Skip to main content

Poolers : Top-25 des gardiens

Carey Price est le gardien de l'heure dans la LNH en janvier, ce qui ne veut pas dire que les Canadiens doivent le surcharger

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

On ne sait pas ce qu'étaient les résolutions de Carey Price pour la nouvelle année, mais si elles étaient de revenir à ses bonnes habitudes, c'est mission accomplie. Depuis le 1er janvier, aucun gardien partant n'a été plus dominant que celui des Canadiens de Montréal.

Durant ces 20 premiers jours de l'année, la moyenne de buts accordés de Price (1,59) est la meilleure de la LNH parmi les 31 gardiens ayant disputé le plus de matchs depuis le début de la saison. Son pourcentage d'arrêts (,959) arrive au même échelon.

La seule statistique qui fait défaut pour les poolers, c'est sa fiche de quatre victoires et trois défaites en sept départs. Difficile d'en vouloir à Price, puisqu'il n'a accordé que 2,66 buts en moyenne lors de ces trois revers. Combien les Canadiens ont-ils marqué de filets lors de ces trois matchs pour l'appuyer? Un grand total de deux. 

Poolers: Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaineLe top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Ce réveil de Price peut s'expliquer par les trois matchs qu'il a ratés entre le 28 et le 31 décembre. Le personnel médical des Canadiens avait décidé de reposer Price, qui trainait une blessure depuis sept semaines. Ce n'est jamais facile de ne pas habiller son gardien numéro un, mais la décision s'est avérée payante. 

Le jeu est à ce point rendu rapide dans la LNH qu'un gardien qui n'est pas à 100 pour cent peut devenir une nuisance pour son équipe. C'est encore plus vrai cette saison alors que les dimensions de l'équipement des cerbères ont été réduites. Un déplacement une fraction de seconde moins rapide peut être à l'origine d'un but qui n'en aurait pas été un l'an dernier, encore moins il y a quelques années à peine.

À la lumière des succès de Price depuis qu'il a pris du repos, on peut comprendre la décision de ne pas participer au Match des étoiles. L'organisation montréalaise avait indiqué, lors du retour de Price à l'entraînement le 2 janvier, que la blessure du gardien devait être « gérée », car elle n'était pas complètement guérie. En faisant une croix sur cet événement, il profitera d'une pause de 10 jours consécutifs.

Video: MTL@CBJ : Price bloque un tir à bout portant de Nash

Les Canadiens ont d'ailleurs adopté un plan clair cette saison. Leur gardien numéro un ne disputerait pas deux matchs en deux soirs, et ce, même si une pause de quelques jours suivra. On l'a vu samedi contre les Flyers de Philadelphie. Plutôt que d'utiliser le gardien de 31 ans, qui l'avait emporté la veille à Columbus, le CH a fait appel à Antti Niemi, même si les Canadiens ne seront pas de retour en action avant mercredi contre les Coyotes de l'Arizona. 

Cette stratégie, le Tricolore n'est pas la seule à l'employer. Aux quatre coins de la Ligue, presque toutes les équipes ont vu leur gardien partant connaître un passage difficile et ont décidé de donner davantage de temps de jeu à leur adjoint. C'est une tendance à la hausse dans la Ligue. Jusqu'à présent cette saison, les gardiens adjoints ont pris part à 39,1 pour cent des rencontres, une hausse de 3,6 pour cent par rapport à la saison 2016-2017. Il faudra comparer en fin de saison, mais avec les blessures, je m'attends à ce que cette hausse soit encore plus importante.

Voilà pourquoi, dans les prochaines années, les équipes devront s'assurer d'avoir un adjoint de qualité, quitte à investir quelques dollars supplémentaires. Certains se sont acquittés de la tâche à merveille jusqu'à présent. 

David Rittich ne devait qu'être deuxième à Calgary. Mike Smith a connu des difficultés et c'est finalement Rittich qui a pris la pole et permis aux Flames de se hisser au deuxième rang du classement général.

Si les Bruins de Boston et les Penguins de Pittsburgh sont en séries éliminatoires à l'heure actuelle, c'est grâce à la tenue de Jaroslav Halak et Casey DeSmith lorsque Tuukka Rask et Matt Murray ont connu des difficultés ou ont été blessés.

À Winnipeg, Laurent Brossoit n'a perdu qu'un seul de ses 10 départs et a un phénoménal pourcentage d'arrêts de ,943. À St. Louis, après un début de saison horrible, l'arrivée de Jordan Binnington permet aux Blues de rêver aux séries. D'ailleurs, on risque de lui retirer le titre d'adjoint assez rapidement s'il poursuit de la sorte.

Le plus beau succès est probablement du côté de Long Island. Les Islanders ont amorcé la saison sans gardien numéro un. Depuis, c'est la chaise musicale, ce qui permet de toujours employer un gardien reposé. Robin Lehner (15-7-3; 2,02; ,930) et Thomas Greiss (14-8-1; 2,50; ,920) ont tous deux disputé 26 matchs et grâce à leurs performances, les Islanders sont l'équipe qui a accordé le moins de buts jusqu'à présent cette saison. Après avoir raté les séries par 17 points l'an dernier, New York se retrouve 48 rencontres plus tard au sommet de la section Métropolitaine.

Comme c'est Lehner qui a disputé le plus de matchs pour les Islanders au mois de janvier, c'est lui qui représente les Islanders dans ce classement des 25 meilleurs gardiens pour les poolers.

 

Voici donc le top-25 des gardiens de la LNH pour les poolers:

 

1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er

2. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 3e

3. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 4e

4. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 2e
Les Maple Leafs ont connu de grandes difficultés alors qu'Andersen était sur la liste des blessés. Depuis son retour, il n'a remporté qu'un seul de ses trois départs, mais ses coéquipiers n'ont marqué que trois buts en moyenne lors de ces rencontres. Peut-être vaut-il mieux d'attendre que les insuccès de Toronto soient réglés avant de le sélectionner.

5. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 9e

6. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 5e

7. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 8e

8. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 9e
Il a été victime d'une commotion cérébrale face aux Rangers, samedi, mais les Bruins ne seront pas en action lors des huit prochains jours. Il vaut mieux attendre avant de s'en faire.

9. Martin Jones, SJS
La semaine dernière : 10e

10. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 7e

11. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 13e

12. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 11e

13. Robin Lehner, NYI
La semaine dernière: 16e

14. Sergei Bobrovsky, CBJ
La semaine dernière : 12e

15. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 17e

16. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 14e

17. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 15e

18. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 21e

19. Semyon Varlamov, COL
La semaine dernière : 19e

20. Henrik Lundqvist, NYR
La semaine dernière : 20e

21. Curtis McElhinney, CAR
La semaine dernière : 18e

22. Darcy Kuemper, ARZ
La semaine dernière: s.o.
Les Coyotes semblent vouloir remonter au classement, comme ils l'ont démontré dimanche avec une victoire de 4-2 sur les Maple Leafs de Toronto. Kuemper est leur homme depuis la blessure d'Antti Raanta. L'Arizona est parmi les 10 équipes qui accordent le moins de buts cette saison.

23. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : s.o.
Les Flyers ont remporté trois victoires de suite et Carter Hart a eu son mot à dire. Je doute que l'équipe ose le renvoyer dans la Ligue américaine quand ses autres gardiens retrouveront la santé.

24. Cam Talbot, EDM
La semaine dernière : 24e

25. Roberto Luongo, FLA
La semaine dernière : 23e


Ont quitté le top-25

Mackenzie Blackwood, NJD
Jimmy Howard, DET

 
À surveiller

Craig Anderson, OTT

Le gardien des Sénateurs connaissait une bonne saison individuelle avant de se blesser le 21 décembre dernier. Il a effectué son retour au jeu le 19 janvier et il a arrêté 35 des 38 tirs en sa direction, mais n'a pas été en mesure d'obtenir la victoire. 


Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.