Skip to main content

Les Penguins ont cette fois l'expérience pour remporter la coupe

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les Penguins de Pittsburgh ne voient pas la finale comme l'occasion d'une revanche sur les Red Wings de Detroit. Il s'agit plutôt d'une deuxième chance de remporter la coupe après l'échec du printemps dernier, a expliqué Sidney Crosby après la victoire des Penguins contre les Hurricanes de la Caroline.

Cette finale se veut toutefois l'occasion pour Crosby et Evgeni Malkin de voir leurs noms associés à jamais à ceux de Mario Lemieux et de Jaromir Jagr. Depuis le début des séries, et surtout durant la finale de l'Est, les noms de Crosby et Malkin ont été liés à ceux du Tchèque et du grand Mario.

"C'est un beau compliment, a noté Crosby. Mais ces deux joueurs ont été très bons pendant des années. Ils ont aussi remporté la coupe", a rappelé le capitaine des Penguins.

Prise deux

La finale Red Wings-Penguins, prise deux, annonce une série passionnante, où le talent pourra s'exprimer librement. Et du talent, il y en a dans les deux camps.

D'un côté, il y a le duo Crosby-Malkin, qui a déjà récolté 56 points en séries, soit 28 chacun. Crosby compte 14 buts et n'est plus qu'à cinq du record que se partagent Reggie Leach et Jari Kurri. De l'autre, il y a le tandem Datsyuk-Zetterberg, plus discret dans les présentes séries, mais toujours aussi menaçant.

Les deux équipes misent sur des attaquants de soutien qui conjugent talent, rapidité et robustesse: Bill Guerin, Chris Kunitz, Ruslan Fedotenko, Jordan Staal, Maxime Talbot, Matt Cooke, Tyler Kennedy, Miroslav Satan et Craig Adams chez les Penguins; Marian Hossa, Johan Franzen, Dan Cleary, Valtteri Filppula, Mikael Samuelsson, Jiri Hudler, Tomas Holmstrom, Darren Helm, Kirk Maltby, et Kris Draper chez les Red Wings.

A la ligne bleue, le tandem Gill-Scuderi a démontré pouvoir affronter le meilleur trio de l'adversaire. Sergei Gonchar et Kristopher Letang n'ont pas leur égal pour relancer l'attaque.

La brigade défensive des Red Wings est plus âgée. Crosby et Malkin risquent d'en profiter.

Devant les buts, Marc-André Fleury, des Penguins, et Chris Osgood, des Red Wings, sont solides depuis le début des séries. Ca ne devrait pas changer.

Les Wings amochés

Les Red Wings pourraient entreprendre la finale privée de certains éléments. Pavel Datsyuk, blessé à un pied, et Nicklas Lidstrom (blessure non divulguée) ont raté le dernier match contre les Blackhawks de Chicago. Kris Draper, Jonathan Ericsson, Andreas Lilja et Tomas Kopecky également. Les Penguins sont en santé, même Gonchar, miraculeusement rétabli d'une blessure au genou droit subie contre Washington. Le facteur blessure pourrait jouer encore plus, les deux premiers matchs de la série devant être disputés en l'espace de 24 heures, samedi et dimanche.

L'expérience

Il y a un an, les Penguins ont perdu la finale en six matchs par manque d'expérience. Ils avaient même été blanchis à leurs deux premières rencontres à Detroit.

"On ne savait pas à quoi s'attendre", a rappelé le défenseur Brooks Orpik, des Penguins.

Ce scénario ne risque pas de se renouveler. Contre les Capitals, les Penguins ont remporté le septième match de façon décisive en raison de leur expérience justement. Ils pourraient faire subir le même sort aux Red Wings.

Les Penguins en six.

En voir plus