Skip to main content

Les meilleurs joueurs sont de retour en forme à Los Angeles

Les Kings connaissent le meilleur début de saison de leur histoire

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Kings de Los Angeles connaissent le meilleur début de saison de leur histoire et l'explication est toute simple pour le président de l'équipe Luc Robitaille.

« Nos meilleurs joueurs jouent comme ils doivent le faire », a répondu Robitaille au cours d'une entrevue téléphonique à LNH.com, lundi.

[LIRE AUSSI: Questions & réponses avec Luc Robitaille]

Avant de recevoir les Canadiens de Montréal mercredi (22 h 30 HE; RDS, TSN2, NBCSN), les Kings (4-0-1) étaient la seule équipe de la LNH encore invaincue cette saison en temps réglementaire.

« Dustin Brown est de retour en grande forme, a continué Robitaille. Anze Kopitar joue à la hauteur de ses capacités, comme les Jeff Carter, Tyler Toffoli et Tanner Pearson. C'est la raison de nos succès. »

Brown a déjà sept points à son dossier après cinq matchs. Il en a récolté 36 en 80 rencontres, la saison dernière, sa plus productive depuis la saison 2011-12. Le capitaine Kopitar a amassé huit points, après avoir connu une dernière saison décevante de 52 points.

L'arrivée de nouvelles voix, du directeur général Rob Blake et de l'entraîneur John Stevens entre autres, n'est pas étrangère à la situation.

« C'est parfois une bonne chose pour les joueurs d'amener une nouvelle voix et une façon de faire différente, a soutenu le président. Ça n'a rien à voir avec l'entraîneur en place. Darryl Sutter a fait du travail exceptionnel. »

Le directeur général Dean Lombardi et Sutter ont été des contributeurs des deux conquêtes de la Coupe Stanley des Kings en 2012 et en 2014.

Mais l'organisation a décidé de procéder à un grand ménage en avril après avoir raté les séries éliminatoires pour la deuxième fois au cours des trois dernières saisons.

Une idée novatrice

Elle avait besoin de sang nouveau : Blake et à Stevens se sont amenés en remplacement de Lombardi et de Sutter. Stevens s'est entouré de nouveaux adjoints, Dave Lowry et Dan Nachbauer. Il a même innové en créant un poste de coordonnateur de l'attaque que l'équipe a confié à l'ancien joueur étoile Pierre Turgeon.

« L'engagement de Pierre a été une idée de groupe, a expliqué Robitaille. Nous étions à la recherche d'une bonne tête de hockey à l'attaque. L'idée plaisait à Rob (Blake) et à John (Stevens). Je crois que c'est Pat Flatley qui a amené sur le tapis le nom de Pierre et qui a suggéré qu'on le contacte. Nous voulions avoir quelqu'un qui voit les choses différemment, d'un vent de fraîcheur. »

Robitaille a ajouté qu'on a choisi de désigner Turgeon, auteur de 515 buts et qui a totalisé 1327 points en carrière, comme coordonnateur de l'attaque afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté.

« Nous voulions que ce soit clair, qu'il n'y ait aucun doute et que ce soit compris de tout le monde. Pierre est un adjoint de John au même titre que les autres. Il voyage avec l'équipe. Il est tout le temps avec les gars. Il travaille fort. Jusqu'à maintenant, il a bien l'air d'apprécier. »

Les Kings ont également revampé leur formation avec l'arrivée des jeunes Alex Iafollo et Oscar Fantenberg ainsi que de Christian Folin en provenance du Wild du Minnesota.

Le défenseur étoile Drew Doughty connaît un regain de vie à l'instar des attaquants vedettes. Il a déjà cinq points à sa fiche en autant de matchs. L'entraîneur Stevens ne l'utilise pas à outrance, comme le faisait Sutter.

Le gardien Jonathan Quick est de retour en santé, lui qui a été contraint à plusieurs mois d'inactivité la saison dernière après s'être blessé à l'aine dès le match d'ouverture.

Face aux Canadiens, les Kings vont clôturer une entrée en la matière de six rencontres au Staples Center, avant de partir pour six matchs à l'étranger.  

« Nous avons saisi l'occasion de bien commencer la saison à domicile. Au cours des trois dernières saisons, nous avions connu des lents débuts de saison, a relevé Robitaille. C'est dur dans ce temps-là de revenir parmi les équipes de tête et de même participer aux séries éliminatoires. L'objectif est de connaître le meilleur départ possible. Ça ne peut qu'être bénéfique pour plus tard et même aider à la préparation pour les séries. »

En voir plus