Skip to main content

Les Maple Leafs ont fait des débuts de Keefe un moment spécial

L'entraîneur, qui a remplacé Babcock, n'aurait « pas pu demander une meilleure première journée »

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

GLENDALE, Arizona - Sheldon Keefe était submergé par les émotions.

Il était là, au beau milieu du vestiaire des Maple Leafs de Toronto, entouré par ses joueurs, qui célébraient bruyamment. Son premier match comme entraîneur des Maple Leafs venait de se conclure par sa première victoire comme pilote dans la LNH jeudi, et le capitaine John Tavares voulait marquer l'occasion en offrant la rondelle du match à Keefe.

« Ils ont été très accueillants avec moi et très engagés, a dit Keefe. Je n'aurais pas pu demander une meilleure première journée. »

À LIRE AUSSI : Boucher : La « tempête parfaite » à TorontoLes Maple Leafs doivent adhérer aux changements, dit leur DG

Une journée après avoir remplacé Mike Babcock, Keefe a conduit les Maple Leafs à un gain de 3-1 face aux Coyotes de l'Arizona au Gila River Arena, mettant fin à une série de six revers de Toronto (0-5-1). Ç'a été de loin le meilleur effort des Maple Leafs en plusieurs semaines.

Mais surtout, c'est la façon dont l'équipe a gagné qui a impressionné le nouvel entraîneur.

L'homme de 39 ans a passé les cinq dernières saisons comme entraîneur des Marlies de Toronto, guidant le club-école des Maple Leafs dans la Ligue américaine de hockey (LAH) à la meilleure fiche en saison régulière à deux reprises (2015-16, 2017-18) et au championnat de la Coupe Calder en 2018. Sa recette pour connaître du succès est de pousser les joueurs à utiliser leur talent offensif en conservant la rondelle et à utiliser leur vitesse. Il aime aussi que les défenseurs se portent en attaque.

N'ayant pas eu la chance de diriger un entraînement complet avec les Maple Leafs, Keefe a passé la majeure partie de l'avant-match à tenir des rencontres avec ses joueurs, mettant l'accent sur un système de jeu un peu plus ouvert que ce qui était pratiqué sous les ordres de Babcock.

Il était évident que les Maple Leafs avaient compris le message à 19:14 de la première période, quand le défenseur Tyson Barrie a sauté sur une occasion de se joindre à l'attaque et a ouvert la marque pour les Maple Leafs.

Video: TOR@ARI: Barrie marque son 1er but avec Toronto

C'était la première fois en neuf matchs et la sixième en 24 sorties que Toronto marquait le premier but. En plus, il s'agissait du premier filet de la saison de Barrie, qui a été acquis dans un échange avec l'Avalanche du Colorado le 1er juillet.

Keefe a affirmé que la réaction des coéquipiers de Barrie lors de son but a démontré à quel point son groupe est tissé serré.

« Ce que je retiens le plus du match d'aujourd'hui, c'est que nous avons de bonnes personnes ici, une bonne énergie, et je l'ai bien vu lorsque nous avons inscrit ce premier but, a lancé Keefe. La plupart des gars sont heureux de marquer, mais c'était différent. L'ambiance était différente sur le banc, car on pouvait voir que les gars se soucient les uns des autres. De voir Barrie inscrire ce but, ç'a été un beau moment. »

Le nouveau style agressif des Maple Leafs a été visible à nouveau en deuxième période, cette fois lors d'un désavantage numérique.

Toronto avait accordé un but en avantage numérique dans 13 de ses 16 plus récents affrontements. Cherchant une façon de relancer ses unités spéciales, Keefe a placé l'attaquant recrue Pierre Engvall, qui jouait sa deuxième partie dans la LNH, en infériorité numérique.

Ç'a rapporté lorsqu'Engvall a profité d'un revirement des Coyotes en zone neutre pour marquer à court d'un homme à 16:49 du deuxième engagement. Il s'agissait de son premier but en carrière dans la LNH.

Video: TOR@ARI: Premier but d'Engvall en infériorité

« Le sentiment de marquer un but était incroyable, je suis tellement heureux », a mentionné Engvall, qui jouait sous les ordres de Keefe dans la LAH pas plus tard que la semaine dernière.

« C'est un aspect du jeu de Pierre qu'il ne maîtrisait pas avant d'arriver avec les Marlies, a souligné Keefe. Il a obtenu cette responsabilité et il a beaucoup appris, au point où je lui ai fait confiance ici dans un match de la LNH. »

L'attaquant Auston Matthews a fait mouche après 48 secondes en troisième période pour faire 3-0 Toronto. Matthews, qui a grandi dans la région de Phoenix et qui assistait aux matchs des Coyotes lorsqu'il était petit, était fébrile d'avoir marqué devant famille et amis.

Et plus encore, il a indiqué que c'était plaisant de pratiquer le système de jeu créatif de Keefe.

« Je pense que nous avions un peu plus de liberté, et nous ne nous débarrassions pas de la rondelle, a-t-il expliqué. Quand quelque chose ne fonctionnait pas, nous revenions à la charge et nous étions tous là pour nous soutenir. Les gars n'étaient pas éparpillés un peu partout. »

Les Coyotes ont marqué dans la dernière minute, mais ça n'a pas été suffisant pour atténuer la bonne humeur chez les Maple Leafs.

La famille de l'entraîneur était là pour assister à son premier match, ce qui a rendu la soirée encore plus spéciale. L'épouse de Keefe, Jackie, est native de l'Arizona et le couple passe généralement une partie de la saison morte dans la région.

En ce sens, la rondelle qu'il a reçue après la rencontre avait une signification encore plus importante.

« On y voit le logo des Coyotes, ce qui a une signification particulière pour ma famille et moi, a-t-il expliqué. Ç'a donc été une journée spéciale, mais je ne voulais surtout pas que cette journée tourne autour de moi seulement. Je veux qu'on parle des joueurs et de l'équipe, et je suis heureux que tout se soit bien déroulé pour tout le monde. »

Pas de doute, tout a bien fonctionné au cours de cette soirée mémorable.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.