Skip to main content

Les Predators déçus par leur défaite, mais enthousiastes pour l'avenir

Ils mettent l'accent sur leur jeune noyau et l'expérience acquise après leur revers en six matchs contre les Penguins

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE - On pouvait lire la tristesse sur le visage des joueurs dans le vestiaire des Predators de Nashville après leur défaite en six matchs contre les Penguins de Pittsburgh en Finale de la Coupe Stanley.

Alors qu'ils se trouvaient à deux victoires de l'ultime récompense du monde du hockey, ils ont encaissé un revers de 2-0 dans le match no 6 au Bridgestone Arena dimanche, leur deuxième seulement à domicile en séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017 (9-2).

Il y avait également un sentiment de fierté associé à ce qu'ils avaient été en mesure d'accomplir et à ce que l'avenir pourrait leur réserver.

« Je crois qu'en ce moment, tout le monde est évidemment très déçu, a indiqué le défenseur Roman Josi. Je suis assurément très fier de cette équipe et de la manière dont elle a travaillé toute l'année. Fier d'en faire partie. »

Les Predators croient qu'ils peuvent se servir de leur défaite en Finale de la Coupe Stanley comme d'une expérience d'apprentissage qui pourrait les guider vers un championnat dans les saisons à venir.

« Je crois qu'il y a tellement de bonnes choses que nous avons apprises en tant que groupe sur la manière de jouer, la manière de s'unir en tant qu'équipe, de croire les uns en les autres, a noté le capitaine Mike Fisher. Je pense qu'il n'y a que des choses positives à retirer de cela. Nous sommes évidemment déçus et perdre n'est jamais facile, mais je crois que nous avons beaucoup appris comme groupe, et ce sont des leçons dont ces joueurs vont se servir dans le futur, c'est certain. »

Plusieurs joueurs des Predators ont effectué leurs débuts en séries éliminatoires dans la LNH au début de ce parcours qui les a menés en Finale. La majeure partie du noyau d'attaquants est jeune : Filip Forsberg a 22 ans, Viktor Arvidsson 24 ans, Ryan Johansen aura 25 ans le 31 juillet, et Kevin Fiala fêtera son 21e anniversaire le 22 juillet.

Cela ne rend pas la défaite aux mains des Penguins plus facile à avaler pour le moment, mais elle leur donne l'espoir que des jours meilleurs les attendent.

« Il va de toute évidence nous falloir un moment pour digérer ce revers, mais d'un autre côté, la nouvelle saison n'est déjà pas trop loin, a observé Forsberg. Nous avons évidemment vécu quelque chose de très excitant, alors il faut tenter de demeurer positifs. »

Les Predators avaient de grandes attentes à l'aube de la saison, mais ont connu une saison régulière marquée par des hauts et des bas. Ils ont toutefois pu jouer leur meilleur hockey au bon moment de l'année pour atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire.

Ce fut une expérience d'apprentissage pour les Predators, et ils espèrent qu'elle va rapporter à leur jeune équipe dans le futur.

« Notre avenir est tellement prometteur », a assuré le défenseur P.K. Subban, qui disputait une première saison à Nashville après la transaction qui a fait passer Shea Weber aux Canadiens de Montréal le 29 juin. « Je crois que, après avoir assemblé cette formation au début de la saison, il y avait beaucoup de discussions concernant notre avenir à long terme en raison de la présence de tous ces jeunes joueurs.

« Nous avons toutefois prouvé que nous formons aussi une équipe qui peut être compétitive et gagner dès maintenant. Nous misons sur tellement de joueurs qui vont retirer de l'expérience de ce parcours et qui vont l'utiliser afin de se motiver au cours de la saison morte et être prêts à faire ce qu'il faudra faire lors que la saison régulière se mettra en branle. »

Les Predators auront une courte saison morte pour se regrouper et tenter d'amorcer un parcours qui les mènera en Finale de la Coupe Stanley 2018. Ils prévoient utiliser le sentiment lié à cette défaite pour les motiver à atteindre leur but ultime.

« Quand, plus jeune, tu rêves de soulever la Coupe Stanley, et c'est un rêve que tu revis probablement des milliers de fois, le fait de venir si près, à deux matchs près, à 120 minutes près de soulever la Coupe, c'est [moche] », a déclaré Subban. […] Pour notre équipe en ce moment, le point positif est que nous misons sur une jeune formation. Il y a des joueurs qui ne vont plus jamais ressentir cela à nouveau, et espérons que le prochain sentiment que nous expérimenterons sera celui de soulever la Coupe Stanley au-dessus de notre tête et d'être champions de la Coupe Stanley. »

En voir plus