Skip to main content

Les nouvelles ne sont pas encourageantes au sujet de Koivu et de Price

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les nouvelles ne sont pas encourageantes au sujet de l'état de santé de Saku Koivu et de Carey Price, qui brillaient par leur absence sur la glace du complexe sportif Bell, mercredi. Blessés tous deux à une cheville, le capitaine du Canadien a connu un recul dans sa période de récupération, mardi, tandis que Price met plus de temps que prévu à se rétablir.

L'entraîneur du Tricolore, Guy Carbonneau, a affirmé qu'il préférerait que le jeune gardien renonce à participer au match des étoiles à Montréal, dans une dizaine de jours.

"J'ai de la misère à penser que Carey va être au match des étoiles, s'il n'est pas de retour à l'entraînement en fin de semaine et qu'il ne participe pas à un des deux matchs de l'équipe, la semaine prochaine", a indiqué Carbo.

"La recommandation que je vais faire à Bob Gainey (le directeur général), c'est qu'il n'aille pas au match des étoiles. Je sais que c'est un événement important pour lui, mais moi je dois penser à notre deuxième moitié de saison.

"Au match des étoiles, il ne jouerait que 20 minutes mais il courrait le risque d'aggraver sa blessure", a-t-il ajouté.

Price a devancé de justesse Marc-André Fleury, des Penguins de Pittsburgh, au scrutin populaire de la LNH pour l'obtention du poste de gardien partant de l'équipe de l'Association Est.

Carbonneau a dit n'avoir aucune idée des progrès que le gardien âgé de 21 ans a réalisés dernièrement.

"On ne m'a rien dit. Une journée, tout est bien. Une autre, ça va mal", a-t-il mentionné.

Comme Koivu, Price n'a pas chaussé les patins, mercredi. On l'a aperçu dans le gymnase de l'équipe en train de courir sur un tapis roulant.

Koivu, qui visait un retour au jeu cette semaine, a essuyé un revers, mardi, quand il a ressenti de la douleur.

Le médecin lui a aussitôt demandé de cesser toute activité pendant quelques jours, avant de tenter de nouveau de patiner. Il devrait réessayer, samedi ou dimanche.

"Ca modifie quelque peu les plans, a admis Carbonneau. Mais on préfère préconiser une approche conservatrice."

Le Canadien devrait donc fort possiblement saluer les retours au jeu des Koivu, Price et Georges Laraque, qui est réapparu dans l'entourage de l'équipe mercredi, à la suite de la pause du match des étoiles.

Blessé au dos, Laraque a recommencé à patiner depuis quelques jours et tout se passe pour le mieux. Mercredi également, Mathieu Dandenault (avant-bras fracturé) et Chris Higgins (épaule) se sont entraînés sur la glace en solitaire.

Plus transparent

Carbonneau a profité de l'occasion afin de lever le voile sur la nouvelle politique de l'équipe en matière de divulgation d'informations au sujet des joueurs blessés.

"La ligue a instauré cette saison une politique de non-divulgation afin de protéger les joueurs. Ca fonctionne dans plusieurs villes, où la présence médiatique est faible. Mais ça ne fonctionne pas à Montréal. A la suite des rumeurs folles qui ont circulé au sujet de Carey et de Georges, on a tenu une réunion dernièrement - Bob (Gainey), Julien (BriseBois), Graham (Rynbend), Donald (Beauchamp), Dominick (Saillant) et moi. On a décidé de donner les détails quand il s'agit d'une blessure sérieuse, qui va nécessiter une absence de plus d'une semaine, avec le consentement des joueurs. Dans les cas de blessures mineures, on va continuer d'en dire le moins possible."

Le hockey étant ce qu'il est à Montréal, Carbonneau s'est tout de même dit surpris des débordements qui ont eu lieu, la semaine dernière, dans les cas de Price et de Laraque. On a lancé que Price était en cure de désintoxication ou qu'il souffrait de la mononucléose. On a dit de Laraque qu'il n'était pas en bonne forme et qu'il était désintéressé de jouer au hockey.

En voir plus