Skip to main content

Les Oilers ont le talent pour participer aux séries selon Holland

Edmonton n'a pas participé à la danse du printemps depuis 2017

par LNH.com @LNH_FR

Les Oilers d'Edmonton ont le talent pour participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, selon le directeur général de la formation albertaine Ken Holland. 

À LIRE AUSSI : Connor McDavid en bonne route vers le HartLes Sharks confiants de pouvoir participer aux séries

« Quand vous avez dans votre équipe Connor McDavid et Leon Draisaitl, et nous comptons sur d'autres bons joueurs évidemment, [Darnell] Nurse et [Ryan] Nugent-Hopkins entre autres, je crois que le moment pour faire les séries est maintenant. 

« Nous sommes dans la course, a mentionné Holland lors d'une entrevue radiophonique lundi. Quand vous avez McDavid, la fenêtre est ouverte. »

Cliquez ici pour entendre l'entrevue (en anglais).

Avec leur victoire face aux Maple Leafs lundi, les Oilers (23-17-5) ont pris le troisième rang de la section Pacifique. Ils n'ont pas participé aux séries éliminatoires depuis la saison 2016-17, la deuxième de McDavid dans la LNH. Les Oilers s'étaient alors inclinés en deuxième ronde face aux Ducks d'Anaheim.

Holland en est à sa première saison en tant que directeur général des Oilers, et il croit que tout peut arriver si Edmonton se qualifie pour l'après-saison. Il fait entre autres référence aux Blue Jackets de Columbus et à l'Avalanche du Colorado, les deuxièmes dernières équipes repêchées de chaque Association la saison dernière. 

Columbus a balayé le Lightning de Tampa Bay, gagnant du trophée des Présidents, en première ronde dans l'Est; l'Avalanche a renversé les Flames de Calgary, meilleure équipe de l'Ouest, en première ronde également. 

« Si nous pouvons nous qualifier, nous pourrions faire comme Columbus ou l'Avalanche - il faut simplement y entrer (dans les séries), et ce sera une toute nouvelle saison », a relevé Holland. 

Holland dit croire que McDavid et Draisaitl, qui mènent la Ligue au chapitre des points, sont la raison pour laquelle les Oilers se doivent de participer aux séries. Il aimerait ajouter de la profondeur à son équipe, mais il ne considère pas que ça les empêche de tout donner pour étirer la saison. 

 Video: EDM@TOR: McDavid marque un autre but spectaculaire

« À court terme, nous voulons essayer de participer aux séries dès cette année, a dit Holland. Pour les deux ou trois prochaines années, nous tenterons d'avoir plus de profondeur pour connaître de meilleures saisons régulières. Mais une meilleure saison régulière ne veut pas nécessairement dire que votre route en séries sera plus longue. Ça veut peut-être dire moins de stress en janvier et en février, mais il y aura toujours un stress de toute façon. Une fois que vous êtes en séries, la voie est libre. »

Holland est arrivé à Edmonton le 7 mai après avoir agi à titre de directeur général des Red Wings de Detroit pendant 22 saisons, où il a remporté trois championnats de la Coupe Stanley (1998, 2002, 2008), quatre trophées du Président (2002, 2004, 2006, 2008), 10 titres de section (1991, 2001-2004, 2006-2009, 2011) et cinq titres d'Association (2002, 2004, 2006-08). De plus, il était adjoint directeur général quand les Red Wings ont gagné la Coupe en 1997.

Il soutient que McDavid surpasse n'importe quel joueur du Temple de la renommée qu'il a côtoyé à Detroit. 

« J'ai côtoyé d'excellents joueurs à Detroit -- [Steve] Yzerman, [Sergei] Federov, [Brendan] Shanahan, [Henrik Zetterberg], [Pavel] Datsyuk ou [Niklas] Lidstrom, [Chris] Chelios. Mais je n'ai jamais vu un joueur comme Connor. Et il n'a que 22 ans, a admis Holland. Vous savez, Zetterberg et Datsyuk sont devenus Zetterberg et Datsyuk à 25 ou 26 ans. Ils jouaient dans la LNH à 21-22 ans, mais ils n'étaient que des joueurs de soutien. Ils sont par la suite devenus des joueurs incroyables qui nous ont permis d'avoir une équipe qui aspirait à la Coupe Stanley.

« Lorsque vous regardez ce que Connor a accompli à son âge - il a déjà remporté le trophée Hart, a terminé premier marqueur de la Ligue à deux reprises - je n'ai jamais géré qui que ce soit qui s'approche de Connor McDavid. Je me sens très, très chanceux de faire face à ce défi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.