Skip to main content

Les membres de l'Océanic ont scruté les Spitfires de près, samedi

LNH.com @NHL

RIMOUSKI - Ils étaient une quinzaine de joueurs de l'Océanic à avoir accepté l'invitation du club rimouskois à assister au match de la coupe Memorial entre les Voltigeurs de Drummondville et les Spitfires de Windsor, samedi après-midi, au Colisée de Rimouski.

Pas étonnant, puisque l'Océanic affrontera ces mêmes Spitfires, dimanche après-midi.

"On vit un événement. Il y en a qui en sentent le besoin (de voir un adversaire de près), d'autres qui n'ont pas ce besoin", a souligné l'entraîneur de l'Océanic Clément Jodoin, samedi, quelques heures avant la rencontre entre les champions de la LHJMQ et ceux de la Ligue junior de l'Ontario. "Tu as une bien meilleure idée de l'adversaire en le regardant en personne que sur vidéo."

Jodoin entendait aussi profiter du match de samedi pour se faire une première véritable impression au sujet des Spitfires.

"Jusqu'ici, je m'étais concentré exclusivement sur Kelowna", a indiqué Jodoin, en parlant de l'équipe que l'Océanic a affrontée en match d'ouverture de la coupe Memorial, vendredi soir. "Je ne m'étais pas concentré sur Windsor du tout. J'ai deux de leurs matchs en filière, mais pour moi c'est le match de (samedi) qui va me dicter beaucoup plus la préparation de (dimanche). Parce que c'est là que ce match se joue. Ils n'apporteront pas 75 000 changements d'aujourd'hui à demain."

-

L'entraîneur des Spitfires Bob Boughner s'attendait, après son match de samedi, à un duel aussi relevé contre l'Océanic qu'il ne l'a été contre les Voltigeurs.

"L'Océanic, tout comme les Voltigeurs, a beaucoup de vitesse et un excellent gardien, a déclaré Boughner après la défaite de 3-2 en prolongation contre Drummondville. Mais comme je l'ai dit depuis le début, notre tâche consiste à nous inquiéter de notre propre niveau de jeu. Nous devrons retrouver le niveau d'exécution dont nous avons fait preuve en saison régulière et dans les séries. Notre prochain match sera le plus important du tournoi pour nous."

-

Guy Boucher ne tarissait pas d'éloges à l'égard de Gabriel Dumont, l'un des marqueurs de son équipe, samedi, dans la victoire des Voltigeurs contre les Spitfires.

"C'est une machine, a dit de lui le pilote du club drummondvillois. En 11 ans dans (la LHJMQ), je n'ai jamais vu un joueur plus coriace que lui, livre pour livre. Malgré tous les bobos qu'il a en ce moment - et il en a, attendez que je vous en parle après que le tournoi sera terminé - qu'il performe à un tel niveau, ça dépasse l'entendement.

"Au fil des ans, j'en ai vu des joueurs qui sont capables d'en prendre. Mais ce qu'il réussit, c'est exceptionnel. J'ai beaucoup de respect pour lui, et les joueurs aussi.

"Si les recruteurs (de la LNH) ne sont pas encore convaincus à son sujet... Si un jour je monte en haut (dans la LNH), croyez-moi, ce ne sera pas long avant qu'il suive. Comme un Maxime Talbot, c'est le genre de joueur qui trouve toujours le moyen de monter d'un niveau."

-

Les joueurs de l'Océanic, libérés de leur retraite fermée pendant quelques heures, samedi, devaient se retrouver pour un souper d'équipe après la rencontre Drummondville-Windsor, avant de rentrer à l'hôtel en fin de soirée.

-

?? écouter parler Clément Jodoin, les Sabres de Buffalo vont miser sur tout un défenseur en Tyler Myers dans quelques années. Le grand no 3 des Rockets de Kelowna en a d'ailleurs impressionné plus d'un, vendredi soir, dans le gain de 4-1 des siens contre l'Océanic. Le colosse de six pieds sept pouces et 211 livres a non seulement marqué un but et amassé deux aides, il a étonné par son élégance et sa fluidité sur la patinoire.

"Je le prendrais sur mon équipe tout de suite, a lancé Jodoin, samedi matin, lorsqu'on lui a mentionné le nom de Myers. Je suis impressionné par l'athlète, sa grandeur, sa cohésion, sa coordination, sa vitesse, son lancer... Il est un joueur complet à 18 ans, imaginez ce que ça donnera quand il sera rendu à maturité...

"C'est un beau joueur. Je suis certain que les partisans (de l'Océanic) l'ont apprécié, a ajouté Jodoin. Il faut que tu saches donner à César ce qui appartient à César - mais lui, il a plus. Il a pas mal plus, il est beau à voir jouer, il est plaisant à voir jouer. Il est physique, c'est un compétiteur, il soutient l'attaque. Il a beaucoup d'atouts."

Selon Jodoin, Myers va s'intégrer très bien au hockey tel qu'il est maintenant pratiqué dans la LNH.

"Il n'est pas juste gros et grand, il peut patiner et il peut lancer. Et il a le sens du hockey. Souvent, ce n'est pas beau à voir, un joueur qui est aussi grand. Mais lui, il est beau à voir. Il est élégant."

En voir plus