Skip to main content

Les Penguins l'emportent 3-2 en prolongation

Hornqvist marque tôt et les Capitals sont au bord du gouffre

par Wes Crosby / Correspondant NHL.com

PITTSBURGH - Patric Hornqvist a permis aux Penguins de Pittsburgh de s'approcher à une victoire de la finale de l'Association de l'Est. Il a du même coup poussé les Capitals de Washington à un revers d'une saison morte hâtive.

Hornqvist a marqué à 2:34 de la prolongation pour procurer aux Penguins un gain de 3-2, mercredi, dans le quatrième match de la série de deuxième tour de l'Association de l'Est opposant les deux équipes au Consol Energy Center.

 

Les Penguins ont pris l'initiative 3-1 dans la série quatre de sept et pourraient passer à la ronde suivante avec une victoire dans le cinquième duel présenté au Verizon Center à Washington samedi (19 h 15 (HE); TVA Sports, CBC, NBC).

Video: Hornqvist marque en surtemps, WSH au bord du gouffre

Après que le défenseur Brian Dumoulin eut conservé la rondelle dans le territoire des Capitals, il l'a envoyée vers son coéquipier Conor Sheary à sa gauche. Sheary a dirigé le disque vers le filet où le défenseur des Capitals Mike Weber l'a fait dévier directement vers Hornqvist de l'autre côté. Sans crier gare, le Suédois a déjoué le gardien Branden Holtby à l'aide d'un tir des poignets.

« Ils forment une bonne équipe défensive et ce sont les séries éliminatoires. Il est difficile d'obtenir des chances de marquer, a noté Hornqvist. Cependant, lorsque nous en avons, nous en profitons, et c'est en partie pourquoi nous avons remporté le match. […] En prolongation, il faut envoyer des rondelles au filet. C'est ainsi que l'on crée du momentum. »

Hornqvist mène les Penguins avec cinq buts en neuf matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. L'entraîneur Mike Sullivan a indiqué qu'il appréciait la volonté de Hornqvist d'effectuer « les petites choses qui passent inaperçues », comme foncer au filet.

« Il est difficile de ne pas aimer ce gars-là, a souligné Sullivan. Il aime tellement le hockey. Il aime baigner dans ce milieu. Il aime la compétition. Il déborde d'énergie. Il a les émotions à fleur de peau, parfois un peu trop, mais nous l'aimons. »

Chacune des quatre rencontres de la série a été décidée par l'écart d'un but, et deux parties se sont rendues en prolongation. Les Capitals, qui ont compilé la meilleure fiche de la LNH en saison régulière, ont perdu cinq de leurs sept derniers matchs.

Ils vont tenter de devenir la 29e équipe (sur un total de 290) à remporter une série quatre de sept des séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir tiré de l'arrière 3-1. Washington a perdu cinq séries après avoir détenu une telle avance, notamment la saison dernière contre les Rangers de New York en deuxième ronde. Pittsburgh a gaspillé une avance de 3-1 à trois reprises, la dernière fois contre les Rangers en 2014, également en deuxième ronde.

« Cette équipe possède un incroyable caractère, a déclaré le capitaine des Capitals Alex Ovechkin. La saison dernière, nous menions 3-1 et nous avons perdu la série, alors nous devons nous baser sur cette expérience et faire tourner la série en notre faveur. […] Dans l'ensemble, je pense que nous devons jouer à notre manière. »

Le gardien recrue des Penguins Matt Murray a réalisé 34 arrêts pour signer un sixième gain en sept départs en séries.

« Je pense que je me sens assurément de plus en plus à l'aise, et que je m'améliore de plus en plus à mesure que je joue, a évalué Murray. J'ai effectué quelques erreurs ici et là. J'ai été chanceux à quelques reprises, mais je suis très satisfait de mon match aujourd'hui, et je pense m'être bien battu. »

Après un revers de 3-2 à Pittsburgh dans le match no 3 lundi, l'entraîneur de Washington Barry Trotz a indiqué qu'il était satisfait de l'effort déployé par les Capitals. Il tenait un discours semblable deux jours plus tard.

« C'est pourquoi la prolongation est aussi connue sous le nom de mort subite. C'est ainsi que nous nous sentons, a admis Trotz. Nous allons simplement devoir vivre avec cela. Ce groupe a affronté bien des défis. Je pense que nous avons bien géré l'adversité pendant presque toute la saison, alors nous devrons le faire à nouveau. »

Le défenseur John Carlson des Capitals avait créé l'impasse avec 3:41 à écouler en deuxième période. Justin Williams a ravi la rondelle au défenseur Derrick Pouliot le long de la clôture avant de repérer Carlson, seul, au cercle droit. Il a décoché un lancer qui a trompé la vigilance de Matt Murray.

Matt Cullen avait procuré l'avance 2-1 aux Penguins après 3:07 d'action au deuxième vingt.

Après que la rondelle eut été projetée dans la zone des Capitals, Cullen a remporté sa course avec Nicklas Backstrom avant de trouver l'ouverture entre les jambières de Holtby.

Cullen, le joueur de centre du quatrième trio âgé de 39 ans, a failli marquer à 10:59 du troisième tiers, son tir fouettant la barre horizontale.

Jay Beagle avait ouvert le score, tôt dans la soirée, en remportant sa bataille contre le défenseur Ben Lovejoy près de la bande. Il s'est élancé dans le territoire ennemi, rattrapant la rondelle avant qu'elle ne dépasse le but, la soulevant du revers par-dessus l'épaule de Murray dans un angle restreint.

C'était la première fois que les Capitals prenaient l'avance au score depuis qu'ils ont gagné le premier match de la série 4-3 en prolongation.

Les Penguins avaient égalé le score à 9:16 du premier vingt grâce à la réussite du défenseur Trevor Daley. Sidney Crosby était surveillé de façon étroite devant le but par le défenseur Matt Niskanen, permettant à Daley de décocher un tir qui s'est frayé un chemin jusque dans le filet. Crosby a amassé son premier point de la série sur la séquence.

Les Penguins vont retrouver le défenseur Kristopher Letang à l'occasion du match no 5. Letang a purgé une suspension d'un match pour obstruction à l'endroit de l'attaquant des Capitals Marcus Johansson dans la troisième rencontre. Pittsburgh a conservé une fiche de 2-8-1 sans Letang au cours de la saison régulière.

Les Capitals seront de nouveau privés des services du défenseur Brooks Orpik, qui est sous le coup d'une suspension de trois matchs. Orpik a été sanctionné pour obstruction à l'endroit du défenseur Olli Maatta dans le deuxième match. Maatta n'a pas rejoué de la série depuis qu'il a été ébranlé.

 

En voir plus