Skip to main content

Les Penguins étourdissent les Predators 4-1

Les champions en titre ont frappé comme l'éclair en marquant trois fois au début de la troisième période

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - Amorphes et dominés pendant deux périodes, les Penguins de Pittsburgh ont frappé comme l'éclair au début du troisième vingt, en marquant trois fois en l'espace de 3:18, afin de défaire les Predators de Nashville 4-1 dans le match no 2 de la Finale de la Coupe Stanley, mercredi.

Devant leurs partisans au PPG Paints Arena qui ont scandé « Nous voulons la Coupe », les champions en titre ont donc pris l'initiative 2-0 dans la série quatre de sept qui se transporte au Bridgestone Arena de Nashville, samedi (20 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN).

Le deuxième but de la rencontre de l'ailier recrue Jake Guentzel a rompu l'égalité de 1-1 dès la 10e seconde du dernier vingt.

Tous deux au terme de descentes en surnombre, Scott Wilson et Evgeni Malkin ont fait 4-1 en l'espace de 15 secondes à la quatrième minute de jeu, coupant court à la soirée de travail du vétéran gardien Pekka Rinne qui a quitté après avoir fait face à 25 tirs.  

Video: Trois buts en 3e mènent Pittsburgh à la victoire

L'entraîneur Peter Laviolette s'est fait demander par deux fois après la rencontre s'il continuera avec Rinne pour le match no 3. Il a répété la même phrase deux fois.

« Pekka a été fantastique pour nous pendant toute la saison. Nous aurions pu mieux l'aider. Nous avons permis des surnombres. Ça lui a compliqué la tâche. »

Laviolette n'a pas réellement d'autres choix que celui d'espérer que Rinne retrouve ses repères au Bridgestone Arena.

« Vous devez oublier au plus tôt et vous recentrer sur l'essentiel, a commenté Rinne. Dans ce cas-ci, c'est le troisième match de la série. C'est tout ce que j'ai en tête. Nous serons de retour à la maison, où nous sommes à l'aise. » 

Pour Guentzel, c'étaient ses 11e et 12e buts en séries éliminatoires - son cinquième but gagnant. Le meneur de la LNH pour les buts depuis le début des présentes séries a devancé Brad Marchand et Jeremy Roenick au deuxième rang des meilleurs buteurs en séries chez les joueurs recrues. Il n'est plus qu'à deux filets du détenteur du record Dino Ciccarelli (14), qui a signé l'exploit en 1981. En portant son total de points à 19, Guentzel a par ailleurs amélioré la marque de 18 points pour un Américain de première année en séries, que Joe Mullen détenait depuis 1982.

« C'est fou, a réagi Guentzel. Je peux difficilement décrire ce que je ressens à l'aide de mots. Le but ultime, c'est de remporter deux autres matchs. Il reste beaucoup de pain sur la planche. »

Après avoir connu une finale de l'Association de l'Est peu fructueuse (trois passes), Guentzel a retrouvé sa touche de marqueur en Finale.

« Nous avons eu une discussion dernièrement, a relaté l'entraîneur Mike Sullivan. J'ai uniquement voulu lui rappeler de se concentrer sur ce qu'il devait faire à chacune des présences sur la glace, sans se soucier de marquer des buts. Quand il fait ça, son instinct reprend le dessus. Nous avons également réduit son temps d'utilisation. Il en est à sa première saison chez les professionnels. Il n'est pas habitué de jouer autant de matchs à sa sortie des rangs universitaires américains. Il retrouve ses jambes. Nous pouvons l'utiliser au sein de tous les trios. »

Pontus Aberg avait procuré l'avance en première période aux champions de l'Association de l'Ouest, qui ont vu le jeune Matt Murray offrir une solide performance de 37 arrêts.

Le remplaçant de Rinne, son compatriote Juuse Saros, a maîtrisé les deux tirs qu'il a reçus.

But du match

Aberg a signé une superbe pièce de jeu individuelle pour le seul but des Predators. S'amenant du côté gauche, il s'est moqué du défenseur Olli Maatta avant de revenir devant le but et de soulever le disque par-dessus Murray qui s'était agenouillé rapidement. 

Video: NSH@PIT, #2: Aberg se moque de Maatta et Murray

Arrêt du match

Murray a multiplié les beaux arrêts sur les 14 tirs qu'il a repoussés en deuxième période, incluant celui de la mitaine face au défenseur Roman Josi qui a dégainé sur réception de la passe de Filip Forsberg.

Video: NSH@PIT, #2: Murray capte le tir puissant de Josi

Sous le radar 

L'attaquant Nick Bonino des Penguins a vu sa série de matchs avec au moins un point à domicile en Finale être stoppée à quatre. Ça ne l'a pas empêché de livrer une solide performance. Bonino a quitté l'action en première période, touché au pied gauche en bloquant un tir de P.K. Subban pendant une double supériorité numérique des Predators. Il est revenu au jeu au début du deuxième vingt, terminant la soirée avec 16:06 de temps d'utilisation. Il a été le meilleur joueur de centre des siens sur les mises au jeu, avec un taux de succès de 61 pour cent.

« Son retour sur le banc a gonflé à bloc tout le groupe », a souligné l'entraîneur Mike Sullivan.

Jeu du match

Le but gagnant de Guetzel. Sur la séquence, l'ailier recrue a tapé le bâton sur la patinoire en s'amenant de la zone centrale dès que Bryan Rust a pris possession de la rondelle sur le flanc droit. Guentzel a finalement reçu la passe en provenance de la jambière droite de Rinne sur le long rebond du tir de Rust.

Video: NSH@PIT, #2: Guentzel brise l'égalité tôt en 3e

« Nous avions parlé de viser les jambières du gardien pour voir ce qui arriverait. Ç'a été une superbe passe de Rust par le biais de la jambière », a dit Guentzel.

Ce qu'ils ont dit

« Ils saisissent leurs chances. Ils ont de bons joueurs. Nous venions de jouer deux très bonnes périodes, avant qu'ils ne marquent dès le début de la troisième période. Ça nous a fait jouer sur les talons par la suite. Nous avons commis quelques erreurs qui ont été coûteuses. » - L'entraîneur des Predators Peter Laviolette.

« On peut voir qu'ils mettent l'accent sur tirer souvent vers le but, plus que nous on dirait. Il faut avoir ça en tête et réaliser que nous pouvons maîtriser plusieurs lancers tout en nous assurant de bien gérer les chances de qualité. » -- L'attaquant Sidney Crosby des Penguins.

« Nous ne devons rien changer à notre façon de jouer. Nous avons disputé deux très bonnes périodes. Nous avons eu beaucoup de chances. Il faut rester collé au plan. Si nous le faisons, le vent finira par tourner. » -- Le défenseur Roman Josi des Predators. 

Ce qu'il faut savoir

Les Penguins ont pris les devants 2-0 en Finale pour la deuxième année de suite. Ils ont vaincu les Sharks de San Jose en six matchs. Les Penguins ont égalé la marque de la concession de neuf victoires à domicile en séries en une année.

La suite

La série se transporte à Nashville où le troisième match aura lieu au Bridgestone Arena samedi (20 h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

En voir plus