Skip to main content

Les Panthers repartent de Montréal avec deux points

Trocheck a dirigé l'attaque des gagnants avec un but et une passe

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Panthers de la Floride ont beau connaître une séquence en montagnes russes par les temps qui courent, ils n'allaient pas repartir du Centre Bell sans les deux points de classement, mardi. L'équipe de la Floride a vaincu les Canadiens de Montréal sans trop de difficulté, 4-1.

Comme l'entraîneur Michel Therrien l'a constaté, de mauvaises performances vont se produire à l'occasion avec une équipe inexpérimentée comme celle que présentent actuellement les Canadiens.

 

« Ç'a été un match difficile pour beaucoup de joueurs, a-t-il affirmé. Ça va arriver, un manque de cohésion avec tant de nouveaux joueurs. La structure n'est pas la même. On voit des individus qui se font prendre hors position ou qui se font battre dans des jeux à un contre un. »

Plus tôt dans le vestiaire, le capitaine Max Pacioretty avait répondu un « non » catégorique quand on lui avait demandé s'il y avait au moins un aspect positif à retirer de la soirée.

Video: Défaite des Canadiens 4 à 1 aux griffes des Panthers

Pacioretty a même préféré s'abstenir de répondre quand on lui a demandé s'il fallait s'attendre à des matchs difficiles semblables avec plusieurs jeunes dans la formation.

Quand on lui a rapporté l'insatisfaction de Pacioretty, le jeune Michael McCarron a réagi en disant que « "Patch" est le meneur du groupe et qu'il doit savoir mieux que quiconque ».

Vincent Trocheck a dirigé l'attaque des gagnants, avec son 21e but de la saison en plus d'une aide. Nick Bjugstad, Jiri Hudler et Aleksander Barkov ont été les autres marqueurs contre Mike Condon, qui a repoussé 32 lancers au total. L'ailier québécois Jonathan Huberdeau a obtenu au moins un point dans une cinquième rencontre d'affilée. Jaromir Jagr a amassé une aide sur la séquence, sa 1111e dans la LNH bonne pour son 1856e point en carrière.

Alex Galchenyuk, son 26e, a été le seul qui a déjoué Al Montoya, auteur de 27 arrêts. Galchenyuk a réussi 12 des 25 derniers buts du Tricolore depuis le 24 février.

Avec 87 points, les Panthers (39-22-9) ont repris seuls le premier rang de la section Atlantique, un point devant les Bruins de Boston qui se sont inclinés 3-2 mardi contre les Sharks de San Jose.

« C'est une bonne équipe qui est prête pour les séries éliminatoires, a relevé Pacioretty. Les Panthers ont fait de bons échanges à la date limite et ils vont faire écarquiller les yeux de plusieurs personnes en séries. »

Les Canadiens (32-32-6) ont clôturé leur séjour de quatre matchs à domicile avec un dossier de 2-2. Ils rejouent dès mercredi à Buffalo face aux Sabres.

En plein contrôle

Pour un deuxième match en deux soirs, les Panthers menaient par deux buts après deux périodes. On ne voyait pas comment ils pourraient laisser filer l'avance en troisième, comme ils l'avaient fait la veille à Brooklyn pour s'incliner face aux Islanders de New York.

Pourtant, les Canadiens sont sortis très fort en troisième et Montoya a dû se mettre en évidence.

Jusque-là, les visiteurs avaient exercé une bonne maîtrise de l'action. Ils étaient en avant par trois buts avant que Galchenyuk ne fasse goûter à Montoya sa médecine, à 2:37 de la fin du deuxième vingt. Galchenyuk a décoché un tir des poignets vif du haut du cercle droit en utilisant le défenseur Alex Petrovic comme écran.

Hudler avait fait 3-0 plus tôt à 12:45 en mettant la touche finale à la poussée de Trocheck, qui a avait failli marquer après avoir contourné le jeune défenseur Darren Dietz et le filet.

Au début de l'engagement, Bjugstad avait marqué au cours d'un jeu de puissance en fouettant au vol un retour de lancer. Positionné à la droite de Condon, Bjugstad a pris soin de s'assurer de frapper le disque en dessous de la hauteur permise.

En première période, Trocheck avait amorcé le bal en complétant le beau jeu à trois amorcé par Reilly Smith et Brian Campbell.

Mike Brown et Shawn Thornton ont par la suite pimenté le spectacle d'une bagarre - une troisième en deux matchs pour les joueurs des Canadiens.

McCarron le protecteur

Tôt en troisième, Michael McCarron a laissé tomber les gants face à Garrett Wilson parce qu'il n'a pas apprécié la sévère mise en échec que ce dernier venait d'appliquer au défenseur Alexei Emelin.

« Michael a fait la bonne chose. Il s'est tenu debout pour ses coéquipiers, a noté Therrien. Il doit préconiser un style physique. Il est ce type de joueur. Il a agi de la bonne façon. »

McCarron a dit avoir eu le sentiment que ses coéquipiers ont apprécié son geste.

« Je suis du type protecteur. Je ne tolère pas de voir un de mes coéquipiers se faire frapper de façon sournoise, a-t-il expliqué. Je vais intervenir dans ce temps-là. Je jugeais que la mise en échec n'était pas légale. »

 

En voir plus