trancher un match comme ça. Évidemment, nous voulions que cela ne soit pas arrivé, mais en même temps, je pense que nous avons bien joué contre eux. »

Et voilà l'autre chose qui devrait frustrer les Rangers en ce moment. Ils ont imposé leur style de jeu pendant la majorité du match à 5-contre-5.

Les Rangers savaient qu'il leur faudrait faire preuve de patience et de discipline pour percer la structure 1-3-1 des Sénateurs qui embouteille la zone neutre. Ils ont fait preuve de ces deux qualités pendant la majorité de la rencontre, à l'exception de quelques minutes en période médiane alors que chaque équipe semblait jouer au ralenti.

« Je crois que nous avons passé beaucoup de temps en territoire offensif, a déclaré Vigneault. Mais nous n'en avons probablement pas profité au maximum. »

Ils devront y passer plus de temps samedi. Ils ne peuvent pas se permettre de rater une autre occasion.

« Je pense que nous allons nous en sortir », a dit Girardi.

En voir plus