Skip to main content

Les Penguins l'emportent 5-3 et égalent la série contre les Capitals

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Les Penguins de Pittsburgh ont atteint leur objectif de remporter leurs deux matchs à domicile et ainsi égaler la série face aux Capitals de Washington à deux victoires partout.

Les Penguins l'ont emporté 5-3, vendredi, mais la victoire a été acquise à un coût très élevé. L'équipe de la Pennsylvanie pourrait disputer le reste de la série privée de son as-défenseur Sergei Gonchar, blessé à un genou.

"On ne peut remplacer Gonchar, a admis l'entraîneur des Penguins Dan Bylsma. Mais nous avons de la profondeur. Notre niveau de confiance va demeurer intact même si Gonchar ne peut jouer. On devra seulement apporter des ajustements à notre attaque à cinq."

Gonchar, Bill Guerin, Ruslan Fedotenko, Sidney Crosby, son neuvième, et Maxime Talbot ont réussi les buts des Penguins. Nicklas Backstrom, Chris Clark et Milan Jurcina ont obtenu ceux des Capitals.

"On croyait pouvoir remporter nos deux matchs à domicile. Mais c'était loin d'être acquis, a commenté Byslma. Nous avons joué de cette façon au cours des 25 derniers matchs de la saison. On s'est ainsi donné une chance de l'emporter. La série est maintenant un deux de trois", a-t-il ajouté.

Les deux équipes vont se retrouver dans quelques heures dans la capitale américaine pour y disputer le cinquième match de cette demi-finale de l'Association Est.

"Je crois que le momentum de cette série vient de tourner en notre faveur, a fait valoir Marc-André Fleury. On a perdu les deux matchs à Washington, mais c'était toujours très serré. On a juste à aller en voler un là-bas."

De l'action

Quelle période que la première. On a eu droit à quatre buts, un poteau, des arrêts spectaculaires, de percutantes mises en échec et de violentes collisions.

Les Capitals ont inscrit le premier but tôt dans la période, comme dans le troisième match. Backstrom a eu raison de Marc-André Fleury d'un lancer d'une quarantaine de pieds après seulement 36 secondes de jeu. C'était le genre de départ que les Penguins voulaient justement éviter. Chris Kunitz a commis un revirement en territoire neutre pour permettre la contre-attaque amorcée par Alexander Semin.

"C'est pas le genre de but que je voulais accorder, a plaidé Fleury. Mais je savais qu'on allait revenir."

Simeon Varlamov a permis un but presque similaire lorsque Gonchar l'a surpris d'un tir voilé entre les jambières à 3:55, durant une supériorité numérique.

Fleury a ensuite profité d'un poteau (Sergei Fedorov) puis il a réalisé l'arrêt de la série contre le même Fedorov. Un arrêt de la mitaine alors qu'il semblait battu.

Guerin a donné les devants aux Penguins à 10:47 après que Sidney Crosby eut mis Varlamov à l'épreuve sans être inquiété par la défense des Caps. Mike Green et Fedorov ont joué les spectateurs devant leur filet. Fedotenko a fait 3-1 à 15:25 d'un lancer en apparence inoffensif, la rondelle passant au travers de la mitaine (percée?) de Varlamov. C'est la première fois que le jeune gardien russe donnait des signes de nervosité. C'était aussi la première fois qu'une équipe s'offrait une avance de deux buts dans la série.

Gonchar blessé par Ovechkin

La période a été coûteuse aux Penguins. Ils ont perdu Gonchar lorsque son genou droit a donné contre celui d'Alexander Ovechkin. Gonchar a quitté la glace grimaçant de douleur. On ne l'a pas revu. Ovechkin a été puni deux minutes alors que le public réclamait son expulsion du match et même une suspension. La vedette des Caps n'a rien fait, il est vrai, pour éviter son compatriote.

Les Penguins ont cherché à protéger leur avance en deuxième. Sans succès, Clark y allant de son premier but des séries à 15:08. Clark a saisi un retour après un poteau de Green.

L'absence de Gonchar a été ressentie dès le deuxième vingt. Les Penguins ont bénéficié de trois attaques massives sans jamais inquiéter Varlamov qui a eu à repousser deux tirs.

Crosby a redonné une priorité de deux buts aux Penguins à 4:16 de la troisième période, Miroslav Satan lui ayant refilé habilement la rondelle entre les patins de John Erskine. Jurcina a répliqué à 6:23 d'un tir de la ligne bleue.

Talbot a concrétisé la victoire des Penguins à 14:46 d'un tir précis à la suite d'un beau sprint amorcé depuis sa zone.

"J'ai été chanceux", a dit Talbot qui venait de gaspiller une occasion en or quelques instants plus tôt.

En voir plus