Skip to main content

La Bataille de l'Alberta, un baromètre pour les Oilers

Edmonton tentera de poursuivre sur sa lancée défensive alors que l'équipe accueille les Flames, dimanche

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Depuis que Ken Hitchcock a pris les rênes chez les Oilers d'Edmonton, l'équipe a fait un pas vers l'avant, elle qui affiche un dossier de 6-2-1 depuis qu'il a remplacé Todd McLellan le 20 novembre.

Hitchcock est d'avis que la prochaine semaine sera encore plus utile pour mesurer la progression des Oilers. Une semaine qui s'amorce avec un match contre les Flames de Calgary, dimanche (21h H.E.; SN, SN1, NHL.TV).

Il s'agira de la deuxième de quatre manches de la Bataille de l'Alberta cette saison. Calgary a remporté le premier duel par la marque de 4-2, à domicile le 17 novembre.

À LIRE : Super 16 : Les Flames en hausseGiordano suspendu deux matchs pour coup de genou

Edmonton (15-12-2) aura droit à trois tests importants cette semaine : les Flames (19-9-2), puis l'Avalanche du Colorado (17-8-5), mardi, et les Jets de Winnipeg (17-9-2), jeudi.

« Ce sont des équipes de séries, de gros défis, et dans l'Ouest, elles peuvent toutes se permettre de viser le gros trophée, a souligné Hitchcock. Et Calgary, ça adonne que c'est la première équipe que nous devrons battre. Pour moi, il n'y a pas de meilleur baromètre pour nous et j'ai hâte de voir comment on va se débrouiller.

« Lorsque le match contre Winnipeg sera terminé, on va avoir une bonne idée de ce qu'on doit travailler et ce qu'on aime. »

Sous la tenure de Hitchcock, les Oilers ont été plus appliqués en défensive. Quand il s'est amené derrière le banc, l'équipe était à égalité au 23e rang pour les buts accordés (66 en 20 matchs, 3,30 par rencontre) avec les Blue Jackets de Columbus et les Capitals de Washington.

« La qualité de ton offensive n'est pas si importante parce que si tu n'accordes que deux buts par soir, tu vas être dans le match », a souligné le capitaine Connor McDavid après la victoire des siens 7-2 contre le Wild du Minnesota, vendredi.

Les Oilers ont permis 21 buts en neuf matchs (2,33 par rencontre) depuis l'arrivée de Hitchcock, à égalité avec les Flames et les Golden Knights pour le troisième plus faible total depuis le 20 novembre. Ils apparaissent maintenant au 16e rang de la LNH depuis le début de la saison.

« On a acheté son système, a mentionné le défenseur Adam Larsson. Je ne pense pas qu'on doit s'attendre à marquer sept buts par match, mais quand on joue bien en défensive, on arrive à créer nos meilleures chances en offensive.

« Notre jeu en défensive est meilleur et c'est ce qui nous permet d'avoir une chance de gagner chaque soir. »

Video: MIN@EDM: Chiasson en rajoute pour les Oilers

Jusqu'à vendredi, tous les matchs des Oilers sous la direction de Hitchcock étaient soit à égalité ou encore avaient une différence d'un but alors que s'amorçait la troisième période. Face au Wild, Edmonton détenait une avance de 3-1 en début de troisième période et a ajouté quatre buts lors du dernier vingt. Une explosion offensive qui ne changera pas l'état d'esprit de Hitchcock selon lequel, la défensive et les petits détails priment.

« Ça m'a montré que si on prenait une avance, nous n'allions pas nous relâcher, a-t-il dit. On est en évolution. Nous n'avons pas eu suffisamment d'entraînements. Même sur le banc, je savais qu'il y avait des éléments que je n'avais pas été en mesure de partager avec les joueurs, et les gars ont pensé à ces choses durant le match. Ça démontre qu'on doit encore s'améliorer. Mais on commence à jouer de manière similaire quand l'autre équipe a la rondelle et ça, c'est un bon signe. »

Hitchcock, qui a dirigé 1545 matchs dans la LNH, goûtera pour la première fois à la Bataille de l'Alberta, lui qui est originaire d'Edmonton.

Lors du premier affrontement entre les deux formations, trois jours avant qu'il soit engagé, l'émotion était assez intense et on sentait qu'il n'y avait pas d'amour entre les deux camps. Pour les Flames, ce match a amorcé une séquence de 8-1-1, ce qui leur a permis de s'installer au sommet de la section Pacifique.

« Calgary a probablement une des meilleures transitions offensives dans la LNH en ce moment, a estimé Hitchcock. C'est quelque chose qu'on devra empêcher. S'il y a de l'émotion et que ça ressemble à un match de séries, alors c'est qu'en tant qu'équipe, nous sommes rendus à ce point et ça va nous rendre meilleurs.

« J'espère que ce sera un match relevé afin de voir comment on se débrouille. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.