Skip to main content

Les Penguins prêts pour le défi que représentent les Predators en Finale

Ils s'attendent à un affrontement difficile contre la défensive de Nashville et le gardien Pekka Rinne

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

PITTSBURGH - Les Penguins de Pittsburgh se trouvaient dans une position familière jeudi.

Après l'avoir emporté 3-2 en deuxième période de prolongation contre les Sénateurs d'Ottawa dans le match no 7 de la finale de l'Association de l'Est, les Penguins ont pris possession du trophée Prince-de-Galles alors que la foule réunie au PPG Paints Arena scandait : « Nous voulons la Coupe ». 

Ce moment fut éphémère.

Peu après que le capitaine Sidney Crosby eut soulevé le trophée, ce qu'il a fait au cours des deux dernières conquêtes de la Coupe Stanley des siens, il a demandé à ses coéquipiers de regagner le vestiaire. Crosby et les Penguins savent que leur travail n'est pas encore terminé.

Une équipe sépare encore les Penguins d'un deuxième championnat de suite.

Pittsburgh va rapidement faire la transition vers son duel contre les Predators de Nashville en Finale de la Coupe Stanley. Le match no 1 sera présenté au PPG Paints Arena lundi (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN).

« Vous regardez beaucoup de matchs au cours des séries, et nous avons vu de quelle manière [les Predators] jouent, a noté Crosby. Ils jouent avec beaucoup d'énergie. Ils forment une équipe rapide. Ils jouent en unité de cinq joueurs sur la glace. Leurs [défenseurs] soutiennent l'attaque et jouent avec beaucoup d'intensité, alors cela devrait donner lieu à du hockey excitant avec du jeu ouvert, rapide et physique. Je crois que les deux équipes possèdent un style similaire. »

Cela représentera un changement de rythme pour Pittsburgh par rapport à sa dernière série. Les Sénateurs ont tenté de ralentir les Penguins, ce qui a fait en sorte que quatre des sept rencontres ont été des duels serrés et défensifs, alors que cinq parties ont été décidées par l'écart d'un but. 

Nashville pourrait également neutraliser la vitesse de Pittsburgh. La défensive des Predators n'est toutefois pas leur seule menace.

« Je pense qu'ils forment une excellente équipe de hockey, a affirmé le défenseur des Penguins Ian Cole. Nous avons affronté plusieurs très bonnes équipes, et très honnêtement, il ne reste que de fantastiques équipes à ce point-ci. Ils jouent très bien. Ils forment une équipe très spéciale, et ils misent sur l'une des meilleures brigades défensives de la ligue. Ce sera un défi à relever pour nous.

« Non seulement sont-ils solides défensivement, mais leurs arrières peuvent également apporter une contribution à l'attaque. Ils possèdent de puissants tirs, et certains de leurs attaquants se lèvent dans les moments importants. Ce sera un beau défi. »

Il y a un autre défi que Cole s'est assuré de mentionner.

« Il faudra aussi tromper la vigilance [du gardien des Predators] Pekka Rinne », a ajouté Cole. 

Rinne va entreprendre la Finale de la Coupe Stanley avec une moyenne de buts alloués de 1,70 et un pourcentage d'arrêts de ,941 en 16 matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il a accordé moins de trois buts à onze reprises, mais a également cédé trois fois ou plus dans trois de ses six matchs contre les Ducks d'Anaheim en finale de l'Association de l'Ouest.

Pittsburgh aura trois jours pour se préparer à affronter Rinne, le défenseur P.K. Subban, l'ancien attaquant des Penguins James Neal et le reste des Predators. Les Penguins ont hâte de relever ce défi.

En fait, les Penguins auraient eu hâte de relever n'importe quel défi, puisque cela veut dire qu'ils se trouvent encore plus près de soulever la Coupe Stanley à nouveau.

« Nous sommes simplement excités de passer à la ronde suivante, a mentionné l'attaquant Conor Sheary. C'est ce que nous voulons en bout de ligne, et nous devrons nous préparer pour cela. »

En voir plus