Skip to main content

Les plus belles courses au trophée Calder

La course entre Brock Boeser et Mathew Barzal est l'une des plus belles des dernières années

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Brock Boeser et Mathew Barzal semblent s'être détachés du lot dans la course au trophée Calder et tout risque de se jouer au fil d'arrivée. Ce n'est toutefois pas la première fois que plusieurs jeunes joueurs se livrent une belle lutte pour le titre de recrue de l'année.

Alors que plusieurs experts voyaient en début de saison les Nico Hischier des Devils du New Jersey, Clayton Keller des Coyotes de l'Arizona ou même Charlie McAvoy des Bruins de Boston comme favoris pour le trophée Calder, ce sont plutôt Boeser et Barzal qui ont pris une longueur d'avance.

Si le jeune joueur des Canucks semblait avoir les devants lors de la remise des prix de mi-saison de LNH.com, la recrue des Islanders a repris du poil de la bête au cours du mois de janvier avec 15 points en 13 matchs (trois buts, 12 passes) et le titre de recrue du mois.

Cette lutte effrénée que se livrent les deux vedettes montantes de la LNH nous a inspiré un palmarès des plus belles batailles pour le trophée Calder dans les dernières années.

Video: Tir le plus précis : Boeser éblouit les vétérans

Mathew ou Brock?

Les deux joueurs méritent de l'emporter, car ils impressionnent au plus haut point. La jeune vedette des Canucks compte 44 points en 47 matchs, dont 24 buts, tandis que le joyau des Islanders revendique 51 points en 52 matchs, dont 35 mentions d'aide.

Ils s'échangent l'avance depuis le début de la saison. Dès qu'on pense que l'un des deux file tout droit vers le titre, l'autre rebondit le mois suivant et reprend la position de tête.

Or, comme souvent mentionné, le seul désavantage de Barzal, selon plusieurs, est qu'il joue avec John Tavares, Anders Lee, Josh Bailey et Jordan Eberle, alors que Boeser n'a pas beaucoup de soutien à Vancouver. Pas autant à tout le moins, alors que l'étoile des frères Sedin a pâli et que les jeunes prennent le contrôle de la formation.

Matthews l'emporte

Même s'il a devancé Patrick Laine par plus de 500 points au niveau du scrutin final, Auston Matthews (164 des 167 votes de première place) a dû trimer dur l'an dernier pour mettre la main sur le trophée Calder. Non seulement avait-il l'attaquant des Jets dans les pattes, mais également l'excellent défenseur des Blue Jackets de Columbus, Zach Werenski.

Le joueur de centre américain, aujourd'hui âgé de 20 ans, a enregistré 69 points en 82 matchs, dont 40 buts, deux sommets chez les recrues du circuit. Il avait commencé la saison en lion, marquant quatre buts face aux Sénateurs d'Ottawa pour devenir la première recrue de l'ère moderne à réussir l'exploit.

Video: Matthews marque quatre buts à ses débuts dans la LNH

Puis, une léthargie de 12 matchs sans but de la fin octobre à la fin novembre a fait jaser à Toronto, pendant que Laine accumulait 11 points en 16 rencontres et Werenski 10 en 14.

Or, le premier choix des Leafs a fini par s'en sortir et remettre la machine en marche, trouvant même le fond du filet pendant cinq matchs consécutifs en fin mars/début avril.

Bravo M. Matthews, mais chapeau à Laine (64 points) et Werenski (47 points).

Aaron Ekblad devance Mark Stone

La lutte la plus serrée des dernières années s'est jouée en 2014-15 entre Aaron Ekblad des Panthers de la Floride et Mark Stone des Sénateurs d'Ottawa. Le défenseur des Panthers avait eu le dessus avec seulement 96 points d'avance au scrutin final.

Ekblad, qui avait amassé 39 points en 81 matchs, avait reçu 71 votes de première place, contre 47 pour le jeune joueur des Sénateurs, qui, lui, avait récolté 64 points en 80 parties.

Cette édition du trophée Calder avait d'ailleurs soulevé les débats, alors que Stone avait terminé la campagne en force avec 25 points en 22 matchs lors des mois de mars et avril et croyait remporter les honneurs. Par contre, certains diront que le fait qu'il avait déjà disputé 23 matchs dans la LNH lors des deux précédentes saisons a joué contre lui. 

À l'opposé, le fait qu'Ekblad soit un défenseur a probablement joué en sa faveur. Il a terminé la saison à deux petits points du record de la LNH pour un défenseur de 18 ans (au début de la saison), établi par Bobby Orr en 1966-1967 (13 buts, 28 passes, 41 points).

Jonathan Huberdeau coiffe Brendan Gallagher

Décidément, les Panthers ont produit de bons jeunes joueurs dans les cinq dernières années, alors que deux saisons avant Ekblad, c'était Jonathan Huberdeau qui remportait le Calder. Il avait livré une belle bataille à Brendan Gallagher, des Canadiens de Montréal, qu'il a devancé par 100 points au scrutin. Or, tous les deux avaient eu 54 votes de première place.

La jeune coqueluche des Panthers avait terminé la saison avec 31 points en 48 matchs et son aptitude à demeurer au sein des deux premières unités des Panthers tout au long de la saison lui a permis de coiffer Gallagher au fil d'arrivée. Le fougueux attaquant du Tricolore avait amassé 28 points en 44 matchs.

Ovechkin a le dessus sur Crosby

On garde le meilleur pour la fin. Comment oublier cette bataille épique de 2005-06. Alexander Ovechkin contre Sidney Crosby. Ovechkin avait récolté 106 points cette saison-là avec 52 buts, contre 102 points pour Crosby.

Oui, lors du scrutin final, le Russe avait gagné haut la main, avec 124 des 128 votes de première place, devançant ainsi facilement son grand rival. Or, les deux nous avaient offert toute une saison.

Je ne pense pas que nous sommes près de revoir deux recrues franchir la marque des 100 points en une saison et que l'une des deux marque 50 buts!

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.