Skip to main content

Les meilleurs moments de la saison… jusqu'ici : Ronde 2, Match no 4

La cérémonie lors de laquelle les Blues ont hissé leur bannière de champions se mesure aux Canucks, qui ont rendu hommage aux jumeaux Sedin

par LNH.com @LNH_FR

La saison 2019-20 de la LNH nous a offert plusieurs moments mémorables, et continuait de le faire jusqu'à ce que la saison soit mise en pause en raison des inquiétudes liées au coronavirus. C'est maintenant le moment pour les partisans de décider lequel de ces moments était le plus inoubliable parmi les 32 qui ont franchi la première ronde. Chaque jour, les partisans pourront voter entre deux moments, ce qui permettra de savoir lequel est le plus mémorable.

Les amateurs peuvent voter sur Twitter et Instagram chaque jour à partir de midi jusqu'à 10 h (HE) le lendemain. Le gagnant de chaque duel sera révélé, et ce sera au tour de deux autres moments de croiser le fer.

À LIRE AUSSI : Meilleurs moments de la saison jusqu'ici : Les résultats des duels

Pour chaque affrontement, les amateurs profiteront de l'avis de deux membres de l'équipe de rédaction de NHL.com, qui expliqueront pourquoi leur moment devrait passer à la troisième ronde.

Dans le duel d'hier, la belle soirée passée par une jeune partisane des Coyotes grâce au capitaine Oliver Ekman-Larsson a eu le dessus sur le record d'équipe pour une recre de Cale Makar avec l'Avalanche du Colorado.

L'affrontement d'aujourd'hui met aux prises les Canucks de Vancouver, qui ont retiré les numéros 33 et 22 de Henrik Sedin et de Daniel Sedin, le 12 février, et la cérémonie au cours de laquelle les Blues de St. Louis ont hissé leur bannière de champions de la Coupe Stanley, le 2 octobre.

William Douglas, journaliste NHL.com

Selon moi, la cérémonie du retrait des chandails de Daniel et de Henrik Sedin est le meilleur moment. De telles cérémonies peuvent être délicates. La foule peut être mélancolique et triste de dire adieu à son joueur préféré. Ce dernier peut avoir des regrets et se dire qu'il a pris sa retraite trop rapidement. Mais la cérémonie en l'honneur de Daniel et de Henrik n'avait rien à voir avec ça. C'était une célébration qui ressemblait en quelque sorte à une collation des grades. Les quelque 19 000 partisans réunis à l'intérieur du Rogers Arena étaient un peu comme de fiers parents, versant des larmes de joie pour les jumeaux qu'ils ont vus à l'œuvre pendant 17 saisons jusqu'à ce qu'ils deviennent « les deux plus grands joueurs de l'histoire des Canucks », comme l'a dit le descripteur des matchs de Vancouver John Shorthouse. Henrik est le meneur de l'histoire de Vancouver avec 1070 points (240 buts, 830 passes) en 1330 matchs, et Daniel vient au deuxième rang avec 1041 points (393 buts, 648 aides) en 1306 rencontres. Les Sedin ont profité pleinement de ce moment spécial, souriant aux partisans et plaisantant avec Stan Smyl, Roberto Luongo, Trevor Linden et d'autres grands joueurs des Canucks qui étaient assis sur des chaises sur la patinoire. « Nous sommes débarqués ici en 1999 et nous nous sommes sentis comme à la maison dès le premier jour », a lancé Henrik à la foule. « Nous voulons vous remercier pour la manière dont vous nous avez traités, nous et nos familles. » La foule les a ensuite remerciés pour leurs 17 saisons de hockey de la meilleure façon possible : avec une ovation debout.

Video: CHI@VAN: Les Canucks retirent les numéros des Sedin
 

Tom Gulitti, journaliste NHL.com

J'admire les Sedin, et c'était la bonne chose à faire que de les honorer le même soir. Mais selon moi, le retrait d'une bannière de champions éclipse le retrait d'un numéro (ou deux). Les Blues de St. Louis ont retiré sept numéros avant de remporter la Coupe Stanley pour la première fois, la saison dernière. La cérémonie a permis aux Blues et à leurs partisans de célébrer une dernière fois le championnat avant d'entamer leur quête de remporter la Coupe à nouveau. Ç'a également été la première occasion des Blues de soulever la Coupe sur la glace du Enterprise Center, car ils l'ont gagnée à l'étranger, défaisant les Bruins de Boston 4-1 dans le match no 7 de la Finale au TD Garden. La cérémonie a fait ressurgir plusieurs souvenirs du parcours jusqu'à la Coupe, alors que plusieurs moments marquants ont été diffusés sur l'écran géant. Sans surprise, la partisane Laila Anderson, dont le combat contre la lymphohistiocytose hémophagocytaire, un syndrome de réponse inflammatoire systémique, a été une inspiration pour les Blues, était dans l'assistance après qu'on l'eut surprise la journée précédente avec sa propre bague de la Coupe Stanley. Et bien sûr, on a fait jouer Gloria, le succès de Laura Branigan de 1992, à tue-tête dans l'aréna après avoir hissé la bannière dans les hauteurs de l'édifice.

Video: WSH@STL: Les Blues célèbrent leur triomphe

 

Tweet from @NHL: Oliver Ekman-Larsson (@OEL23) honoring a young fan on #HockeyFightsCancer night advances! ������Which are you taking today: the Sedin twins' jersey retirement or the @StLouisBlues raising their first Stanley Cup banner? 🤔VOTE ������

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.