Skip to main content

Les négociations entre Panarin et les Blue Jackets seraient au neutre

L'attaquant ne voudrait pas signer une prolongation de contrat et pourrait être échangé

par LNH.com @LNH_FR

Artemi Panarin et les Blue Jackets de Columbus n'ont fait aucun progrès vers une prolongation de contrat, selon ce que son agent a révélé à The Athletic, lundi.

Panarin, son agent Daniel Milstein et le directeur général des Jackets Jarmo Kekalainen se sont rencontrés à Nice, en France, où Panarin est présentement en vacances.

Ce fut une « bonne conversation », mais il n'y a eu « aucun progrès en ce moment » a indiqué Milstein au site internet. Kekalainen n'a pas voulu commenter le dossier.

Panarin peut devenir joueur autonome sans compensation au terme de la saison quand le contrat de deux ans qu'il a signé avec les Blackhawks de Chicago, le 28 décembre 2016, expirera. L'attaquant de 26 ans peut signer une prolongation de contrat allant jusqu'à huit ans depuis le 1er juillet.

Kekalainen a indiqué que les Blue Jackets veulent lui accorder un contrat à long terme et ne veulent pas l'échanger. Rien ne laisse cependant croire que Panarin désire prolonger son contrat avec les Blue Jackets, selon The Athletic.

« Nous voulons l'avoir pour huit ans, nous lui avons fait savoir que nous voulons qu'il soit une pièce importante de notre futur et que nous voulions bâtir l'équipe autour de lui », a déclaré Kekalainen le 22 juin.

Milstein a déjà nié que son client avait fourni une liste d'équipes avec lesquelles il serait prêt à négocier un contrat à long terme pour faciliter une transaction.

« Il connaît la ville, il n'y a aucun travail de vente à faire ici, a déclaré le capitaine des Jackets, Nick Foligno à The Athletic, plus tôt ce mois-ci. Il a vécu ici pendant un an et il a connu du succès. Il est aimé du personnel, des partisans et des joueurs. S'il ne connait pas nos sentiments à son égard, il ne comprendra jamais.

Il semble que Panarin soit hésitant à l'idée de vivre et de jouer à Columbus.

« Je ne veux pas parler pour lui, mais je pense pas qu'il hait Columbus, a ajouté Foligno. Je pense qu'il aime ça ici.

« C'est pourquoi tout ça m'a pris par surprise. Si vous m'aviez posé la question à la fin de la saison, je vous aurais dit qu'il allait signer ici sans problème. Mais peut-être qu'il s'est mis à penser au fait de vivre à Columbus pendant huit ans.

« Si vous n'avez pas de famille et que ce n'est pas dans vos plans, alors je peux reconnaître que la situation est un peu différente. J'ai des enfants comme plusieurs gars de l'équipe et je ne pense pas qu'il y ait une meilleure ville au pays pour fonder une famille. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.