Skip to main content

Les Penguins tiendront une soirée francophone contre les Canadiens

L'ancien attaquant Maxime Talbot sera le maître de cérémonie du match bilingue, vendredi

par LNH.com @LNH_FR

Lorsque les Canadiens de Montréal sauteront sur la glace, vendredi, ils se sentiront comme à la maison. Et pourtant, ils seront bel et bien au domicile des Penguins de Pittsburgh.

Pour la première fois de leur histoire, les Penguins organiseront « La soirée de la langue française », vendredi, jour de la St-Valentin. Quoi de mieux que les Canadiens comme adversaire?

C'est Maxime Talbot qui agira à titre d'ambassadeur de la soirée. L'ancien attaquant, qui a évolué pendant six saisons pour les Penguins, aura un rôle clé dans la présentation bilingue du match. Le Québécois effectuera plusieurs annonces en français au micro de l'aréna, en compagnie de l'annonceur habituel, Ryan Mill.

À LIRE : GAGNÉ : Le Penguins y vont le tour pour le tout, avec raison | Zucker passe aux Penguins contre Galchenyuk

Les buts et les punitions seront aussi annoncés dans les deux langues et le tableau du PPG Paints Arena affichera des messages bilingues.

Quant à Talbot, il enregistrera un message d'accueil pour les partisans qui feront leur entrée dans l'aréna. Les placiers et autres employés accueilleront aussi les partisans dans la langue de Félix Leclerc.

Le défenseur Kristopher Letang participera lui aussi en soirée, et il énumèrera les règlements de la soirée en français dans une vidéo.

Letang est le dernier d'une longue lignée de joueurs francophones qui ont eu un grand impact sur les succès, et même la survie, des Penguins. En tête de lice vient Mario Lemieux, qui, après avoir remporté deux Coupes Stanley et avoir été l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la LNH, a fait l'acquisition de l'équipe, qui était en faillite, le 24 juin 1999. Il en est toujours propriétaire et président, 20 ans plus tard.

À cette liste s'ajoutent Marc-André Fleury, Pascal Dupuis, Jean Pronovost, Pierre Larouche et le regretté Michel Brière, dont le numéro a été retiré par les Penguins après son décès à l'âge de 21 ans.

Cette soirée a été rendue possible grâce à un partenariat avec l'entreprise de Pittsburgh Duolingo, qui offre une application pour apprendre diverses langues, dont le français.

« Les Penguins ont toujours eu une grande histoire en lien avec les joueurs canadiens-français, et nous sommes heureux de travailler avec Duolingo pour cette soirée bilingue, vendredi contre Montréal », a mentionné le vice-président senior des ventes des Penguins, Terry Kalna.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.