Skip to main content

Les Predators doivent contenir les attaquants vedettes des Penguins

Nashville doit neutraliser Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel pour prolonger la série

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE - Les Predators de Nashville savent qu'ils devront faire un meilleur travail contre les attaquants vedettes des Penguins de Pittsburgh dans le match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley s'ils souhaitent l'emporter et forcer la tenue d'un match ultime. 

Ils ne peuvent se permettre de laisser le scénario du match no 5 se répéter, alors que le centre Sidney Crosby, le centre Evgeni Malkin et l'attaquant Phil Kessel ont mené la charge à l'attaque pour Pittsburgh dans un gain de 6-0. Ces trois joueurs ont amassé un total combiné de huit points (deux buts, six passes), et Kessel a inscrit son premier filet de la série. Malkin et Kessel ont tous deux touché la cible sur des contre-attaques, un aspect du jeu contre lequel les Predators devront mieux se défendre au Bridgestone Arena dimanche (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN). 

Les Penguins mènent la série quatre de sept 3-2 et pourraient soulever la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite avec une victoire. 

« Vous voulez prendre soin de la rondelle et avoir plusieurs joueurs entre la rondelle et le but, puisque quand ces joueurs peuvent s'amener à 2-contre-1 ou à 3-contre-2, ils vont réaliser des jeux qu'il est difficile d'arrêter, a expliqué l'attaquant des Predators Colton Sissons. Ce n'est pas simplement notre défensive ou un seul joueur. Il faut le faire par comité, car c'est ce qu'il faut faire contre tout le talent sur lequel ils misent. »

Nashville a été en mesure de neutraliser Crosby, Malkin et Kessel en contre-attaque par moments au cours de la série. Les Predators sont bien au courant des défis que pose la vitesse de Pittsburgh, et ils sont persuadés qu'ils pourront mieux les relever que dans le match no 5.

« Toute leur équipe est rapide et talentueuse, a souligné le défenseur Mattias Ekholm. Nous le savons depuis longtemps et nous savions que leurs gros attaquants allaient représenter un défi au cours de cette série. Je pense que nous avons fait du bon travail. Il semble simplement qu'à tous les deux matchs, ils parlent de la qualité de notre défensive, alors que deux matchs plus tard ils parlent de la qualité de leur attaque, et c'est ainsi que les choses se déroulent.

« On parle ici de joueurs de classe mondiale. Nous ne pouvons les neutraliser complètement à chacun des matchs. Il va y avoir des moments où il faut admettre qu'ils ont réalisé de bons jeux, mais dimanche, nous allons devoir être excellents en défense à nouveau. »

Les Predators retournent à domicile, où ils ont conservé une fiche de 9-1 et dominé Penguins 9-2 dans la colonne des buts depuis le début de la série.

« Il y a eu beaucoup de hauts et de bas en séries, a mentionné l'attaquant Colin Wilson. Il faut les accepter et prendre du recul pour réaliser ce que nous avons fait de mal pour que la rencontre prenne la direction qu'elle a prise [dans le match no 5]. Mais il faut aussi réaliser que le soleil s'est quand même levé ce matin. C'est la même chose qu'en saison régulière. Il s'agit d'une situation difficile, mais nous jouons au hockey en juin en ce moment. La vie est belle. »

En voir plus