Skip to main content

Les propriétaires des Sabres « frustrés des résultats », dit le DG

Buffalo occupe le sixième rang dans la section Atlantique et n'a pas participé aux séries depuis 2011

par LNH.com @LNH_FR

Les propriétaires des Sabres de Buffalo ne sont pas heureux du rendement de l'équipe cette saison, a indiqué le directeur général Jason Botterill.

« Dans mes conversations avec (les propriétaires des Sabres) Terry et Kim (Pegula), je constate qu'ils sont frustrés », a déclaré Botterill à WGR 550, mardi à Buffalo. « Ils sont frustrés des résultats. Ils veulent de meilleurs résultats. Nous échangeons souvent et les questions qui refont surface sont "Quelles sont les solutions? Que faisons-nous pour nous améliorer?" »

À LIRE AUSSI : Date limite : Les joueurs qui pourraient changer d'adresseBoucher : Le jour de la marmotte à Buffalo

Les Sabres ont été vaincus 6-1 par l'Avalanche du Colorado, mardi au KeyBank Center, leur quatrième défaite en cinq matchs.

« Je pense qu'à ce point-ci, tout passe par les joueurs », a affirmé l'attaquant Sam Reinhart. « Je pense que les systèmes de jeu et les plans de match nous donnent l'occasion d'avoir du succès. Ça revient à ce que je prône ici. Les gars doivent en demander plus d'eux-mêmes et plusieurs d'entre eux doivent en donner beaucoup plus. »

Les Sabres (23-23-7) occupent le sixième rang de la section Atlantique, 11 points derrière les Panthers de la Floride et la troisième place et 12 points derrière les Flyers de Philadelphie et la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est.

Buffalo, qui n'a pas participé aux séries éliminatoires depuis 2011, a conservé une fiche de 14-21-6 après avoir entamé la saison avec un dossier de 9-2-1.

« Soyons honnêtes. Nous avons eu deux matchs la semaine dernière contre Ottawa (défaite de 5-2) et Montréal (défaite de 3-1) que nous devions gagner, a admis Botterill. Nous devrions gagner. Regardez notre fiche à domicile (15-9-3). Nous avons fait de l'assez bon travail à la maison, mais dans les situations importantes, quand tu as l'occasion d'affronter une équipe derrière toi au classement, tu dois en profiter. »

Les Sabres, qui accueillent les Red Wings de Detroit jeudi (19 h HE, NBCSN, NHL.TV), joueront cinq de leurs six prochaines parties à domicile.

« Nous sommes tous là-dedans ensemble, les entraîneurs et les joueurs », a mentionné l'entraîneur Ralph Krueger. « C'est notre responsabilité à nous tous. Nous devons nous rassembler et réagir. Nous jouerons à la maison dans deux jours. Nous devons démontrer un côté différent de nous. »

Quand on l'a questionné sur ce que les Sabres pourraient faire avant la date limite des transactions de la LNH, qui aura lieu le 24 février à 15 heures, Botterill a répondu que ça dépendra des prochaines semaines.

Video: CBJ@BUF: Eichel donne la victoire aux Sabres

« Il y a neuf matchs avant la date limite, a expliqué Botterill. Nous voulons voir ce qui va se dérouler lors de ces matchs. Tu as des conversations avec des équipes pour te préparer à tous les scénarios. Nous avons l'occasion d'aligner de bons résultats à domicile et c'est ce que nous tenterons de faire. » 

Buffalo accorde 3,13 buts par match (à égalité avec les Kings de Los Angeles au 21e rang de la LNH) et prend le 26e rang en infériorité numérique (74,5 pour cent), à égalité avec les Kings et les Predators de Nashville.

« Il y a toujours le sentiment d'urgence pour faire quelque chose. Quand on regarde notre équipe, il y a des portions de la saison où nous avons très bien joué, a noté Botterill. Mais durant la majeure partie de la saison, nous n'avons pas obtenu les résultats escomptés. Le groupe au complet n'a pas assez bien fait.

« Je peux comprendre la frustration de nos partisans. Toute notre organisation est frustrée. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.