Skip to main content

Les Penguins célèbrent leur deuxième conquête de suite

Des centaines de milliers de personnes assistent au défilé en l'honneur de la première équipe à répéter l'exploit en 19 ans

par LNH.com / LNH.com

PITTSBURGH - Ce n'est pas tous les jours que la suite est meilleure que l'originale.

La ville de Pittsburgh a probablement réalisé cet exploit mercredi. Une foule estimée de 650 000 personnes, selon les autorités, a accueilli les Penguins de Pittsburgh lors du défilé de la Coupe Stanley dans les rues de la ville.

Ce chiffre est plus élevé que celui de 400 000 qui a assisté au défilé de 2016, le plus populaire dans l'histoire de la ville.

Ce n'est pas seulement la foule qui a rendu cette célébration spéciale, toutefois.

Les Penguins ont parcouru la ville en camion, sur Grant Street avant de tourner à gauche sur le Boulevard of the Allies, comme ils l'ont fait l'an dernier. Par contre, cette fois, le défilé s'est conclu au Point State Park où des milliers de partisans ont pu profiter davantage d'espace.

« Au nom de l'équipe, je veux vous remercier, a dit l'entraîneur Mike Sullivan. Nous pensons que nous avons des amateurs uniques. »

Unique était le bon mot.

Leo Miller, qui est arrivé à 5:30, se tenait dans la première rangée avec une large baguette de pain en espérant que Phil Kessel le remarquerait.

« Tout ce que j'essaie de faire avec ce pain, c'est que Phil Kessel en prenne une bouchée, a dit Miller. C'est tout ce que je demande. Si Phil Kessel prend une bouchée, ma journée sera faite. »

Zach Bricker a conduit durant sept heures, en provenance de la Virginie. Sur Grant Street, Bricker était costumé en Coupe Stanley avec des pantalons de camouflage noir et jaune. Il tenait deux répliques de la Coupe Stanley dans ses bras, une pour l'année dernière et l'autre pour cette année.

« Je ne peux pas prendre le crédit pour la Coupe sur ma tête parce que mon père l'a fait hier soir, a expliqué Brickner. Nous avons fait la même chose l'an dernier. J'en ai lancé une à Hornqvist quand il est passé et il l'a levé dans les airs. »

Les traditionnelles images des défilés précédents étaient aussi reproduites. Les amateurs qui se tenaient le long des barrières d'un stationnement intérieur alors que d'autres regardaient par la fenêtre.

Des bannières avaient été hissées sur plusieurs édifices pour féliciter les Penguins d'avoir été la première équipe à défendre son titre depuis les Red Wings de Detroit en 1997 et en 1998. De larges canons lançaient des confettis aux couleurs de l'équipe alors que Sidney Crosby soulevait la Coupe de temps à autre.

Le capitaine des Penguins a sauté de son camion à plusieurs occasions. Il a couru vers la foule avec la Coupe dans les mains, permettant aux partisans de toucher au trophée, qui en est à son cinquième passage à Pittsburgh.

« Quand vous regardez toutes les blessures avec lesquelles nous avons dû composer, je crois que 34 joueurs ont enfilé l'uniforme, a dit Crosby. C'était un effort d'équipe. Je suis tellement fier de faire partie de ce groupe. C'était spécial de répéter l'exploit.

« Nous savions tous à quel point ce serait difficile, mais c'est une incroyable équipe. »

Le gardien Marc-André Fleury a été la vedette de la journée, même s'il n'a pas parlé. Alors qu'il se promenait dans les rues avec son éternel sourire, la foule scandait son nom, comme elle le fait depuis 13 saisons.

Le volume a augmenté quand il est monté sur la scène avant d'être rejoint par Matt Murray, qui a pris son poste de partant. Le duo a soulevé la Coupe alors que la foule scandait leur nom.

Scott Goodwill, qui est arrivé à 1:45, a dit admirer la carrière de Fleury à Pittsburgh.

« Je suis très reconnaissant de ce qu'il a fait pour l'équipe et pour la ville, a dit Goodwill. Il a toujours été un joueur d'équipe. J'espère le voir en séries s'il s'en va dans l'Ouest. »

Alors que les joueurs des Penguins arrivaient au bout du parcours, la foule remplissait le Point State Park. Il n'y a pas eu autant de discours que l'an dernier, mais le sentiment était le même.

Les Penguins apprécient leurs partisans et les partisans aiment leur équipe.

« C'est super de partager ce moment avec vous tous, a dit Crosby. Merci beaucoup. »

En voir plus