Skip to main content

Les Penguins obtiennent finalement des buts de leurs joueurs de soutien

Le troisième trio composé de Nick Bonino, Bryan Rust et Carter Rowney aide Pittsburgh à prendre les devants 3-2 en finale de l'Est

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

PITTSBURGH - Heureusement pour Nick Bonino et les Penguins de Pittsburgh, le parcours de Bonino vers le PPG Paints Arena dimanche matin n'a pas été annonciateur de la manière dont le reste de leur journée allait se dérouler.

Le camion de Bonino est tombé en panne alors qu'il se dirigeait à l'aréna en vue du match no 5 de la finale de l'Association de l'Est contre les Sénateurs d'Ottawa, et son coéquipier Phil Kessel a dû le recueillir au bord de la route. 

« Tout d'un coup, la direction et l'alimentation ont cessé de fonctionner au beau milieu de l'autoroute, a raconté Bonino. J'ai été en mesure de me ranger sur le côté, et mon sensationnel coéquipier Phil Kessel est venu me chercher. »

Les Penguins se sont beaucoup fiés à leurs trois gros noms, Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kessel, pour diriger l'attaque au cours des quatre premiers matchs contre les Sénateurs, mais ils ont finalement pu compter sur l'apport de leurs joueurs de soutien dans un gain de 7-0 dans le match no 5. 

Bonino, qui avait été blanchi à ses six derniers matchs, a récolté deux passes alors qu'il a été jumelé à Bryan Rust (un but, une passe) et Carter Rowney (trois mentions d'aide) sur un troisième trio qui a amassé sept points. Les Penguins ont aussi obtenu des buts de la part des attaquants Matt Cullen et Scott Wilson et des défenseurs Olli Maatta et Trevor Daley.

Crosby (un but, une passe), Kessel (un but, une passe) et Malkin (trois passes) ont également apporté leur contribution, mais il y avait une grande différence par rapport aux quatre premiers duels de la série, alors qu'ils avaient été les seuls attaquants des Penguins à toucher la cible. Sept joueurs différents ont trouvé le fond du filet pour les Penguins dimanche.

« Nous avons connu plusieurs bonnes présences de suite pour bâtir du momentum et provoquer des erreurs, ce genre de choses, a noté Crosby. C'est le type de hockey que nous aimons jouer. Cela ne va pas toujours produire sept buts, mais nous allons générer le momentum qui est tellement important. »

La profondeur à l'attaque a été l'un des facteurs clés de la conquête de la Coupe Stanley des Penguins l'an dernier. Le troisième trio composé de Carl Hagelin, Bonino et Kessel avait transporté l'équipe poar moments la saison dernière, mais comme Hagelin n'est pas au sommet de sa forme à son retour d'une blessure au bas du corps et que Bonino a également éprouvé des ennuis, l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan ne les a pas réunis souvent en séries éliminatoires cette saison.

Avec Malkin et Kessel qui évoluent ensemble la majeure partie du temps sur le deuxième trio, Sullivan était à la recherche d'un autre troisième trio qui pourrait contribuer à l'attaque, et il en a finalement trouvé un dimanche en plaçant Rust, qui effectuait un retour après une absence de deux matchs en raison d'une blessure au bas du corps, avec Bonino et Rowney.

« Cela rend notre équipe tellement plus difficile à affronter lorsque nous obtenons une production de tout le monde dans notre formation comme ce fut le cas [dimanche], a mentionné Sullivan. Nous avons pu compter sur sept marqueurs différents. [Ça aide] lorsque le trio de [Bonino] apporte sa contribution offensivement comme il l'a fait [dimanche], pas seulement avec des buts, mais aussi avec leur possession de rondelle et leur poursuite du disque, qui ont été très bons. Ils ont pourchassé les rondelles et les défenseurs adverses, les forçant à faire des jeux sous pression, ce qui les a aidés à créer de l'offensive en profitant de passes errantes ou de rondelles libres. »

Avant le match de dimanche, Rowney avait été blanchi en 11 matchs des séries après avoir amassé trois buts et quatre passes en 27 matchs de saison régulière avec les Penguins. Après 1:54 de jeu en deuxième période du match no 5, il avait mis la table pour les buts de Rust, Wilson et Cullen, et les Penguins menaient 5-0.

« Je crois que notre trio a créé quelques chances de marquer, a avancé Rowney. J'avais le sentiment que ce n'était qu'une question de temps. Si vous continuez de faire les bonnes choses sur la glace, vous espérez que des chances vont se matérialiser et que vous allez obtenir des occasions de marquer. »

En voir plus