Skip to main content

Les Predators détestent le score, mais ils ont aimé leurs efforts

L'entraîneur Peter Laviolette refuse de dire que ses troupiers ont été victimes d'un vol

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - Le mot vol était proscrit dans l'entourage des Predators de Nashville, qui ne voulaient pas se laisser abattre par la défaite dans le premier match de la Finale de la Coupe Stanley.

L'entraîneur Peter Laviolette a refusé de l'utiliser. L'attaquant québécois Frédérick Gaudreau également, à l'issue de la victoire de 5-3 des Penguins de Pittsburgh.

« Ils ont gagné le match. Je préférerais que nous soyons en avance 1-0 dans la série et que ce soit nous qui parlions d'avoir volé le match, a déclaré Laviolette. Ça n'a pas rapport. Ils l'ont emporté, ça amenuise nos chances de gagner quatre matchs dans la série. Le prochain match sera donc très important pour nous. »

 « Nous avons fait beaucoup de choses positives et c'est là-dessus que nous voulons garder toute notre concentration », a répondu quant à lui Gaudreau quand on lui a demandé s'il avait le sentiment que les Predators avaient été victimes d'un vol.

Sans prononcer le mot, on savait fort bien dans l'entourage de l'équipe qu'on aurait mérité un bien meilleur sort après avoir tenu en respect l'attaque des Penguins.

« Nous détestons le score, mais nous irons de l'avant », a ajouté Laviolette en soulignant le bel effort de ses troupiers.

Dans le camp des Penguins, les joueurs n'avaient pas besoin qu'on leur fasse de dessin.

« Ç'a été un match bizarre pour nous, mais nous allons accepter la victoire, a commenté le défenseur Justin Schultz. Nous devrons trouver une façon de tirer plus souvent au but. Ils nous ont dominés pendant la majeure partie du match. Nous devrons créer davantage d'occasions à l'attaque », a-t-il poursuivi.

L'ailier Patric Hornqvist a parlé de l'importance de revenir plus fort.

« Ça n'a pas notre meilleur match. Nous devrons être meilleurs et nous le serons. Ils nous ont battus de vitesse dans tous les aspects. Ils étaient les premiers sur la rondelle et ils remportaient la majorité des batailles. Nous aurions dit que nous avons été à la poursuite de la rondelle pendant toute la soirée. »

Le principal problème des Penguins c'est qu'ils ont été incapables d'exercer de la pression sur la défense des Predators, en envoyant profondément la rondelle en zone adverse. Ils n'ont pu soutenir l'attaque que pendant quelques minutes vers la fin de la première période. Ils ont marqué trois fois.

« Nous n'avons pas été bons, a claironné l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan. Contre une équipe comme les Predators qui possèdent une attaque équilibrée, il faut pouvoir leur fournir la réplique. Nous ne l'avons pas fait du tout en deuxième période (aucun tir).

« Nous parlions entre les périodes de l'importance de demeurer alerte, de jouer sur le bout des orteils et de s'assurer de ne pas tenter de protéger l'avance. Nous sommes habituellement très bons pour réagir de la bonne façon et pour continuer de jouer de la bonne façon. Ça n'a pas été le cas ce soir. Nous n'avons tout simplement pas été très bons. »

Non seulement les Penguins n'ont obtenu que 12 lancers, incluant un dans un filet désert, ils n'ont été crédités que de 16 tentatives de lancer qui n'ont pas atteint la cible - 14 bloqués et deux imprécis.

Une fleur pour Saucier

Sullivan a admis qu'il devait une fière chandelle au responsable de la vidéo de l'équipe Andy Saucier. Il a même suggéré qu'on crée un sandwich à son nom ou une marque de sauce.

Saucier a convaincu Sullivan d'utiliser la contestation à sa disponibilité afin de faire annuler le but de P.K. Subban qui a temporairement ouvert le score à 7:13 du premier vingt.

La révision vidéo lui a donné raison. Le but a été annulé parce qu'on a jugé que l'attaquant Filip Forsberg était en situation de hors-jeu en entrée de territoire. C'était une question de quelques centimètres.

« Il fait de l'excellent travail, a dit Sullivan au sujet de Saucier. Il est futé, il possède un œil aiguisé pour détecter des choses semblables. Nous ne voulons pas utiliser nos contestations de façon frivole. Nous sommes très méticuleux avec ça. Nous avons établi les critères en début de saison. Tout le monde est sur la même page. »

Saucier a de toute évidence été un des héros obscurs de la victoire des champions en titre dans le match no 1 de la Finale.

 

En voir plus