Skip to main content

Les Penguins font la barbe aux Canadiens

Michel Therrien déplore le manque de combativité de ses troupiers

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal ont encore des croûtes à manger avant d'être à la hauteur des champions de la Coupe Stanley. Au moment où on s'apprête à séparer les hommes des enfants dans la LNH, les Penguins de Pittsburgh leur ont passé le message, mercredi, en l'emportant 4-1 au Centre Bell.

Le Tricolore a connu ses moins pires moments en troisième période, au moment où c'était déjà 3-1.

« Notre niveau de compétitivité n'a pas été assez élevé afin de nous donner une chance de l'emporter, a déclaré l'entraîneur du CH Michel Therrien. Ça n'a rien à voir avec le manque d'entraînement ou de fatigue. Nous affrontions une excellente équipe, les champions de la Coupe Stanley. Nous devions être compétitifs. Nous ne l'avons pas été. Ç'a été une soirée décevante. »

Video: Résumé: Défaite des Canadens 4 à 1 face aux Penguins

Ian Cole, Eric Fehr, Jake Guentzel et Olli Maatta ont été les buteurs des Penguins (28-11-5), qui se sont bien ressaisis en défense après le match de fous qu'ils ont remporté (8-7) contre les Capitals de Washington, lundi.

Sven Andrighetto a été le seul des Canadiens (27-13-6), qui ont subi la défaite dans trois de leurs quatre dernières rencontres.

Les ténors à l'attaque des deux équipes, les Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Max Pacioretty et Alexander Radulov, ont été plutôt discrets. Malkin a récolté une passe afin d'égaler le total de 50 points de son coéquipier Crosby. Patric Hornqvist a amassé deux aides.

Price méconnaissable

Matt Murray a remporté son duel contre Carey Price, en maîtrisant 19 lancers. Price a été mis à l'épreuve 26 fois. Il montre une fiche de 3-5-2 avec une moyenne de buts alloués de 3,47 et un pourcentage d'arrêts de ,883 dans ses 10 derniers départs (35 buts encaissés sur 298 lancers).

Price a avoué qu'il doit être meilleur, même s'il juge que la problématique est davantage collective qu'individuelle.

« Quand on accorde un but, c'est habituellement la faute de l'équipe. Quoi qu'il en soit, j'estime que je dois être meilleur. Il faut rester positif et voir le beau côté de tout ça qui est que nous sommes toujours au premier rang de notre section (Atlantique). Vous ne pouvez pas gagner la Coupe Stanley en janvier. Vous devez essayer de vous améliorer, en allant de l'avant. »

Price n'a pas apprécié qu'un journaliste lui demande si les rivaux n'avaient pas décelé une lacune du côté du bloqueur.

« Il faudrait leur demander », a-t-il répondu.

Il a été plus cinglant quand le journaliste lui a demandé s'il souhaitait travailler cet aspect à l'entraîneur.

« Croyez-vous que je dois peaufiner mon jeu avec mon bloqueur? », a-t-il réagi en attendant la réponse de son interlocuteur. « Non, OK. »

But du match

Le premier, celui de Cole à 14:52 de la première période. Malkin a fait preuve de patience en entrée de territoire, sachant que son coéquipier défenseur s'amenait. Cole a pu s'avancer après avoir reçu la passe et Price n'a jamais vu son tir, avec Hornqvist planté devant lui.

Video: PIT@MTL: Cole marque sur une passe de Malkin

Arrêt du match

Price qui frustre Conor Sheary de la mitaine en première période. Le rapide ailier de petite taille s'est présenté presque seul après s'être moqué du géant défenseur Shea Weber.

Video: Price frustre Sheary avec la mitaine

Sous le radar

Les Canadiens ont vite rétréci l'écart à deux buts grâce au but d'Andrighetto vers la fin de la deuxième période. On se serait attendu à ce qu'ils amorcent le troisième vingt avec plus de vigueur. Ils ont eu le meilleur 8-4 dans les lancers, mais rien pour ébranler la confiance de Matt Murray qui avait pourtant paru chancelant en début de soirée.

Video: Andrighetto inscrit le Tricolore à la marque

Jeu du match

Le but de Fehr qui a doublé l'avance des visiteurs à 5 :19 de la deuxième période. La séquence a été l'illustration du type de soirée ardu que le Tricolore a connu. Les défenseurs Nathan Beaulieu et Zach Redmond ainsi que l'ailier Alex Radulov n'ont pas pu contenir l'exécution rapide des membres du quatrième trio des Penguins. 

Video: PIT@MTL: Fehr et Kunitz unissent leurs efforts

Ce qu'ils ont dit

« C'est comme ça (les Penguins) que nous devons jouer. Quand nous sommes au sommet de notre art, nous jouons au même rythme soutenu. Pour des raisons que j'ignore, ce n'est pas le cas actuellement. Nous avons été meilleurs sur le plan défensif au cours du dernier match (défaite de 1-0 à Detroit), mais nous n'avions pas de mordant à l'attaque. Il nous faut retrouver ce mordant et bien l'intégrer à du bon jeu en défense. » -- Le défenseur Shea Weber des Canadiens.

« Il n'y a pas une équipe qui peut soutenir notre rythme à égalité numérique, quand tout le monde est impliqué. Si nous jouons de cette façon à tous les matchs, nous allons en gagner plusieurs. » -- Le vétéran attaquant Eric Fehr des Penguins.

Ce qu'il faut savoir

Les attaquants des Canadiens ont été de piètres joueurs de baseball à l'occasion de la soirée de la confirmation de l'intronisation au Panthéon du baseball de l'ancien voltigeur des Expos, Tim Raines. Torrey Mitchell, Andrighetto et Alex Galchenyuk ont fendu l'air sur la rondelle, ratant de belles occasions de marquer. 

La suite

Canadiens: Retournent à l'étranger affronter les Devils du New Jersey, vendredi (19 h 30 (HE); RDS, SNE, MSG+)
Penguins : Se rendent en Caroline se mesurer aux Hurricanes, vendredi (19 h (HE); FS-CR, ROOT)

En voir plus