Skip to main content

Tous derrière Laurent Duvernay-Tardif

Aux quatre coins de la LNH, les Québécois se rangent derrière leur illustre compatriote en vue du Super Bowl, dimanche

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

Ce n'est pas tous les ans qu'un joueur de football québécois a la chance de participer au match de championnat de la NFL. Dimanche, au Super Bowl LIV, toutes les fois que l'attaque des Chiefs de Kansas City se déploiera, tout le Québec, ou presque, poussera avec Laurent Duvernay-Tardif sur la ligne offensive.

Ce sera le cas des joueurs québécois dans la LNH. De David Perron des Blues de St. Louis à Anthony Duclair des Sénateurs d'Ottawa, en passant par Phillip Danault des Canadiens de Montréal, Jonathan Huberdeau des Panthers de la Floride et même l'entraîneur Alain Nasreddine des Devils du New Jersey, on se range tous derrière le « bon docteur » Duvernay-Tardif. Enfin presque… 

À LIRE AUSSI : Super 16 : Les Panthers et les Canucks se rapprochent de l'éliteVerre à moitié vide ou à moitié plein pour les Sénateurs?

Il n'y a qu'un seul dissident, si on peut dire, chez les joueurs que le LNH.com a sondés. Patrice Bergeron des Bruins de Boston est tourmenté entre favoriser les 49ers de San Francisco, les adversaires des Chiefs au Super Bowl, ou appuyer Duvernay-Tardif.

« J'ai un penchant pour les 49ers en raison de la saison qu'ils ont eue, se justifie Bergeron. Ils ont connu un départ canon et on disait qu'ils ne pourraient pas maintenir le rythme, mais ils l'ont fait. Et leur quart-arrière Jimmy Garoppolo est un ancien des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, il y a un lien là. 

« Cela dit, ce serait toute une affaire si LDT gagnait le Super Bowl », poursuit Bergeron, qui ne connaît pas personnellement le numéro 76 des Chiefs. « Je suis ambivalent, je ne favorise aucune équipe. Ce serait différent si les Patriots étaient du match, mais là je suis impartial. D'une façon ou d'une autre, je sortirai gagnant, qu'on pourrait dire. C'est ma façon de voir les choses. »

LDT « all the way »

Pour tous les autres, c'est LDT « all the way ».

« C'est sûr que je vais voter (sic) pour lui, lance Danault. Je ne suis pas un 'fan' de football, mais un Québécois au Super Bowl on ne voit pas ça souvent. Je serai derrière lui. J'ai un bon sentiment pour les Chiefs. »  

Le plus farouche partisan de Duvernay-Tardif dans la LNH est peut-être le gardien Louis Domingue des Devils du New Jersey. Domingue a passé son enfance avec lui, à Mont-Saint-Hilaire, sur la Rive-Sud de Montréal. 

« Nos deux familles restaient à quelques minutes l'une de l'autre », révèle celui qui est à peu près du même âge que LDT à 27 ans. « C'est un être humain extraordinaire et le plus brillant athlète professionnel que je connaisse. Je suis très fier de lui. Nous sommes tous fiers de lui au Québec. » 

Domingue dit qu'il ne s'intéresse pas au football, mais il ne se gêne pas pour proclamer LDT comme un des meilleurs gardes, sinon le meilleur, de la NFL.

Video: NJD@WSH: Domingue fait un bel arrêt sur la ligne

« Son parcours est des plus impressionnants, l'encense-t-il. Nous, les sportifs, avons tous essayé de jumeler l'école et le sport, mais lui, il l'a fait à un niveau inégalé en faisant des études en médecine à l'Université McGill et en menant une carrière de front dans la NFL. » 

Domingue raconte qu'il s'implique dans les œuvres charitables qu'épouse le footballeur-médecin âgé de 28 ans au sein de la fondation à son nom.

« Je l'aide dans les événements qu'il organise. Sa fondation vient en aide aux enfants pour qu'ils s'épanouissent dans l'éducation, le sport et les arts, précise-t-il. Je lui déniche des chandails et des articles de hockey qu'on met à l'encan. »

La cote à St. Louis

À St. Louis, les Chiefs ont la cote des amateurs de football depuis le départ des Rams en 2015. Kansas City est située à quatre heures de route de la ville des champions de la Coupe Stanley. Au Match des étoiles en fin de semaine dernière, l'attaquant Ryan O'Reilly a clairement affiché ses couleurs en arborant un casque des Chiefs.

« La plupart de mes coéquipiers sont des partisans des Chiefs, confirme Perron. Je ne connais pas tant le football, mais je suis un grand 'fan' de Duvernay-Tardif et du quart-arrière Patrick Mahomes. Je leur souhaite vraiment de gagner. Mahomes est venu assister à un de nos matchs de la Finale de la Coupe Stanley, l'an dernier. C'était super le 'fun' qu'il nous soutienne. »

Comme Perron, Duclair, Huberdeau et Scandella ne se qualifient pas de férus de football, mais ça ne les empêchera pas d'être des téléspectateurs assidus, dimanche.

« Chaque équipe tient habituellement un 'party' du Super Bowl, souligne Duclair. Laurent Duvernay-Tardif nous fera honneur. Je lui souhaite la meilleure des chances. Je suis un gros 'fan' des Patriots, mais pour le Super Bowl je serai un 'fan' des Chiefs. J'aime beaucoup Patrick Mahomes. »

Video: PHI@OTT : Duclair procure l'avance aux Sens

Huberdeau affirme que tout ce que LDT a accompli est hors du commun.

« Je n'ai jamais eu la chance de le rencontrer, mais le gars a complété des études en médecine et il est partant dans la NFL. Ce n'est pas rien, il faut lui lever notre chapeau. Je sais qu'il est très actif dans la communauté et j'espère qu'il va gagner. »

Une force de la nature

Scandella a connu LDT, il y a quelques étés, en participant à un des événements caritatifs qu'il chapeaute.

« C'est un très bon gars. Tout le monde va regarder le Super Bowl et j'espère que tout le monde va prendre pour lui. »

Le défenseur des Canadiens, natif de Montréal, fait remarquer que le géant Duvernay-Tardif, qui mesure 6 pieds 5 pouces et qui pèse 321 livres, est de la lignée des hommes forts au Québec. 

« Il y a plusieurs hommes forts au Québec. De Louis Cyr à Hugo Girard, la liste est longue, note-t-il. C'est dans les gênes, sûrement. Il y a des siècles, ça ne devait pas être facile de vivre au Québec à cause des rigueurs de l'hiver. Il fallait être fait fort et résistant. Lui, c'est un gladiateur. »

Il n'y a rien qui ferait plus plaisir à Domingue de voir son ami-gladiateur soulever le trophée Vince-Lombardi au Stade Sun Life de Miami, dimanche soir.

« Ce serait formidable qu'il apporte le trophée par chez nous », conclut-il.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.