Skip to main content

Les Predators profitent de la léthargie des Oilers pour les vaincre 5-3

LNH.com @NHL

EDMONTON - Ryan Jones a inscrit un but et ajouté deux aides pour permettre aux Predators de Nashville de l'emporter pour un deuxième fois en autant de soirs, défaisant les Oilers d'Edmonton 5-3, mardi.

Shea Weber, Marcel Goc, Patric Hornqvist et Jean-Pierre Dumont ont aussi touché la cible pour les Predators (28-16-3), qui ont savouré six gains au cours des huit derniers affrontements.

Jean-François Jacques, Ryan Potulny et Dustin Penner ont répliqué pour les Oilers (16-24-5), qui ont subi un cinquième revers de suite et un 12e au cours des 13 derniers duels. Les Oilers ont seulement deux points d'avance sur les Hurricanes de la Caroline, au dernier rang de la LNH.

Les Predators ont pris les devants 2-0 en faisant vibrer les cordages dans un intervalle de seulement 28 secondes à cinq minutes du premier engagement. Weber a d'abord battu Jeff Drouin-Deslauriers d'un puissant lancer frappé de la ligne bleue pour son neuvième de la saison, puis Goc a subtilisé le disque au défenseur Tom Gilbert avant de déjouer Drouin-Deslauriers d'un tir du revers.

Les Predators ont triplé leur avance avec moins d'une minute à faire au premier tiers lorsque Dumont a récupéré un retour de lancer de Jones avant de glisser la rondelle derrière le gardien des Oilers.

Ils ont ensuite porté le score à 4-0 à sept minutes de la deuxième période grâce à Hornqvist. Devan Dubnyk a alors remplacé Drouin-Deslauriers, qui avait cédé quatre buts sur 14 tirs, devant la cage des Oilers.

Jacques a finalement inscrit les Oilers à la marque à sept minutes de la troisième période à l'aide d'un tir des poignets précis, puis Potulny a réduit l'écart à 4-2 huit minutes plus sur une passe de Patrick O'Sullivan.

Jones a toutefois cloué le cercueil des Oilers en supériorité numérique, tandis qu'il restait trois minutes à la rencontre.

Penner a offert un dernier effort en déjouant Pekka Rinne alors qu'il restait seulement 21 secondes au match, mais ce fut trop peu trop tard pour les Oilers.

En voir plus