Skip to main content

Les partisans implorent Bob Gainey de garder Kovalev chez le Canadien

LNH.com @NHL

MONTREAL - C'est en scandant des slogans comme "Gainey, sors ton cash" qu'une centaine de partisans du Canadien, mais surtout de l'attaquant Alex Kovalev, ont demandé au directeur-général de l'équipe, Bob Gainey, de conserver le joueur au sein de l'équipe montréalaise.

Réunis devant le Centre Bell à Montréal, dimanche après-midi, les admirateurs ont réclamé le retour de leur joueur étoile, "le futur capitaine du Canadien", pour la saison prochaine.

"Lorsque Koivu (a été blessé), on a eu la merveilleuse idée de mettre le 'C' sur le chandail de Kovalev. Et vous avez vu les résultats que ça a donné. Pourquoi est-ce qu'on ne le fait pas définitivement?", a lancé Francine Lacombe, venue de Mascouche avec son mari.

Et comme ce sont eux, les partisans, qui remplissent le Centre Bell soir après soir, il faudrait peut-être que les dirigeants du club les écoutent, a-t-elle ajouté.

Le directeur-gérant du Tricolore avait fait une offre contractuelle à Kovalev, la semaine dernière, mais celle-ci a été retirée après que l'équipe eut mis sous contrat quatre joueurs autonomes, dont Mike Cammalleri et Brian Gionta.

Les partisans ont reconnu avoir peu d'espoir que la manifestation leur permette de revoir celui qu'on surnomme "l'artiste" sur le banc du CH, mais ils ont tenu à participer au rassemblement pour montrer leur appui à Kovalev et à l'équipe.

Le DG du Canadien a en effet fait savoir qu'il prévoyait recruter un défenseur et la marge de manoeuvre financière de l'équipe est limitée.

La manifestation aura néanmoins aussi permis de démontrer que les partisans de Montréal ont un amour inconditionnel pour leurs joueurs, a de son côté souligné Fred Nassif.

"Si la foule t'appuie, tu es intouchable ici", a-t-il assuré, à l'endroit des joueurs de la LNH qui pourraient hésiter à venir jouer à Montréal en raison de la pression médiatique.

Ce qui a débuté par une simple invitation sur le site Facebook, samedi matin, s'est vite transformé en un rassemblement d'envergure, lorsque l'organisateur, Olivier Lagacé, 19 ans, a décidé de publiciser son idée et de contacter les médias.

"Parce que Kovalev, c'est un gars qui a du coeur, c'est le capitaine de l'équipe à mes yeux", a-t-il indiqué, pour expliquer son geste. "C'est bien beau de faire le ménage, mais il faudrait peut-être garder le noyau."

Même si l'amour pour l'équipe a fait l'unanimité sur le parvis de la Place du Centenaire, Gainey a en effet été critiqué pour ses récentes décisions. Certains partisans ont dit ne pas comprendre les changements apportés par le DG depuis le début du repêchage, en laissant partir des gros noms du Tricolore.

"Je ne reconnais plus vraiment le Canadien, a déploré Daniel Savoie. Kovalev a exprimé son désir de revenir, tout le monde l'aime, c'est un joueur électrisant. Ca fait des années qu'on n'a pas eu ça à Montréal et on va le laisser partir alors qu'il dit qu'il veut jouer ici jusqu'à 50 ans?"

Les manifestants, jeunes et moins jeunes, ne sont cependant pas prêts à remettre en question leur appui au Tricolore.

"Je vais peut-être même crier Gomez ou Gionta, même si je les déteste actuellement", s'est amusé M. Savoie.

Par ailleurs, deux pétitions, dont l'une compte plus de 10 500 signatures, circulent sur Internet afin de convaincre Bob Gainey de "faire tout" pour garder le numéro 27 à Montréal.

Les admirateurs d'Alex Kovalev font valoir que depuis Guy Lafleur, aucun joueur n'a été aussi spectaculaire et populaire que l'attaquant russe.

En voir plus