Skip to main content

Les nouveaux joueurs constatent que les partisans ont la mèche courte

LNH.com @NHL

MONTREAL - Mike Cammalleri, Brian Gionta, Scott Gomez et les autres nouveaux joueurs du Canadien constatent que les partisans de l'équipe ont la mèche courte. Cinq défaites d'affilée, et le mécontentement gronde déjà.

"Les partisans s'attendent à ce qu'on ait du succès. Leur réaction en ce sens n'est pas imprévisible. Si j'étais un partisan, je ne serais pas content moi non plus", a affirmé Cammalleri, au terme du revers de 3-1 face aux Sénateurs d'Ottawa.

"On doit cesser de dire que nous ne sommes pas chanceux, a-t-il ajouté plus tard, et faire en sorte de remporter des matchs."

Gionta dit aussi partager la frustration des partisans au Centre Bell.

"Nous devons trouver des façons de gagner des matchs, peu importe..., a-t-il martelé. Dans le moment, on ne le fait pas. Il n'y a aucune excuse qui tienne. Nous devons parvenir à marquer des buts."

Le CH totalise 15 filets en sept rencontres, soit une moyenne tout juste au-dessus de deux par match. Dans ce contexte, le gardien bénéficie d'une faible marge de manoeuvre, et l'entraîneur Jacques Martin l'a relevé.

"Notre gardien n'est pas à blâmer (pour la défaite), a-t-il avancé, après qu'on lui eut fait remarquer que Pascal Leclaire avait mieux fait que Carey Price. C'est une affaire d'équipe."

Martin a dit comprendre également le mécontentement des partisans, "mais on doit continuer de travailler fort et d'afficher de la combativité".

Il a noté des aspects positifs, comme l'effort collectif qui s'améliore en défense. L'équipe accorde en effet moins de tirs au but.

"On joue mieux sans la rondelle. On doit conserver une attitude positive", a-t-il mentionné.

"On avait de nouveau bien amorcé le match. On doit être capable de profiter des occasions qu'on a."

L'entraîneur a confié que le Canadien avait été privé des services de Brian Gionta, en raison d'un bris d'équipement, pendant la majeure partie de la double supériorité numérique du premier vingt.

"Il est un joueur important, notre seul droitier du groupe. ??'aurait sûrement aidé qu'il puisse être là."

Le joueur de centre Tomas Plekanec n'a pas été surpris de voir son ancien coéquipier Alex Kovalev regagner le coeur des partisans de l'équipe.

"Je vous l'avais dit vendredi qu'Alex serait bien accueilli à son retour à Montréal", a-t-il résumé.

En voir plus