Skip to main content

Les Penguins prennent l'initiative de la finale de l'Est face aux Flyers

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Les Penguins de Pittsburgh ont enlevé la première manche de la "bataille de la Pennsylvanie", vendredi, en prenant la mesure des Flyers de Philadelphie 4-2 devant une salle comble de 17 132 spectateurs au Mellon Arena.

Les joueurs de l'entraîneur Michel Therrien ont signé une neuvième victoire en 10 sorties en séries éliminatoires.

Evgeny Malkin a animé l'attaque, en obtenant ses septième et huitième filets, en plus d'amasser une passe. Petr Sykora, son cinquième, et Sidney Crosby, son troisième, ont ajouté les autres réussites des vainqueurs.

Mike Richards a fourni les deux buts des Flyers. Partisans du Canadien, sachez que R.J. Umberger a été limité à une passe.

Marc-André Fleury a eu le meilleur face à Martin Biron, devant les buts. Fleury a repoussé 26 lancers; Biron 17.

"On a connu un début (de match) moyen, a commenté Therrien. Après cinq jours d'inactivité, le niveau d'intensité n'était pas à son mieux. Nous n'étions pas alertes autour de notre filet. Nous savions que les Flyers seraient combatifs, comme ils l'ont été dans leurs deux premières séries. Nous avions mis les joueurs en garde. Nous avons dû leur rappeler après la première période. La situation s'est replacée à compter de la deuxième période."

Perdre le match inaugural d'une série n'est rien de nouveau pour les Flyers. C'est la troisième fois de suite que ça leur arrive. Mais comme les Penguins ne sont pas les Capitals de Washington ou le Canadien, ils auront fort à faire dans le deuxième match de la finale de l'Est, dimanche, afin de rentrer chez eux à égalité 1-1.

Les Penguins ont remporté 14 matchs d'affilée à domicile, en incluant la saison régulière. Ils n'ont pas perdu chez eux en temps réglementaire depuis trois mois.

Pas le CH

Les Flyers ont tôt fait de constater qu'ils auraient fort à faire face à une opposition nettement plus douée à l'attaque que le Tricolore. Ils ont eu beau marquer deux fois, les Penguins ont répliqué avec trois buts, à l'aide de 11 lancers seulement. De quoi rendre jaloux les Chris Higgins, Tomas Plekanec, Alex Kovalev et les autres.

"On s'est efforcé de provoquer des erreurs et on a été habile à saisir les occasions", a noté Therrien.

Malkin a procuré l'avance aux Pens à 6,5 secondes de la fin, au terme d'une poussée sur le flanc droit à partir de la ligne bleue. Biron a mal paru devant le tir des poignets qu'il a décoché.

Malkin avait été le maître d'oeuvre du filet de Sykora qui a lancé les hostilités, à 6:19. Sykora y est allé d'une belle feinte du revers, après avoir reçu la passe transversale de Ryan Malone.

Richards a créé l'égalité, à 8:30, avant de donner les devants aux Flyers, à 12:50. Les deux fois, le jeune joueur de centre s'est montré vif près du filet de Fleury.

Crosby a fait 2-2 en redirigeant habilement la passe en provenance du coin gauche de Marian Hossa. Biron a péché sur la séquence, en envoyant la rondelle à l'aveuglette du revers de derrière le but.

Richards, le chasseur

C'était prévisible, on a calmé le jeu de part et d'autre, en deuxième période. La séquence la plus animée a été celle du but de Malkin en infériorité numérique, à la cinquième minute.

Les Flyers étaient quelque peu désorganisés parce que Richards s'est déguisé en chasseur de têtes. Après avoir projeté Malkin contre la clôture au fond de son territoire, il s'est rué sur le défenseur Sergei Gonchar dans la zone des Penguins.

Gonchar a tout juste eu le temps de faire une passe à Malkin, fin seul à la ligne bleue adverse. Le Russe s'est avancé vers Biron, avant de décocher une violente frappe à courte distance. Agenouillé dans le territoire des Flyers, Richards n'a pu que constater les dégâts.

En avant par deux buts, les Penguins se sont appliqués à exercer un bon contrôle de la rondelle.

Peu occupé, Fleury s'est tout de même mis en évidence aux dépens de Umberger, à courte distance, et de Jeff Carter, qu'il a frustré d'un geste vif de la mitaine.

En voir plus