Skip to main content

Les Oilers profitent de la contribution secondaire

Aucun des cinq buts gagnants des Oilers en séries n'a été inscrit par un joueur du top-6

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Jusqu'ici, les Oilers d'Edmonton obtiennent des buts de la part de joueurs qu'ils n'attendaient pas dans ces séries éliminatoires.

Regardez les marqueurs des buts gagnants de leurs cinq victoires jusqu'à maintenant et vous ne trouverez pas les noms des six attaquants des deux premiers trios sur la feuille de pointage.

Adam Larsson est le plus récent en lice à avoir trouvé le fond du filet au bon moment.

Après avoir marqué quatre buts en 79 matchs de saison régulière, le défenseur a enfilé l'aiguille à deux occasions, dont le but de la victoire avec 4:40 à écouler au dernier engagement dans un gain de 5-3 lors du premier match de la série face aux Ducks d'Anaheim, mercredi.

Le match no 2 aura lieu au Honda Center vendredi (22:30 HE; TVA Sports, NBCSN, SN).

Zack Kassian a enfilé deux buts victorieux pour les Oilers quand ils ont éliminé les Sharks de San Jose en six rencontres au premier tour. Anton Slepyshev et David Desharnais en ont chacun un. Le joueur de centre du troisième trio Mark Letestu totalise trois buts en sept rencontres après en avoir amassé 16 en 78 matchs de saison.

«C'est bien et c'est plaisant de voir ces joueurs être récompensés, a déclaré Larsson après l'entraînement de l'équipe. Évidemment, Draisaitl et McDavid, ils ont été là pour nous chaque soir.

«C'est toujours bien de voir les gars qui travaillent fort durant la saison toucher la cible. Je crois que tout le monde est content pour eux. Vous devez avoir de la profondeur en séries si vous voulez aller loin. Vous avez besoin de vos meilleurs éléments aussi, mais les joueurs secondaires sont aussi importants.»

Les Penguins de Pittsburgh ont obtenu sept de leur 16 buts gagnants de joueurs de profondeur en route vers la Coupe Stanley la saison dernière. Matt Cullen et Eric Fehr en avaient récolté deux chacun, tandis que Tom Kuhnhackl, Bryan Rust et Conor Sheary en avaient ajouté un.

« Habituellement en séries, ce ne sont pas toujours les gros canons qui marquent, a indiqué Nugent-Hopkins. On dirait que les équipes qui vont loin peuvent toujours compter sur des gars qui trouvent leur rythme à différents moments.

« C'est ce que nous avons. Tout le monde est impliqué et nous avons du plaisir. »

McDavid demeure cependant le pivot de cette équipe. Il a été étroitement surveillé par le meilleur attaquant défensif de l'adversaire - Ryan Kesler dans le cas des Ducks - mais il a récolté cinq points (deux buts, trois aides) en sept matchs.

Larsson croit que l'apport de tous enlève de la pression des épaules des meilleurs attaquants de l'équipe.

« Ils se mettent beaucoup de pression sur les épaules, a ajouté Larsson. C'est toujours une meilleure ambiance quand vous gagnez des matchs et la manière dont nous le faisons n'a pas vraiment d'importance. Ils nous ont permis de gagner beaucoup de matchs cette saison. »

McDavid a confirmé qu'il avait moins de pression quand des joueurs comme Desharnais, Kassian, Larsson, Letestu et Slepyshev inscrivent des buts importants.

« C'est certain que d'obtenir des buts de ces gars, c'est toujours bien, a dit McDavid. J'ai toujours cru en notre profondeur et en nos gars. Ils ne marquent peut-être pas à tous les matchs, mais ils obtiennent toujours des chances, ils créent des chances, donc c'est bien de les voir marquer. »

L'entraîneur des Oilers Todd McLellan ne voit pas la méthode des Oilers comme étant différente de celle des autres.

« Nous jouons simplement au hockey et la rondelle se retrouve sur la palette de quelqu'un qui tire dans le filet, a-t-il lancé. Il n'y a pas une marche à suivre en séries éliminatoires.

« Je l'ai dit environ huit fois déjà. On ne gagne pas un match grâce à un seul joueur. On gagne en équipe. Différents joueurs marquent à différents moments. C'est très important que ça se produise en séries. Ça doit se poursuivre. »

En voir plus