Skip to main content

Les meilleurs pointeurs de la LNH au fil des ans

Il y a 56 ans aujourd'hui, Gordie Howe devançait Maurice Richard avec un 947e point

par John Kreiser @jkreiser7713 / Directeur de la rédaction NHL.com

Gordie Howe et Maurice Richard ont été de féroces rivaux pendant 14 saisons dans la LNH, alors il allait sans doute de soi que Monsieur Hockey soit celui qui dépasse le Rocket au premier rang des pointeurs de tous les temps dans la ligue.

Howe s'est retrouvé devant Richard le 16 janvier 1960, quand il a inscrit un but et une aide dans une victoire de 3-1 contre les Blackhawks de Chicago. Howe a conclu la rencontre avec un total de 947 points en carrière, un de plus que Richard, qui en était à sa dernière saison avec les Canadiens de Montréal. Richard a pris sa retraite à l'issue de la saison 1959-60 et il affichait alors 965 points, mais Howe a conclu la campagne avec 977 points. Il a éventuellement établi des marques de la LNH en récoltant 801 buts et 1850 points, des statistiques qui ont tenu jusqu'à ce que Wayne Gretzky lui succède.

Howe et Gretzky ont été les neuvième et dixième joueurs à détenir le premier rang de tous les temps au chapitre des points. Voici un aperçu de la façon dont ce record a évolué depuis que la ligue a lancé ses activités le 19 décembre 1917 :

Joe Malone

Malone, un joueur vedette durant sept saisons dans l'Association nationale de hockey, n'a pas ralenti du tout quand il s'est retrouvé dans la LNH en 1917. Il a marqué cinq buts pour les Canadiens de Montréal lors de la soirée d'ouverture de la ligue et il a mené la LNH cette saison-là avec 44 buts et 48 points. Après avoir raté la majorité de la saison 1918-19 en raison d'une blessure au bras, Malone a encore une fois pris le premier rang dans la LNH en 1919-20 en vertu d'une production de 39 buts et 49 points, s'alignant cette fois avec les Bulldogs de Québec. Quand il a pris sa retraite après la saison 1923-24, il affichait 175 points, dont 143 buts.

Cy Denneny

Denneny, un attaquant des Sénateurs d'Ottawa, a marqué 36 buts en 20 matchs en 1917-18 puis 34 en 1920-21. Il a dépassé le total de Malone au milieu de la saison 1922-23 et il est devenu le premier joueur à atteindre le cap des 300 points, le 27 février 1926. Denneny a pris sa retraite à l'issue de la saison 1928-29 et il totalisait alors 333 points (248 buts, 85 aides) en 328 rencontres, toutes disputées avec les Sénateurs sauf les trois dernières.

Howie Morenz

Morenz, un joueur vedette avec les Canadiens de 1923 à 1934, a dépassé Denneny le 19 mars 1932. Morenz a marqué 30 buts ou plus à deux reprises, a été le meilleur pointeur de la LNH en 1927-28 ainsi qu'en 1930-31, et il a été le premier joueur dans l'histoire de la ligue à se rendre à 400 points. Après trois saisons avec les Blackhawks de Chicago et les Rangers de New York, il est retourné avec les Canadiens en 1936-37 et il affichait le même niveau qu'avant quand il a subi une blessure à la jambe, le 28 janvier 1937, qui a mis fin à sa carrière. Quand Morenz est décédé le 8 mars 1937, il était le meilleur pointeur de tous les temps de la LNH avec 472 points (271 buts, 201 aides).

Nels Stewart

Stewart a été le meilleur pointeur de la LNH au cours d'une saison à une seule reprise, quand il a récolté 42 points (dont 34 buts) en tant que recrue en 1925-26. Stewart s'est toutefois avéré un des joueurs les plus constants à l'attaque dans la ligue durant ses sept campagnes avec les Maroons de Montréal et ses huit autres, partagées entre les Bruins de Boston et les Americans de New York. Stewart a dépassé Morenz pour les points en carrière le 24 novembre 1938, puis il a pris sa retraite en 1940 en tant que détenteur des records de la LNH pour les buts (324) et les points (515).

Syd Howe

Le premier Howe à obtenir le premier rang de tous les temps dans la LNH était un joueur qui a affiché une belle constance durant ses 16 campagnes, disputées pour la plupart avec les Red Wings de Detroit. Howe n'a jamais été le meneur de la ligue pour les buts ou les points en une saison, et il a été nommé une seule fois au sein d'une équipe d'étoiles à la fin d'une campagne, en 1944-45, quand il a été retenu au sein de la deuxième équipe après avoir récolté 53 points en 46 matchs. Il a dépassé Stewart en obtenant son 516e point le 8 mars 1945, et il affichait 528 points (237 buts, 291 aides) quand il a pris sa retraite en 1946.

Bill Cowley

Howe a conservé le premier rang en carrière pendant moins de deux ans avant que Cowley, un des meilleurs fabricants de jeux de son époque, le dépasse en récoltant son 527e point le 12 février 1947. Cowley, qui a disputé 12 saisons avec les Bruins de Boston après avoir pris part à une campagne avec les Eagles de St. Louis, a pris sa retraite à l'issue de la saison 1946-47 avec un total de 548 points (195 buts, 353 aides).

Elmer Lach

Joueur de centre du renommé trio des Canadiens de Montréal surnommé la « Punch Line », qui comptait aussi Maurice Richard et Toe Blake, Lach a remporté deux championnats des marqueurs de la LNH et il a mené la ligue au chapitre des mentions d'aide à trois reprises. Il a dépassé Cowley le 23 février 1952. Alors qu'il avait besoin de deux points pour s'emparer du record, il a inscrit un but et trois aides dans un match contre les Blackhawks de Chicago. Six jours plus tôt, Lach avait dépassé la marque de Cowley pour les aides en carrière dans la LNH (354). Lach a toutefois été le premier meilleur marqueur en carrière à voir son record être réédité avant que sa carrière dans la LNH prenne fin. Il avait 610 points à sa fiche quand il a été dépassé par un de ses compagnons de trio et il a complété sa carrière à l'issue de la saison 1953-54 avec un total de 623 points (215 buts, 408 aides).

Maurice Richard

Richard a dépassé Lach quand il a marqué un but et amassé deux aides dans un gain de 7-2 des Canadiens de Montréal contre les Rangers de New York, le 12 décembre 1953, ce qui lui donnait 611 points. Le point qui a permis de rééditer la marque est venu un peu plus d'un mois après que Richard eut dépassé Nels Stewart au premier rang de tous les temps pour les buts. Mais le record de points de Richard n'a pas duré aussi longtemps que sa carrière, qui a pris fin après la saison 1959-60. À sa retraite, il affichait 965 points, ainsi qu'un total record de 544 buts.

Gordie Howe

Howe a amassé une aide sur un but marqué en deuxième période par Alex Delvecchio et il a trouvé le fond du filet en avantage numérique tôt en troisième période de son 888e match dans la LNH pour ainsi dépasser Richard. Howe a conclu la saison 1959-60 avec 73 points, finissant ainsi parmi les cinq premiers marqueurs de la ligue pour la 10e fois. Il devait réaliser cet exploit pendant 20 saisons consécutives en tout. Howe a détenu le titre de meilleur pointeur dans l'histoire de la LNH pendant près de 30 ans, réussissant en cours de route à presque doubler le total de points qui lui avait permis de s'emparer initialement du record. Il a inscrit un but et une aide à son dernier match dans la LNH, le 6 avril 1980, ce qui lui donnait 801 buts et 1850 points.

Wayne Gretzky

Howe était l'idole de jeunesse de Gretzky, et ce dernier n'avait pas encore 30 ans quand il a commencé à effacer plusieurs des marques que Howe avait inscrites au livre des records de la LNH. Gretzky s'est emparé du record de points en saison régulière le 15 octobre 1989, quand un but de dernière minute pour les Kings de Los Angeles contre les Oilers d'Edmonton lui a donné 1851 points. Gretzky a passé une autre décennie à ajouter à ses totaux, prenant sa retraite après la saison 1998-99 alors qu'il était le détenteur des records de la LNH pour les buts (894) et les points (2857) en carrière en saison régulière.

Ce sont là des chiffres qui seront difficiles à battre. Jaromir Jagr, l'attaquant de 44 ans des Panthers de la Floride, est le deuxième marqueur dans l'histoire de la LNH en saison régulière (1984 points après les matchs de samedi) et le plus jeune joueur actif qui compte plus de 1000 points est Alex Ovechkin, 31 ans, des Capitals de Washington.

En voir plus