Skip to main content

Les Predators ne se laissent pas perturber par les blessures

Nashville a pris les devants 3-2 dans la finale de l'Ouest sans leur meilleur pointeur Ryan Johansen et leur capitaine Mike Fisher

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

ANAHEIM - Il s'agit de l'essence des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Le centre numéro un et meilleur pointeur des Predators de Nashville est allongé dans un lit d'hôpital et se remet d'une opération d'urgence. Leur centre numéro deux et capitaine ne pouvait être en uniforme non plus. Ils ont accusé un retard d'un but.

Néanmoins, dans un match serré et physique, ils ont trouvé le moyen de venir de l'arrière pour vaincre les Ducks d'Anaheim 3-1 dans le match no 5 de la finale de l'Association de l'Ouest au Honda Center samedi. Le gardien Pekka Rinne a été un héros, avec 32 arrêts. Tout comme l'attaquant Pontus Aberg, un vétéran de 15 matchs de saison régulière et de huit matchs de séries dans la LNH, qui est tombé face première sur la glace, a perdu une dent a marqué le but gagnant - son premier en carrière en séries dans la LNH - en plongeant dans les airs comme Bobby Orr, tout ça avant d'être rappelé au vestiaire pour le processus de commotion cérébrale.

Les Predators ont pris les devants 3-2 dans la série quatre de sept, pour se placer en position d'assurer leur première présence en Finale de la Coupe Stanley dans le match no 6 qui aura lieu à Nashville lundi (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC). 

Et lorsque le match fut terminé, le défenseur Mattias Ekholm a rencontré les journalistes et a agi comme si ce n'était rien d'important.

« Je crois que c'est davantage vous [les journalistes] qui faites de cette victoire quelque chose d'important, a assuré Ekholm. Nous avons simplement le sentiment d'avoir remporté un autre match dans cette série. Rien ne change. Rien n'est différent. »

Le centre Ryan Johansen, qui mène les Predators avec 13 points (trois buts, 10 passes) en séries, a subi une blessure à la cuisse gauche dans le match no 4 jeudi et a dû être opéré. Le centre Mike Fisher, qui est le capitaine des Predators, a subi une blessure non divulguée ce soir-là. Lorsque les Predators se sont réunis pour prendre l'avion pour la Californie vendredi, ils ont appris que ces deux joueurs n'allaient pas effectuer le voyage.

Rien n'a changé.

« Il faut simplement composer avec cela, a indiqué Rinne. Ce ne sont jamais des nouvelles réjouissantes, mais ce n'est pas comme si nous nous étions dit : "Oh, mon dieu", ou quelque chose du genre. Les choses peuvent toujours être pires. Nous misons sur un vestiaire fantastique, et même si ces deux joueurs n'ont pas joué ce soir, nous avons tout de même pu utiliser leur énergie et leur esprit pour nous rendre plus forts. »

Les Predators ont parlé de Johansen, Fisher et de l'attaquant Kevin Fiala, qui a subi une fracture du fémur contre les Blues de St. Louis dans le match no 1 de la deuxième ronde de l'Association de l'Ouest.

« Nous voulions revenir à la maison avec une avance dans la série pour eux, a noté le centre Vernon Fiddler. Je suis persuadé qu'ils sont satisfaits de notre effort. »

Lorsque le match a commencé, Johansen a publié sur Twitter une photo de lui dans son lit d'hôpital, portant sa robe d'hôpital et une casquette or des Predators. Plus tard, il a tweeté une photo de lui avec Fiala assis à ses côtés avec une béquille.

« Il lui a fallu un moment, mais il est arrivé », a écrit Johansen.

Il n'y avait pas de bouquets en provenance d'Anaheim dans ces photos. Les Ducks devaient composer avec leur propre adversité. L'attaquant Patrick Eaves n'était pas en uniforme pour un neuvième match de suite. Le centre Rickard Rakell a été rayé de l'alignement, à la surprise de tous. Le gardien John Gibson a quitté la rencontre après la première période. Tous ces joueurs souffrent de blessures au bas du corps.

Mais les Predators semblaient affaiblis au centre avec Calle Jarnkrok, Colton Sissons, Fiddler et Frederick Gaudreau. Fiddler, âgé de 37 ans, avait été laissé de côté dans cinq des huit derniers matchs. Gaudreau, âgé de 24 ans, avait disputé neuf matchs de saison régulière et aucun en séries au cours de sa carrière dans la LNH. Ces quatre joueurs de centre avaient récolté un total combiné de neuf points en séries, soit quatre de moins que Johansen à lui seul.

Rien n'était différent.

Johansen est le meilleur joueur des Predators dans le cercle des mises en jeu, lui qui avait remporté 54,3 pour cent des 304 mises en jeu qu'il avait disputées en séries. Fisher était le suivant avec un rendement de 52,1 pour cent en 261 mises en jeu. Mais voilà qu'entre en scène Gaudreau, à son premier match en carrière en séries dans la LNH contre des adversaires comme Ryan Getzlaf, Ryan Kesler et Antoine Vermette. Il a pris part à 14 mises en jeu, et a remporté 71 pour cent de celles-ci.

« Il a obtenu une opportunité, et il a été excellent », a encensé l'entraîneur Peter Laviolette.

En retard 1-0 en période médiane, les Predators ont obtenu un avantage numérique. Ils affichaient une fiche de 1-en-18 en pareilles circonstances depuis le début de la série. Le défenseur P.K. Subban a toutefois tiré de la pointe, et le disque a frappé l'attaquant Colin Wilson devant le filet. Sissons est parvenu à éloigner le disque des défenseurs des Ducks Cam Fowler et Sami Vatanen, puis Wilson, le dos au filet, a décoché un tir du revers qui a touché l'intérieur du poteau droit pour créer l'égalité 1-1 avec 40,3 secondes à écouler. Il s'agissait d'un premier but pour lui à ses 10 derniers matchs.

Rinne a réalisé une série d'arrêts en troisième période. Un peu après la mi-période, il a frustré le défenseur Josh Manson, avant de stopper l'attaquant Nick Ritchie, est tombé à la renverse alors que des joueurs tombaient autour de lui, mais la rondelle est néanmoins demeurée à l'extérieur du filet. Quelques secondes plus tard, la rondelle sortait du territoire des Predators. Ekholm, épuisé à la fin de sa présence, a appliqué les freins le long de la rampe du côté gauche en zone ennemie et a remis à l'attaquant Filip Forsberg, qui a tiré au filet. Aberg a foncé au filet et a marqué sur le retour.

Lorsqu'Orr a marqué en prolongation pour permettre aux Bruins de Boston de remporter la Coupe Stanley en 1970, il a touché la cible, a perdu pied et a fait un vol plané. Aberg a trébuché sur le gardien Jonathan Bernier avant de marquer alors qu'il se trouvait encore dans les airs. Les Predators menaient 2-1 à 11:01.

« C'est le genre de buts dont vous avez besoin tout au long des séries de la part de héros obscurs, a évoqué Fiddler. Les équipes championnes regardent en arrière et se disent : "Wow, tu te souviens quand ce joueur ou ce joueur a élevé son jeu d'un cran." »

L'attaquant Austin Watson a marqué dans un filet désert avec 47,2 secondes à jouer. Après une dernière mêlée, le match a pris fin.

« Pooooowwwwwwwww!!!!!!!!!!!!!! », a tweeté Johansen.

De ouch à pow.

Quel bel effort. Quelle belle occasion s'offre maintenant à cette équipe.

« Vous ne pouvez vous empêcher d'y penser, a admis Rinne. Nous pensons à lundi. Nous pensons à la chance qui s'offre à nous. Notre rêve est de jouer en Finale de la Coupe Stanley. »

En voir plus