Skip to main content

Les Predators connaissent un autre bon départ dans le match no 1

En défaisant les Ducks dans le match no 1 de la finale d'association, ils signent un troisième gain de suite dans les matchs d'ouverture

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

ANAHEIM - Les Predators de Nashville se retrouvent à nouveau dans le siège du conducteur.

Ils ont complété un tour du chapeau de victoires dans les matchs no1 en séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017 lorsque James Neal a touché la cible à 9:24 de la prolongation contre les Ducks d'Anaheim au Honda Center pour entreprendre la finale de l'Association de l'Ouest.

Les Predators ont signé la victoire sur la route dans chacun des matchs no 1 qu'ils ont disputés depuis le début du tournoi printanier.

En première ronde, cela leur a permis de balayer les Blackhawks de Chicago, qui avaient terminé au premier rang de l'Association de l'Ouest. Au deuxième tour, Nashville a éliminé les Blues de St. Louis en six parties.

« Vous vous emparez immédiatement du momentum, c'est certain, a noté le défenseur de Nashville Mattias Ekholm. C'est une bonne sensation pour tout le monde dans ce vestiaire. Cela rendra aussi la journée de demain beaucoup plus facile. Vous arborez un sourire, et c'est vraiment une bonne sensation.

« Nous savons toutefois que nous n'avons rien accompli encore. Nous devrons continuer de travailler ainsi dans le match no 2, mais nous savons maintenant que nous avons repris l'avantage de la glace. Nous sommes à l'aise à domicile et sur la route, et c'est un bon sentiment de gagner le premier duel. »

Le match no 2 aura lieu à Anaheim dimanche (19 h 30 (HE); TVA Sports, NBCSN, SN).

Les Predators ont atteint les séries éliminatoires en terminant en deuxième place de quatrième as dans l'Association de l'Ouest, ce qui voulait dire qu'ils étaient assurés d'amorcer toutes leurs séries sur la route.

Neal a affirmé que lui et ses coéquipiers ne s'étaient pas souciés de leur classement peu avantageux.

« Je ne pense pas que nous avions vraiment le choix, a souligné Neal. Dans notre vestiaire, nous savons quel type d'équipe nous formons. Nous avons bâti une équipe capable de remporter la Coupe Stanley, et nous continuons de nous améliorer à chacune des séries et à chacun des matchs, et le match no 1 représente une excellente occasion de reprendre l'avantage de la glace. C'est ce que nous tentons de faire. »

L'ailier gauche des Predators Filip Forsberg, qui a inscrit son quatrième but des présentes séries pour créer l'égalité 1-1 en première période, a mentionné que la victoire contre les Ducks a représenté leur meilleur départ au cours de leurs trois premières séries.

« Pour être honnête avec vous, les premiers matchs des autres séries n'ont pas été nos meilleurs, mais nous avons trouvé une manière de gagner, a expliqué Forsberg. C'est ce qui importe en séries, il faut trouver un moyen de gagner. Et il y aura des hauts et des bas.

« Mais oui… la manière dont nous avons joué était meilleure que dans les autres premiers matchs. »

Le centre de Nashville Ryan Johansen, qui a récolté deux mentions d'aide en 22:32 de temps de glace, a avancé que le repos a pu représenter un facteur dans le match no 1 contre Anaheim. Les Predators ont éliminé les Blues dimanche, et les Ducks ont disposé des Oilers d'Edmonton dans le match no 7 mercredi.

« Cela a des répercussions, a admis Johansen. Nous nous contentons de nous concentrer sur notre jeu et sur la manière dont nous devons jouer. Nous allons continuer à trouver des manières de faire le travail, ce qui est très important. Nous allons prendre cette victoire. »

Johansen était d'accord avec Forsberg sur le fait que Nashville avait mieux joué vendredi que lors des matchs no 1 contre Chicago et St. Louis.

« Les équipes sont différentes, mais j'ai particulièrement aimé notre départ ce soir, a-t-il souligné. Au cours des 40 premières minutes, nous avons été très solides.

« Je pense que dans les deux matchs no 1 précédents, pour une raison ou pour une autre, nous n'étions pas aussi incisifs, mais nous avons connu un bon départ ce soir. »

Connaître l'ampleur de la tâche qui les attend à chacune des séries a aidé les Predators à se concentrer, a avancé l'entraîneur Peter Laviolette.

« Je crois que nos adversaires nous ont probablement poussés à travailler afin de faire ressortir le meilleur de nous-mêmes, a expliqué Laviolette. Lorsque vous affrontez les Blackhawks de Chicago, vous savez que vous devez bien jouer. Si vous ne le faites pas, vous ne connaîtrez pas de succès.

« Nous savions que St. Louis formait la meilleure équipe de la ligue depuis le 1er février, celle qui avait récolté le plus de points. Si vous n'êtes pas au sommet de votre art, ce sera la même chose que contre Chicago.

« Et Anaheim avait subi trois revers en temps réglementaire à ses 25 derniers matchs. Il s'agit d'une équipe qui a très bien joué dans la dernière ligne droite. Je pense que nous réalisons que nous devons accomplir les choses dans le bon ordre pour connaître du succès. »

En voir plus