Skip to main content

Les Oilers intraitables à la Classique héritage

Talbot bloque 31 lancers et Letestu réussit le but gagnant dans le gain de 3-0 face aux Jets

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

WINNIPEG - Auteurs déjà de deux spectaculaires remontées cette saison, les Jets de Winnipeg n'ont pas pu réaliser le coup d'éclat face aux Oilers d'Edmonton, dimanche, en présence d'une foule de 33 240 spectateurs venue humer le grand air au Investors Group Field à l'occasion de la Classique héritage Tim Hortons 2016 de la LNH.

Les Oilers ont marqué deux fois en l'espace de 1 :26 en deuxième période et ils n'ont plus jamais regardé derrière en route vers un gain de 3-0 - leur cinquième en six sorties cette saison.

Cam Talbot a bloqué 31 tirs pour signer son 12e blanchissage dans la LNH tandis que le but de Mark Letestu, réussi en infériorité numérique en deuxième période, allait s'avérer celui de la victoire.

Darnell Nurse et Zack Kassian, qui a de plus glané une passe, ont été autres les marqueurs. Connor McDavid a amassé une aide. C'était pour la jeune sensation son neuvième point en six matchs cette saison.

Video: Talbot et les Oilers remportent la Classique héritage

Connor Hellebuyck a maîtrisé 29 lancers devant le filet des Jets, qui ont essuyé un troisième revers en cinq rencontres.

Les Jets n'ont obtenu que deux tirs cadrés au cours des 13 premières minutes de jeu du troisième tiers.

Le début du match a été retardé de presque deux heures… en raison du beau temps! Le chaud soleil a compliqué la tâche des préparateurs de la glace. Le thermomètre indiquait 10,1 degrés Celsius au dépôt initial de la rondelle, à 16h53 HE.

But du match : Celui de Letestu en infériorité numérique, qui a brisé la glace à 9 :24 du deuxième vingt. Le rapide attaquant a intercepté un jeu dans sa zone avant de décamper fin seul après avoir vu le défenseur Dustin Bufyglien fendre l'air en voulant récupérer le disque à la ligne bleue.

Video: EDM@WPG: Letestu s'échappe et bat Hellebuyck

Arrêt du match : Cam Talbot contre le défenseur Tyler Myers, qui a tiré sur réception un lancer papillon que le gardien des Oilers n'a pas tout à fait maîtrisé de la mitaine, au moment où le score était 2-0.

Moment marquant : Le but du défenseur Nurse, qui s'est retrouvé au bon endroit et au bon moment en quittant le banc des pénalités à 11 :02. Il s'est surtout retrouvé avec le bon coéquipier, McDavid, lors d'une descente à deux contre un du centre de la patinoire. Il n'a eu qu'à concrétiser la passe du surdoué des Oilers.

Avant de marquer, Nurse avait assisté au but de Letestu assis sur le banc des pénalités.

Video: EDM@WPG: Nurse sort du cachot et compte

« C'est plutôt inhabituel comme situation, a rigolé Nurse. C'est la première fois que ça m'arrive. Je suis heureux simplement d'avoir pu saisir ma chance. Ç'a été un tournant majeur dans le match. »

L'entraîneur des Oilers Todd McLellan a dit que c'est très démotivant pour une équipe qui subit un traitement semblable.

Jeu du match : Le but de Kassian, qui a fait 3-0 en deuxième, dont l'attaquant recrue des Jets Patrik Laine s'est montré coupable. Une erreur de jeunesse bête, Laine s'est fait ravir le disque par Ryan Nugent-Hopkins dans son territoire. Nugent-Hopkins a envoyé la rondelle à Benoit Pouliot qui a alimenté Kassian à l'aide d'un beau relais du revers.

« Nous allons faire preuve de patience avec nos jeunes en les renvoyant au cœur de l'action même s'ils commettent des erreurs. Nous allons continuer de le faire. C'est tôt dans la saison », a commenté l'entraîneur des Jets Paul Maurice.

Video: EDM@WPG: Kassian creuse l'écart tard en 2e période

Ce qu'ils ont dit

« Ç'a été une longue journée, pas nécessairement la meilleure des choses. Nous sommes arrivés tôt au stade et nous n'avons pas eu de séance d'entraînement d'avant-match. Les gars s'échauffaient avant de sauter sur la glace et il y a eu le délai. J'ai fait une sieste et pris une bouchée. J'ai dû m'échauffer trois fois avant la vraie période de réchauffement sur la glace. » - L'attaquant des Jets Mathieu Perreault

« Nous avons commis trois revirements évidents, et le résultat a été percutant. Nous voyons trop souvent ça en début de saison. J'ai bien apprécié notre début de match. Nous avons eu trois excellentes occasions de marquer. On dirait que nous avons souvent raté la cible. Peu importe quand vous commettez des revirements, sur une bonne ou une mauvaise glace, la rondelle se retrouve habituellement dans votre filet. » - L'entraîneur des Jets Paul Maurice

Ce qu'il faut savoir

L'équipe hôte a rarement le meilleur dans les matchs en plein air. Seulement cinq ont signé la victoire en 19 occasions.

C'est loin d'être une coïncidence, selon l'entraîneur des Oilers Todd McLellan.

« C'est plus facile d'être l'équipe visiteuse, a-t-il opiné. C'est ma deuxième expérience et la première fois à l'étranger (Les Sharks qu'il dirigeait avaient subi la défaite contre les Kings de Los Angeles en février 2015). L'équipe hôte doit composer avec l'atmosphère de cirque qui entoure souvent ces événements. Les distractions sont nombreuses. Je suis sûr que ç'a à voir. Si on me disait que nous deons jouer un autre match en plein air, je souhaiterais être l'équipe visiteuse. »

Pour Paul Maurice des Jets, le fait que l'équipe hôte tente peut-être davantage de donner un spectacle est peut-être une partie de l'explication.  

« La pression n'est absolument pas un facteur », a ajouté l'entraîneur.

La suite

Jets : À Dallas contre les Stars, mardi (20h30 HE; FS-SW, TSN3).

Oilers : Accueillent les Capitals de Washington, mercredi (21h30 HE; SN360, SN1, SNO, SNW, CSN-DC).

En voir plus