Skip to main content

Analyse: Match no 4 Penguins-Rangers

Le réveil du géant Malkin n'annonce rien de bon pour New York

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste senior NHL.com

NEW YORK - Les Penguins de Pittsburgh ne sont plus qu'à un match d'accéder au deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir bafoué les Rangers de New York 5-0 au Madison Square Garden, jeudi, dans le quatrième match de la série de premier tour de l'Association de l'Est entre les deux équipes.

Les Penguins mènent la série 3-1. Le cinquième match aura lieu au Consol Energy Center, samedi.

 

Le joueur de centre Evgeni Malkin a réussi deux buts en supériorité numérique, en plus d'amasser deux aides - égalant un sommet personnel. Les attaquants Eric Fehr, Conor Sheary et Patric Hornqvist ont ajouté un but chacun. Sidney Crosby a récolté deux passes, portant à six son total de points à dans la série.

 

Auteur de 31 arrêts, le gardien Matt Murray a signé son premier blanchissage en séries, à son deuxième match seulement.

 

Henrik Lundqvist, des Rangers, a été remplacé en deuxième période après avoir permis quatre buts sur 18 lancers.

 

Ce que nous avons appris: Malkin fait sentir sa présence, après avoir connu deux matchs ordinaires à son retour au jeu d'une blessure au haut du corps qui l'a contraint à l'inactivité dans 16 matchs.

 

Malkin a mis la table en préparant le but de Fehr dès la 68e seconde de jeu. Il a aussi obtenu une aide sur le filet en supériorité de Hornqvist à 7 :11 du premier tiers. Il a par la suite ajouté au cauchemar des Rangers en y allant d'un double, également en supériorité.

 

Les Penguins continuent de dominer la lutte des unités spéciales. Ils ont fait mouche trois fois en supériorité, tout en neutralisant les quatre attaques massives des Rangers.

 

Ce que ça signifie pour les Penguins: Ils mènent une série contre les Rangers 3-1 pour la deuxième fois en trois ans. En 2014, ça s'était mal terminé pour eux, les Rangers orchestrant une remontée triomphale. L'échec des Penguins avait conduit aux congédiements du directeur général Ray Shero et de l'entraîneur Dan Bylsma.

 

 

Ce que ça signifie pour les Rangers: Ils se retrouvent dans le même trou qu'ils s'étaient creusés contre les Penguins, il y a deux ans ainsi que face aux Capitals de Washington au deuxième tour, l'an dernier.

 

Aucune équipe de l'histoire de la LNH n'a surmonté un retard de 3-1 dans trois saisons d'affilée. Aucune équipe ne l'avait fait deux fois avant les Rangers. Ils devront mettre fin à une séquence de cinq défaites en séries au Madison Square Garden, n'ayant pas gagné chez eux depuis le septième match de la série contre les Capitals l'an dernier.

 

Moment important: L'attaquant Jesper Fast des Rangers a raté une chance unique de créer l'égalité 1-1 en début de match, mais il a fendu l'air. Tout juste après, les Penguins ont doublé leur avance. Les Rangers ne s'en sont jamais remis.

 

Héros obscur: Sheary a encore été excellent. Il a procuré les devants 3-0 aux siens au terme d'une échappée à 16:12 de la première période.

 

Il a provoqué l'action en exerçant de la pression sur le défenseur Kevin Klein, devinant qu'il enverrait le disque le long de la clôture du côté droit. Il a intercepté le jeu avant de détaler à toutes jambes vers la zone ennemie. Il a décoché un tir du cercle gauche qui a déjoué Lundqvist du côté du bloqueur.

 

La suite: La série retourne au Consol Energy Center, samedi. Les Penguins ont perdu leurs trois derniers matchs quand ils ont la chance d'éliminer un rival - tous face aux Rangers au deuxième tour des séries 2014.


 

En voir plus