Skip to main content

Les Penguins modifient leurs trios en vue du match no 7

L'entraîneur Mike Sullivan à la recherche d'une étincelle et d'une meilleure possession de rondelle en zone des Capitals

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - L'entraîneur des Penguins de Pittsburgh Mike Sullivan se trouvait en mode enseignement mardi.

Après avoir sauté sur la glace pour l'entraînement des Penguins, Sullivan a passé les 45 minutes suivantes à crier des ordres, à écrire assidûment sur le tableau blanc et à travailler individuellement avec certains joueurs au cours de plusieurs exercices.

Ce qui était une avance de 3-1 dans la série quatre de sept des Penguins contre les Capitals de Washington en deuxième ronde de l'Association de l'Est s'est transformé en égalité de 3-3 alors que le match no 7 aura lieu au Verizon Center mercredi (19 h 30 (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC). 

Pittsburgh avait beaucoup de travail à faire après leur défaite de 5-2 dans le match no 6 lundi. 

« Je sais que nous pouvons faire bien mieux du côté de notre exécution et des décisions que nous avons prises avec la rondelle, a noté Sullivan. Je ne crois pas que nous nous sommes donné une chance d'établir le type de match que nous voulons disputer. »

Sullivan va tenter de trouver une étincelle en remaniant ses trios pour un deuxième match de suite.

Après avoir réuni le trio « HBK » composé su centre Nick Bonino, de l'ailier gauche Carl Hagelin et de l'ailier droit Phil Kessel pendant deux périodes dans le match no 6, Sullivan a muté Kessel à la droite du centre Evgeni Malkin mardi. Hagelin a été placé à l'aile gauche du quatrième trio, et Bonino est demeuré au centre de la troisième unité.

L'attaquant Bryan Rust a été promu sur le premier trio aux côtés du centre Sidney Crosby et de l'ailier gauche Jake Guentzel, qui patinait sur le trio de Malkin lundi.

L'attaquant Carter Rowney s'est entraîné sur le quatrième trio, lui qui n'a pas joué depuis le match no 4. Tom Kuhnhackl, qui a pris part aux 11 matchs de Pittsburgh en séries jusqu'ici, va vraisemblablement être retranché.

« Nous tentons d'apporter des ajustements à notre jeu afin de trouver des solutions aux défis qui se dressent devant nous, a expliqué Sullivan. C'est parfois une question de personnel. D'autres fois, ce n'est pas le cas. À d'autres occasions, c'est une question de tactique. »

En ce qui concerne le volet tactique, Sullivan a mis l'accent sur les sorties de zone, ainsi que l'établissement de la possession de la rondelle en zone offensive tout au long de l'entraînement. Même au cours de leurs trois victoires contre les Capitals, les Penguins ont éprouvé de la difficulté à établir leur présence en territoire ennemi, ce qui a mené à un avantage de 200-134 dans la colonne des tirs en faveur des Capitals après six matchs.

Le défenseur Ian Cole a admis que plusieurs changements devaient être apportés pour réveiller Pittsburgh en vue du match no 7.

« Je crois que nous aurions pu mieux jouer dans tous les matchs de cette série, a avancé Cole. Je ne crois pas que ce n'est qu'un élément. Nous devrons donc réévaluer ce que nous voulons faire et aller de l'avant à partir de là. »

Pittsburgh a subi trois revers de suite à trois reprises depuis que Sullivan a remplacé Mike Johnston le 12 décembre 2015. Ils ne se sont jamais inclinés trois fois de suite en séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis son arrivée.

Le succès de Sullivan a poussé les Penguins à lui faire confiance lorsqu'il souhaite enseigner quelque chose. Ce fut à nouveau le cas mardi.

« Si nous envoyons des rondelles derrière eux, nous espérons pouvoir créer des attaques en surnombre en plus de les faire reculer, a mentionné le défenseur Brian Dumoulin. Nous apprenons. Nous avons affronté cette équipe six fois, alors il y a plusieurs choses à apprendre. Mais nous savons également ce que chaque joueur peut apporter. Ce seront ceux qui veulent le plus l'emporter qui vont s'imposer dans le match no 7. »

Les Penguins auraient aimé ne pas disputer un match ultime pour la première fois depuis la finale de l'Association de l'Est en 2016, alors qu'ils avaient vaincu le Lightning de Tampa Bay. Mais puisque cette rencontre est confirmée, le gardien Marc-Andre Fleury croit toutefois que son équipe doit en profiter au maximum.

« Je crois que ce sera excitant. Ce sera intense, a noté Fleury. Ce sera un gros match. »

En voir plus