Skip to main content

Les Oilers ont appris à gagner et ils en profitent

Ils ont comblé un déficit de deux buts jeudi pour l'emporter en prolongation face aux Sharks

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Les Oilers d'Edmonton ont une fois de plus démontré qu'ils sont en train de bâtir une équipe résiliente en l'emportant 4-3 en prolongation face aux Sharks de San Jose lors du cinquième match de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest.

Mais ce n'est pas le temps de se péter les bretelles. En avance 3-2 dans la série, les Oilers ont rappelé vendredi que le match le plus dur à gagner se pointait à l'horizon.

Les Oilers peuvent éliminer les Sharks avec une victoire lors du sixième match au SAP Center de San Jose, samedi (22h30 (HE); TVA Sports, NBCSN, SN, NBCS-CA).

« Nous allons voir à quel point c'est difficile, a déclaré Mark Letestu. C'est notre première chance de vivre ça en tant qu'équipe. Nous aimerions mettre fin à cette série à la première occasion. Nous allons devoir jouer notre meilleur match de la série. »

Letestu, qui a marqué un but avantage numérique lors du cinquième match, a fait remarquer que les Sharks s'améliorent plus la série avance.

« Cette équipe croit en ses moyens, a-t-il ajouté. Ils ont atteint la Finale de la Coupe Stanley l'an dernier. Ils croient probablement qu'ils seront en mesure de venir de l'arrière. Nous devrons faire tout en notre possible, les unités spéciales, les mises au jeu, tout ce qui a fonctionné hier soir. Il faudra faire ça à nouveau pour connaître du succès. »

L'entraîneur des Oilers Todd McLellan a dit que le sixième match à San Jose allait représenter tout un défi pour son équipe

« Tout le monde dit que le dernier match est le plus difficile à gagner, a indiqué McLellan. Les équipes qui jouent en ce moment croient en leur système peu importe leur position dans la série. C'est un amphithéâtre hostile. Nous avons connu du succès là-bas, mais le plus important pour nous sera d'être prêt à jouer.

« Je crois que nous avons appris des leçons du quatrième match. Nous savons qu'ils vont tout donner. Nous devrons élever notre jeu d'un cran. »

Les Oilers, blanchis 7-0 lors du quatrième match à San Jose, ont respecté leur promesse d'être meilleurs dans le cinquième duel et d'oublier rapidement à quel point ils avaient été mauvais lors de cet affrontement.

« Nous avons été très bons cette année pour rebondir et pour ne pas nous apitoyer sur notre sort, a déclaré Ryan Nugent-Hopkins. Une défaite de 7-0 est peut-être plus difficile à oublier parce qu'il n'y a rien de bon à retenir et on peut juste la reléguer aux oubliettes. »

Les Oilers ont inscrit le premier but lors du cinquième duel, mais perdaient 3-1 à 8 :38 du deuxième vingt.

Ils ont continué d'appliquer de la pression et ont créé l'égalité grâce au but d'Oscar Klefbom à 17 :14 du troisième engagement. Ce but a pavé la voie à une domination complète en prolongation, 14-2 au chapitre des tirs au but, qui s'est conclue avec le but de David Desharnais à 18 :15.

« La manière dont nous avons joué le match, la remontée et la prolongation, je ne sais pas si nous nous attendions à cela, mais nous avons connu un très fort match », a indiqué Letestu.

Ce sentiment de confiance a pris du temps à se développer. Il s'agit de quelque chose que McLellan a commencé à instaurer lorsqu'il a été embauché au début de la saison 2015-16.

« Depuis deux ans, il martèle toujours qu'il ne faut pas abandonner, a expliqué Letestu. Dans les dernières années, c'était assez difficile. Il y a eu des moments difficiles, des dures défaites. Ç'aurait été facile pour nous de tout abandonner et de rentrer à la maison. Mais en apprenant à gagner et à ne jamais lâcher, ç'a servi hier soir. 7-0, nous avons oublié. C'est une chose de le dire, c'en est une autre de le faire. Et nous l'avons fait. »

Cette performance a démontré à McLellan à quel point son équipe était forte mentalement.

« Nous étions calmes sur la banc, a ajouté McLellan. Nous avons tenté de faire des ajustements, mais nous tirions encore de l'arrière. Nous ne devions pas lâcher le plan de match pour jouer de manière individuelle et tenter de tout faire seul.

« Nous avons gardé espoir. Ça n'arrive pas du jour au lendemain. Ça s'apprend. Nous grandissons lentement en tant qu'équipe et dans cette capacité à garder confiance, à comprendre qu'il faut parfois utiliser les 60 minutes complètes. »

Et même s'il a martelé le message, McLellan ne veut pas prendre le crédit.

« C'est plus puissant. Quand les joueurs prennent le dessus sur les situations et qu'ils jouent avec du leadership et du calme, a-t-il expliqué. De voir que ça vient d'eux maintenant, ils comprennent que c'est possible et vont faire les choses de la bonne manière. »

Les Oilers ont beaucoup de choses à retenir du cinquième match, notamment le fait d'avoir trouvé le fond du filet à 5-contre-5 à trois occasions. Lors des quatre premiers affrontements, ils n'en avaient inscrit que deux dans cette situation.

« C'était bien hier, mais on pense déjà au prochain match, a dit Desharnais. Tout est à recommencer. Ce sont les séries. »

Les Oilers n'auront pas à rebondir, mais ils devront faire encore mieux puisqu'ils joueront à l'étranger.

« On doit encore atteindre un autre niveau et nous en aurons besoin, a indiqué Letestu. Ce sera un match très difficile. Nous aurons besoin de tout le monde. » 

En voir plus