Skip to main content

Les Predators fiers de leur parcours en séries éliminatoires

Les joueurs sont déçus par leur défaite contre les Penguins en Finale, mais sont honorés d'avoir uni la ville de Nashville

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE - La déception de perdre en Finale de la Coupe Stanley est encore très vive pour les Predators de Nashville, mais la réalisation de ce qu'ils ont accompli commence à s'installer.

Les Predators ont été couronnés champions de l'Association de l'Ouest pour la première fois de leur histoire et ont pu compter sur l'appui d'une base de partisans qui englobe bien plus que Nashville dans le sud des États-Unis.

Les Predators n'ont pas atteint leur objectif ultime qui était de soulever la Coupe Stanley Cup, alors qu'ils se sont inclinés en six matchs devant les Penguins de Pittsburgh en Finale, mais ils peuvent retirer une certaine fierté de leur parcours en séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017.

« Je crois que tout le monde est évidemment encore déçu, mais je suis très fier de cette équipe et de ce qu'elle a accompli cette année, a affirmé le défenseur des Predators Roman Josi. De toute évidence, ce fut fantastique pour nous de voir la ville entière se mobiliser derrière nous, s'unir de la sorte et déployer une telle énergie dans notre amphithéâtre. Ce fut tellement plaisant pour nous. »
 
Les foules qui se sont rassemblées à l'extérieur du Bridgestone Arena pour les matchs des séries ne sont pas passées inaperçues auprès des Predators, et l'équipe s'est servie de celle-ci comme motivation. 

« C'est incroyable le nombre de personnes qui nous ont soutenus et le niveau de folie atteint en ville, a noté le capitaine des Predators Mike Fisher. Ils se sont vraiment rangés derrière nous. Tout le monde en parlait. Nous n'en discutions pas seulement avec les membres des médias, tout le monde en parlait, les joueurs comme les autres, de la ville et de la manière dont elle s'était unie. 

« Je ne sais pas quand cela s'est produit exactement, mais je conduisais vers l'aréna avant un match et cela m'a en quelque sorte frappé, à quel point la ville était unie à un moment où il y a beaucoup de divisions, alors c'était cool à voir. Peu importe quel était votre parti politique ou la couleur de votre peau, toute la ville était jaune. C'était rafraîchissant de penser à cela. C'était super. Les gens se sont entièrement rangés derrière les Preds, et nous l'avons ressenti et apprécié. C'était fantastique. »

La saison morte sera courte pour les Predators avant qu'ils ne tentent de franchir la dernière étape et de remporter la Coupe Stanley pour la première fois. Ils ont la sensation que leur avenir est prometteur et que le noyau de jeunes joueurs sur lequel ils misent, surtout à l'attaque, sera mieux préparé la saison prochaine.
 
« Je ne me sens pas bien, je me sens extrêmement bien, a affirmé le défenseur des Predators P.K. Subban. Lorsque vous regardez notre équipe, on peut voir qu'elle possède un futur prometteur. Il faut tout de même travailler fort et montrer que les joueurs qui sont passés par notre système ont travaillé dur pour faire partie de cette équipe de hockey et de quelque chose de spécial. »
 
Les Predators manquaient relativement d'expérience à l'aube des séries comparativement à leurs adversaires du tournoi printanier, les Blackhawks de Chicago, les Blues de St. Louis, les Ducks d'Anaheim et les Penguins. Ils espèrent que l'expérience qu'ils ont acquise ce printemps va les aider non seulement à retourner en Finale, mais à la remporter dès l'an prochain.

« En tant qu'équipe, nous croyons les uns en les autres, et nous pensons que nous pouvons accomplir le travail, a assuré le centre des Predators Ryan Johansen. Ce ne fut pas notre année, mais nous avons vécu de grandes expériences avec notre jeune équipe. L'an prochain, il n'y aura pas de surprises, pas de nouveaux scénarios pour nous. Notre équipe va revenir encore plus affamée que jamais l'an prochain, et nous allons tenter de disputer une bonne saison de 82 matchs en faisant preuve de constance, et nous espérons pouvoir décrocher l'avantage de la glace en séries. »

En voir plus