Skip to main content

Les Predators persuadés que Turris est la réponse au centre

Le vétéran a été acquis dans une transaction à trois équipes et se joint à Johansen et Bonino au centre

par Robby Stanley / Correspondant NHL.com

NASHVILLE - Les Predators de Nashville croient que l'ajout de Kyle Turris leur procure la profondeur qu'ils recherchaient au centre depuis leur saison inaugurale en 1998-99.

Les Predators ont fait partie d'une transaction à trois équipes en compagnie de l'Avalanche du Colorado et des Sénateurs d'Ottawa dimanche. Ils ont cédé l'espoir à la ligne bleue Samuel Girard de même que l'attaquant Vladislav Kamenev et un choix de deuxième ronde au repêchage 2018 de la LNH à l'Avalanche et ont fait l'acquisition de Turris des Sénateurs. 

Ottawa a expédié le gardien Andrew Hammond, son premier choix au repêchage 2018, son choix de troisième ronde en 2019 et l'attaquant Shane Bowers au Colorado en retour de l'attaquant Matt Duchene.

Turris rejoint Ryan Johansen, Nick Bonino, Colton Sissons, Calle Jarnkrok et Frederick Gaudreau au centre pour les Predators. Il s'agit du type de profondeur qui pourra aider Nashville à mettre la main sur la Coupe Stanley pour la première fois, selon le directeur général David Poile.

« Depuis que cette organisation a vu le jour il y a 20 ans, notre talent et notre profondeur au centre ont toujours été quelque chose que nous voulions améliorer et que nous avons recherché, a expliqué Poile. Avec l'acquisition de Kyle Turris, nous sommes maintenant plus talentueux au centre en plus de miser sur plus de profondeur que jamais. » 

Poile a mentionné que la transaction ne se serait pas conclue si les Predators n'avaient pas été en mesure de s'entendre avec Turris, à qui ils ont consenti une prolongation de contrat de six ans d'une valeur de 36 millions $ qui le gardera à Nashville jusqu'au terme de la saison 2022-23. L'entente de cinq ans d'une valeur de 17,5 millions $ de Turris arrivera à terme après la présente saison.

« Si vous ajoutez cela aux mises sous contrats au cours des deux dernières saisons des attaquants qui forment notre noyau, notamment Ryan Johansen, Viktor Arvidsson, Calle Jarnkrok, Filip Forsberg et Nick Bonino, la majorité de nos attaquants importants sont sous contrat pendant au moins les trois prochaines campagnes, a souligné Poile. Et quelques-uns d'entre eux sont liés à nous pour encore plus longtemps. »

Turris a seulement quelques heures pour communiquer avec les Predators et prendre la décision de s'engager ou non à long terme.

« Il s'agit d'une position intéressante dans laquelle se trouver, a affirmé Turris. Mono épouse et moi avons parlé d'endroits où il serait possible d'aller, et nous étions très excités à propos de Nashville. Nous avons entendu tellement de belles choses sur la ville, sur les gens qui y habitent, les quartiers et les écoles, et de toute évidence l'organisation se trouve dans une très bonne situation, elle qui a connu tellement de succès la saison dernière, et qui semble bien positionnée pour en connaître encore dans le futur. Et les gens qui font partie de cette organisation sont de bonnes personnes. Alors nous avons tout de suite pensé que Nashville serait un bon choix. Ce fut la partie facile de notre décision. »

Poile a déclaré que Turris se trouvait sur le radar des Predators depuis le 1er juillet après que Bonino eut accepté un contrat de quatre ans d'une valeur de 16,4 millions $, et que Scott Hartnell eut été embauché pour un an et 1 million $. 

« Ce que cela signifie, c'est qu'après le 1er juillet, vous évaluez quels joueurs autonomes vous avez embauchés, puis nous commençons à nous tourner vers la cuvée de la saison suivante, a expliqué Poile. Par exemple, [l'attaquant des Islanders John Tavares] sera joueur autonome sans compensation l'été prochain. Nous avions le nom de Turris en tête et nous étions à la recherche d'un joueur de centre, alors il était sur notre radar à ce moment-là. Nous n'avons toutefois pas parlé spécifiquement de Turris avant le début du camp d'entraînement. »

Turris doit encore se soumettre au processus d'immigration avant d'arriver à Nashville alors il est possible qu'il ne soit pas disponible pour le match des Predators contre les Blue Jackets de Columbus mardi (19 h (HE); FS-TN, FS-O, NHL.TV). Turris devrait toutefois être en mesure de faire ses débuts avec les Predators lorsque ces derniers vont affronter les Penguins de Pittsburgh pour la première fois au Bridgestone Arena depuis leur revers dans le match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley samedi (20 h (HE); ATTSN-PT, FS-TN, NHL.TV).

« Je ne sais pas exactement combien de temps le processus d'immigration va prendre, a noté Turris. En fonction du temps que cela prendra, je devrais être à Nashville d'ici le milieu de la semaine et j'espère prendre part à quelques entraînements avant le match de samedi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.