Skip to main content

Les Penguins devront s'imposer devant le filet pour revenir dans la série

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Malgré leur retard de 2-0, les Penguins de Pittsburgh estiment qu'ils doivent poursuivre dans la même veine pour renverser la vapeur dans cette série finale de la Coupe Stanley. A une différence près: ils devront mieux faire dans les batailles devant le filet.

"La différence jusqu'ici dans la série, c'est que (les Red Wings) ont été meilleurs que nous autour du filet, a indiqué Dan Bylsma, lundi, à la veille du troisième match de la finale, qui se déplace cette semaine à Pittsburgh le temps de deux rencontres. Ils ont remporté les batailles pour les rondelles libres, marqué des buts à la suite de mêlées. C'est la différence jusqu'ici et c'est là quelque chose que nous devrons faire mieux.

"C'est là quelque chose que tous nos trios devront mieux faire", a ajouté l'entraîneur des Penguins, en réponse à certains observateurs qui avancent que Sidney Crosby et Evgeni Malkin n'en ont pas assez donné à leur équipe jusqu'ici contre les Red Wings.

"Il n'y aura pas beaucoup de buts à la suite de montées à l'emporte-pièce dans cette série, a souligné Bylsma. Il va falloir foncer au filet, obtenir des deuxièmes occasions et composer avec la circulation lourde.

"Nous avons obtenu plus d'occasions de but qu'eux dans les deux premiers matchs. C'est ce que nous voulions accomplir à l'étranger. Mais ils ont réussi à marquer dans les bons moments.

"Ils n'ont pas marqué les plus beaux buts, mais c'est souvent à cela que se résume un match de hockey."

Confiance en Fleury

Outre Crosby et Malkin, des observateurs laissent entendre que le gardien des Penguins Marc-André Fleury n'a pas été à la hauteur. Accusations que les membres des Penguins ont rejeté du revers de la main, lundi.

"Notre gardien s'est fait déjouer à la suite de mauvais rebonds et de mêlées, a analysé Bylsma. Les Red Wings lui ont rendu la vie difficile, ainsi qu'à nos défenseurs, parce qu'ils se placent souvent dans la zone du gardien. Nous devrons également mieux faire dans les batailles devant notre propre filet, de façon à offrir une meilleure protection à notre gardien."

"Nous avons confiance en Marc-André, a déclaré l'attaquant Tyler Kennedy. Je pense qu'il joue bien, mais tout le monde s'attend à ce qu'il fasse des miracles. Il va rebondir et nous croyons en lui."

"Marc-André a bien fait toute la saison et il a fait ses preuves dans les séries de l'an dernier, a noté le défenseur Sergei Gonchar. Il a montré qu'il est un bon gardien et je crois qu'il va faire du bon travail (mardi)."

La bonne voie quand même

Outre quelques ajustements, dont ceux à l'embouchure du filet, pas besoin de chambarder le plan de match pour venir à bout des Wings, ont affirmé les Penguins.

"Il faut simplement continuer comme ça, continuer d'essayer de les avoir à l'usure, à investir dans notre façon de jouer", a indiqué Bylsma.

Plusieurs ont évoqué la série contre Washington, lundi. Les Penguins s'étaient également retrouvés avec un déficit de 2-0 contre les Capitals, plus tôt ce printemps. Ils avaient ensuite renversé la vapeur à domicile pour finalement prendre les devants 3-2 et s'imposer en sept rencontres.

"C'est la même sensation, a souligné Matt Cooke. Là aussi, nous avions eu le sentiment de mériter au moins une égalité de 1-1 après les deux premiers matchs à l'étranger, même si ce n'est pas ça qui est arrivé.

"Nous savons que si nous continuons de jouer de la bonne façon (contre Detroit), d'atteindre les endroits sur la patinoire que nous devons atteindre, les poteaux vont éventuellement se transformer en buts."

"Il faut placer le disque profondément dans leur zone plus rapidement, avant qu'ils ne puissent s'approcher trop près de nous en zone neutre, a ajouté Cooke. Il faut ainsi les empêcher de terminer leurs mises en échec, ou encore, les forcer à faire de l'obstruction."

Les Penguins jouent beaucoup mieux que dans la finale de l'an dernier contre ces mêmes Red Wings. Reste qu'ils se retrouvent avec le même résultat que l'an dernier, un déficit de 0-2 dans la série. De quoi être frustré...

"Nous ne sommes pas frustrés parce que cette série n'est pas terminée, a lancé Gonchar. Nous jouons mieux, nous avons des occasions.

"Nous savions avant le début de cette série que ce serait difficile. Nous affrontons une excellente équipe. C'est pourquoi nous ne sommes pas frustrés et nous savons qu'il faut persévérer."

En voir plus